Paris 2024 précise les contours du site de la Place de la Concorde

Place emblématique de Paris, la Concorde sera au cœur de la célébration des Jeux d’été de 2024, avec l’implantation temporaire d’arènes destinées à l’accueil des compétitions de breakdance, BMX freestyle, skateboard (street et park) et de basketball 3×3.

Visuel de la Place de la Concorde temporairement réaménagée pour les Jeux (Crédits – Paris 2024)

Au début de l’été 2019, à l’occasion de la Journée Olympique (21 juin), le Comité d’Organisation de Paris 2024 (COJO) et ses partenaires institutionnels – au premier rang desquels la Ville de Paris et le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) – avaient conçu une scénographie inédite pour permettre au plus grand nombre de découvrir les sports inscrits au programme des Jeux.

Spectaculaire, la métamorphose éphémère de la Place de la Concorde avait alors illustré la proposition du COJO de faire de ce vaste site au cœur de la capitale, l’un des lieux d’accueil des Jeux, et plus particulièrement des nouvelles disciplines urbaines.

Une proposition audacieuse qui n’était pas sans faire écho au succès des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018, qui avaient consacré l’entrée dans l’univers olympiques de sports populaires auprès de la jeunesse, et à la volonté du Comité International Olympique (CIO) d’ouvrir l’événement planétaire à de nouveaux publics et aux nouvelles formes de communication.

Aussi, dans un peu plus de trois ans désormais, les 8,5 hectares situés en contrebas des Champs-Elysées et au-devant du Jardin des Tuileries, seront donc consacrés aux compétitions de breakdance, de BMX freestyle, de skateboard (street et park) mais également de basketball 3×3.

Afin de satisfaire aux exigences logistiques de ces disciplines et d’apporter une visibilité médiatique exceptionnelle, quatre arènes temporaires devraient être aménagées autour du célèbre Obélisque de Louxor. Ces arènes – qui différent de la première proposition formulée par Paris 2024 – et les espaces adjacents de déambulation pourraient alors offrir une capacité d’accueil de 37 000 personnes par jour.

Outre des compétitions, la Place de la Concorde abritera aussi divers événements comme des concerts, des expositions à vocation culturelle ou encore des démonstrations sportives.

Carte des sites mobilisés pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 (Crédits – Paris 2024)

Ce « package » devrait en tout cas permettre de conforter la promesse de Paris 2024 de faire des Jeux un moment de partage entre tradition et modernité, sites historiques et arénas répondant aux dernières normes et innovations.

Autour de la Concorde, les spectateurs pourront d’ailleurs se rendre à pied jusqu’à l’Esplanade des Invalides, aménagée pour les épreuves de tir-à-l’arc. Ils pourront aussi accéder au Grand Palais voisin, hôte des épreuves d’escrime et de taekwondo, puis d’escrime-fauteuil au moment des Jeux Paralympiques.

Le public pourra en outre rejoindre aisément le Champ-de-Mars, où se dérouleront de multiples compétitions entre le Grand Palais éphémère, dont l’inauguration a lieu ce mercredi 09 juin 2021 (lutte, judo, para-judo, rugby-fauteuil), le Stade Tour Eiffel (beach-volley et cécifoot) et, plus loin, les épreuves de triathlon et de natation en eau libre au niveau du Pont d’Iéna, face au Trocadéro.

Laisser un commentaire