Paris 2024 : Le CIO entérine le calendrier des compétitions par sessions

Fidèle à sa promesse de proposer des Jeux qui se démarqueront des précédentes éditions, dans une scénographie mêlant sport et patrimoine, le Comité d’Organisation (COJO) de Paris 2024 a dévoilé il y a peu le calendrier des compétitions olympiques par sessions, préalablement validé par le Comité International Olympique (CIO).

Visuel du Stade de France qui accueillera à l’été 2024 les épreuves olympiques et paralympiques d’athlétisme, ainsi que le tournoi olympique de rugby à 7 (Crédits – Paris 2024 / Elie Stephane Azoulay / DDPI / Luxigon)

Au début du mois d’avril, la Commission Exécutive du CIO a entériné le calendrier des compétitions par sessions présenté par les organisateurs des Jeux d’été de 2024.

Élément-clé des préparatifs, la présentation dudit calendrier témoigne de la complexité à établir les jalons de l’événement olympique, en étroite coopération avec les Fédérations Internationales (FI) bien sûr, mais également l’Olympic Broadcasting Services (OBS), ou encore les pouvoirs publics, pour assurer l’encadrement et la disponibilité des services comme les transports destinés aux spectateurs.

Pour preuve, sur la seule partie olympique, il s’agit ni plus ni moins que de se projeter dans la mise en mouvement des 32 sports inscrits au Programme des Jeux de Paris 2024 – les 28 sports historiques et les 4 sports additionnels – qui constituent un total de 329 épreuves pour 762 sessions.

Aussi, afin de se démarquer des précédentes éditions, Paris 2024 compte pleinement s’appuyer sur une mise en scène qui valorisera le patrimoine architectural de Paris et des territoires-hôtes des Jeux. Cela sera particulièrement le cas pour la Place de la Concorde (8ème arrondissement) qui accueillera les épreuves urbaines durant toute la durée des Jeux, tandis que les épreuves sur route et dans la Seine ont été judicieusement réparties pour couvrir elles-aussi l’intégralité de la quinzaine olympique (26 juillet au 11 août 2024).

Visuel de la Seine olympique pour la Cérémonie d’ouverture des Jeux de Paris 2024 (Crédits – Paris 2024 / Florian Hulleu)

Pensé pour être une grande fête populaire et accessible, l’événement olympique a aussi été conçu pour permettre aux athlètes qui le souhaitent de vivre in situ au moins l’une des deux Cérémonies.

Pour cela, aucune compétition ne sera programmée l’après-midi du vendredi 26 juillet 2024, soit le jour de la Cérémonie d’ouverture, dont la spectaculaire scénographie doit épouser les berges de Seine au cœur de la « Ville Lumière ». Il en sera de même concernant le tournoi de handball prévu au Stade Pierre Mauroy à Lille (Nord), avec l’absence de match le samedi 27 juillet au matin, ainsi que pour la voile planifiée à Marseille (Bouches-du-Rhône), où les compétitions ne débuteront que le dimanche 28 juillet.

De la même manière, les épreuves de surf attendues à Tahiti (Polynésie Française) commenceront dès le samedi 27 juillet et ce, afin de permettre aux compétiteurs de rejoindre la métropole pour assister aux autres compétitions ou bien pour participer à la Cérémonie de clôture.

Au regard du nombre d’épreuves et de participants, le déroulement des compétitions sera en tout cas enclenché dès l’avant-veille de l’ouverture des Jeux, soit à compter du mercredi 24 juillet 2024. Trois des sports collectifs seront ici concernés, avec le handball du côté de Lille, le rugby à sept au Stade de France (Saint-Denis), et le football programmé dans sept villes de l’Hexagone, à savoir Paris, Marseille, Bordeaux (Gironde), Lyon (Rhône), Nantes (Loire-Atlantique), Nice (Alpes-Maritimes) et Saint-Étienne (Loire).

Visuel du site de tir-à-l’arc de Paris 2024 proposé sur l’Esplanade des Invalides (Crédits – Paris 2024)

Comme mentionné précédemment, le déroulement des épreuves sur route et dans la Seine a été pensé pour garantir une visibilité importante durant toute la durée des festivités olympiques.

Ainsi, au-delà du contre-la-montre cycliste qui se disputera le 27 juillet, les épreuves de cyclisme sur route seront programmées les samedi 03 et dimanche 04 août (J+8 et J+9).

Les épreuves de marche – qui feront la part belle aux rues et avenues parisiennes – se dérouleront quant à elles le jeudi 1er et le mercredi 07 août, soit à J+6 et à J+12, avant que les épreuves du marathon ne viennent clôturer les Jeux au cours de l’ultime week-end face aux Invalides, au cœur de la capitale (Paris 7ème).

Du côté du triathlon, au niveau du Pont Alexandre III, les compétiteurs seront départagés entre les mardi 30 et mercredi 31 juillet, et le lundi 05 août, soit J+4, J+5 et J+10, alors que la natation marathon – ou natation en eau libre – se disputera dans la Seine les jeudi 08 et vendredi 09 août (J+13 et J+14).

Le calendrier des sessions récemment dévoilé met également à l’honneur une quinzaine de sports durant le week-end intermédiaire, à savoir le samedi 03 et le dimanche 04 août 2024.

Au cours de ces deux journées, et au-delà des épreuves déjà énoncées, Paris 2024 célébrera ainsi les finales de tennis (Stade Roland Garros, Paris 16ème), de tennis de table (Aréna Paris Sud, Hall 4, Paris 15ème), mais aussi des finales de judo (Aréna Champ-de-Mars, Paris 7ème), d’escrime (Grand Palais, Paris 8ème), d’athlétisme (Stade de France à Saint-Denis), de tir-à-l’arc (Esplanade des Invalides), de tir (La Courneuve, Seine-Saint-Denis), de golf (Golf National de Guyancourt, Yvelines), d’équitation (Château de Versailles, Yvelines), d’aviron (Vaires-sur-Marne, Seine-et-Marne), de gymnastique artistique (Aréna Bercy, Paris 12ème), de badminton (Aréna Porte de la Chapelle, 18ème) et de natation (Aréna Paris La Défense à Nanterre, Hauts-de-Seine).

Visuel du Court Philippe Chatrier, Stade Roland Garros, configuré pour les Jeux d’été de 2024 (Crédits – Paris 2024)

Dans un même esprit de proposer des Jeux festifs dès les premiers jours, des finales seront programmées dans pas moins de 8 sports dès le samedi 27 juillet.

Seront concernés le cyclisme, avec le contre-la-montre féminin et masculin (Pont Alexandre III), le judo (Aréna Champ-de-Mars), l’escrime (Grand Palais), le plongeon (Centre Aquatique Olympique à Saint-Denis), le rugby (Stade de France), le tir (La Courneuve), la natation (Aréna Paris La Défense) et le skateboard (Place de la Concorde).

Concernant toujours la scénographie des finales, il est à noter que toutes les finales d’athlétisme au Stade de France, et de natation à La Défense, seront programmées en soirée, offrant dès lors à ces deux sports historiques des Jeux, une visibilité maximale pour une diffusion en prime-time.

Pour ce qui est enfin de la programmation des finales des sports collectifs, les organisateurs de Paris 2024 ont fait le choix d’un « bouquet final », avec une répartition sur quatre jours, soit entre le jeudi 08 et le dimanche 11 août pour les finales femmes et hommes de hockey-sur-gazon (Stade Yves-du-Manoir à Colombes, Hauts-de-Seine), handball (Stade Pierre Mauroy), football (Parc des Princes, Paris 16ème), beach-volley (Stade Tour Eiffel, Paris 7ème), volleyball (Aréna Paris Sud Hall 1, Paris 15ème), basketball (Aréna Bercy) et water-polo (Aréna Paris La Défense).

Visuel du Stade Nautique de Vaires-sur-Marne, hôte en 2024 des épreuves d’aviron et de canoë-kayak (Crédits – Paris 2024)

In fine, avec ce calendrier, les organisateurs des prochains Jeux d’été entendent assurer une certaine homogénéité à un dispositif pensé pour que les compétitions ne débutent pas avant 07h30 le matin, pour un achèvement au plus tard à 23h30 en semaine, et à minuit le week-end.

D’ici la fin du premier semestre 2022, le COJO dévoilera le calendrier olympique affiné par épreuves, avant que la validation du calendrier des sessions des Jeux Paralympiques ne soit actée à l’été 2023.

Laisser un commentaire