La Place de la Concorde, cœur d’une Journée Olympique populaire et spectaculaire

Avec l’élan insufflé par la candidature et, depuis septembre 2017, par l’organisation à venir des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024, la Journée Olympique s’est installée à Paris et en France comme un événement incontournable.

Ce mercredi, le Comité d’Organisation (COJO) des Jeux de Paris 2024, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le Ministère des Sports, la Ville de Paris et la Région Île-de-France ont d’ailleurs présenté le dispositif multiforme choisi pour les 22 et 23 juin prochains.

(Crédits – Capture d’écran Sport & Société)

Incluant dès à présent la Fête du Sport, manifestation fondée en 2017 par l’ex-Ministre des Sports, Laura Flessel, la célébration de la Journée Olympique se veut à la fois populaire et spectaculaire, avec des événements dans toute la France, à l’initiative des Collectivités, des clubs sportifs et des associations, et un point d’orgue au cœur de la capitale, le 23 juin.

De fait, plus de 700 projets devraient prendre forme dans l’Hexagone et dans les territoires français d’Outre-Mer. Des démonstrations et des initiations à la pratique sportive seront alors proposées avec, à chaque fois, l’empreinte des Jeux de Paris 2024.

La tenue de ces événements résulte de l’appel à projets lancé en mars dernier avec une enveloppe globale de 2 millions d’euros et l’appui logistique du Ministère des Sports et du Mouvement olympique et paralympique français.

Comme l’a à ce sujet résumé la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu :

Le temps d’un week-end et sur tous les territoires, les Françaises et les Français vont pouvoir participer à plus de 700 événements, initiations, rencontres avec des athlètes, animations sportives et festives pour célébrer ensemble le sport et l’Olympisme.

Visuel du site de golf aménagé temporairement dans le 20ème arrondissement à l’occasion de la Journée Olympique et de la Fête du Sport 2019 (Crédits – Mairie de Paris)

A Paris, la dynamique olympique gagnera l’ensemble des arrondissements du lundi 17 au dimanche 23 juin.

Dans le détail, la Journée des enfants permettra à ces derniers de découvrir une multitude de disciplines, le mercredi 19 juin. Cela comprendra par exemple un challenge natation dans le 20ème arrondissement et un projet centré autour des sports paralympiques dans le 5ème arrondissement.

Le samedi 22 juin, de 11h à 19h, la Journée Olympique s’installera sur cinq sites au cœur de quartiers populaires de la capitale :

  • Du trampoline sera ainsi proposée en initiation Avenue de Courteline (12ème arrondissement), de même que de la lutte gréco-romaine, de l’haltérophilie et du triathlon.
  • La Dalle des Olympiades (13ème arrondissement) de son côté mettra en avant le basket, le volley-ball et le karaté, de même que le tennis de table en version olympique et paralympique.
  • Dans le 18ème, sur l’Esplanade Nathalie Sarraute, des athlètes viendront réaliser des démonstrations d’escalade, sport olympique à compter des Jeux de Tokyo 2020. Le public-spectateur sera aussi public-acteur avec la mise en place de séances d’initiation pour l’escalade, mais également, et toujours dans le 18ème arrondissement, pour la gymnastique et le judo. En outre, une piste d’athlétisme sera temporairement aménagée pour mettre en exergue le para-athlétisme.
  • La richesse des disciplines sportives gagnera aussi le 19ème arrondissement avec notamment du golf sur la Place de la Bataille de Stalingrad. Sur le Bassin de la Villette, un parcours de kayak sera installé, tandis que du badminton, du handball et du hockey-sur-gazon seront également proposés dans l’arrondissement.
  • Enfin, le Boulevard de Belleville (20ème arrondissement) mettra en scène la pratique du BMX et ce, grâce à l’installation éphémère d’un skate-park sur le terre-plein central dudit boulevard. De l’escrime sera aussi proposée dans le quartier.

A côté de ces manifestations de découverte et d’initiation, la Journée Olympique proposera deux événements majeurs en Île-de-France.

Depuis le stade de Roland Garros, où se tiennent actuellement les Internationaux de France de Tennis, les représentants des diverses parties ont en effet annoncé que l’inauguration officielle du Stade nautique de Vaires-sur-Marne se déroulera samedi 22 juin, avec en parallèle sur cette journée, des animations (expositions, etc.) et des initiations à la pratique du canoë-kayak et de l’aviron.

Visuel du Stade nautique de Vaires-sur-Marne (Crédits – Région Île-de-France)

Conçu sur le site existant de la base de loisirs de Vaires-Torcy (Seine-et-Marne), le Stade nautique revêt une importance capitale dans la perspective des Jeux.

Le Stade comprend un pôle sportif de 4 400 m², avec une partie en eau vive dotée de deux parcours (300 mètres et 150 mètres) et une partie dédiée à l’aviron sur une longueur de 2 200 mètres. Ce pôle sportif possède par ailleurs une piste d’entraînement, une tour d’arrivée, une annexe médico-sportive, ainsi qu’une salle de musculation. Des espaces administratifs et un centre de formation et d’hébergement de 140 lits ont également été réalisés pour permettre l’établissement in situ des structures de la Fédération Française et du Comité Régional de Canoë-kayak ainsi que de la Ligue d’Aviron d’Île-de-France, sans oublier les pôles de formation desdites structures.

Visuel du Stade nautique de Vaires-sur-Marne (Crédits – Région Île-de-France)

Pensé par le Cabinet d’architecture Auer+Weber+Assoziierte, ce projet s’intègre harmonieusement sur un site de 150 hectares. La dimension environnementale n’a d’ailleurs pas été négligée dans la conception et la réalisation de ce Stade nautique : cinq hectares d’aménagements paysagers ont par exemple été engagés, de même que la plantation de 450 arbres et la mise en place d’une rivière paysagère de 250 mètres de long aux bords de la Marne pour l’apprentissage à destination des débutants, des scolaires et du grand public.

A ces aménagements s’ajoutent un media center et des gradins fixes naturels de 2 000 places qui permettront aux spectateurs de profiter du site dans les meilleures conditions lors de la tenue d’événements sportifs.

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France – Collectivité qui a largement contribué au financement du Stade nautique – l’inauguration du site marque une étape importante en vue des Jeux :

Nous voulons que les Jeux bénéficient à tous et que leur héritage s’inscrive dans la durée, au cœur de la vie quotidienne des Franciliens.

Le Stade nautique olympique d’Île-de-France, que nous inaugurons le samedi 22 juin, en est la parfaite illustration. Ce sera le premier équipement olympique à être livré.

Si l’inauguration du Stade nautique de Vaires-sur-Marne sera indéniablement un moment-fort de ce week-end sportif, l’événement-phare de la célébration de la Journée Olympique et de la Fête du Sport 2019 se tiendra au sein de la Ville Lumière, dans un cadre d’exception, le dimanche 23 juin de 09h à 19h.

Visuel de la Place de la Concorde réaménagée à l’occasion de la Journée Olympique et de la Fête du Sport 2019 (Crédits – Paris 2024)

Après avoir célébré les valeurs du sport et de l’Olympisme sur le Pont Alexandre III, au Petit Palais et sur l’Esplanade des Invalides en 2017, puis sur les berges de Seine, le Pont d’Arcole et le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris l’an passée, la Journée Olympique version 2019 métamorphosera la Place de la Concorde comme un terrain de « Jeux ».

Fidèle à sa vision de l’événement qui, en 2024, s’installera autour et dans des monuments parisiens de renom – Grand Palais, Esplanade des Invalides, Champs-Élysées, Champ-de-Mars, etc. – Paris 2024 souhaite cette année encore marquer le coup, avec la mise en place d’une riche programmation en partenariat avec trente Fédérations olympiques et paralympiques.

De fait, ce sont pas moins de 75 000 m² qui seront entièrement consacrés à des démonstrations et à des initiations, en présence d’athlètes comme Renaud Lavillenie, Tony Parker ou encore Yannick Agnel.

Sur ce secteur emblématique de Paris, deux scènes centrales seront aménagées au pied du célèbre Obélisque de la Concorde pour magnifier l’athlétisme, le pentathlon et le triathlon. Ces scènes seront entourées de gradins temporaires d’une capacité de 1 400 places.

Le public – qui pénétrera sur site depuis quatre entrées (Pont de la Concorde, Champs-Élysées, Rue Royale, Jardin des Tuileries) – pourra aussi déambuler, découvrir et s’initier autour de quatre autres pôles identifiés ci-dessous.

Plan des stands et terrains sportifs installés sur la Place de la Concorde à l’occasion de la Journée Olympique et de la Fête du Sport 2019 (Crédits – Paris 2024)

Le choix de ce site pour l’accueil de la Journée Olympique 2019 n’est sans doute pas anodin, tant par sa localisation idéale au cœur de Paris que par les possibilités qu’il peut offrir aujourd’hui et demain.

En 2024, la Place de la Concorde pourrait en effet servir d’écrin adéquat à la tenue d’une partie des nouveaux sports intégrés au programme des Jeux, en l’occurrence l’escalade, le breakdance et le skateboard. Résolument urbains, ces sports pourraient alors trouver place sur ce vaste site parisien qui apporterait une plus-value certaine pour les athlètes, les spectateurs et bien sûr les médias, avec des images et des prises de vues d’exception entre la Seine et les monuments alentours.

Pour revenir à l’organisation de la Journée Olympique 2019 sur ce site iconique de Paris, il est à noter qu’elle permettra en outre d’attribuer les vingt-quatre premiers dossards (douze hommes et douze femmes) pour l’épreuve grand public du marathon des Jeux de Paris 2024.

Pour cela, une course de 2024 mètres se déroulera autour de l’Obélisque pour départager les amateurs désireux de concourir aux côtés des athlètes pour cette épreuve inédite.

Vingt-deux autres dossards – pour onze hommes et onze femmes – seront attribués à l’issue de onze courses qui seront organisées en même temps dans les villes suivantes : La Courneuve, Villeneuve d’Ascq, Mulhouse, Dijon, Saint-Étienne, Marseille, Montpellier, Bordeaux, Tours, Angers et Rennes.

Pour Tony Estanguet, Président du COJO de Paris 2024 :

Cette édition 2019 marquera une nouvelle étape historique vers les Jeux de Paris 2024.

En effet, en permettant aux Français, au-delà de l’initiation au sport, de faire de la Journée Olympique, la première étape de leur qualification, pour participer eux-mêmes aux Jeux, nous voulons faire de ce 23 juin un moment exceptionnel illustrant notre volonté, de proposer une expérience unique autour du sport et des Jeux révolutionnaires, ouvert à tous.

Comme en 2017 et en 2018, la tenue de la Journée Olympique s’annonce spectaculaire. Elle sera aussi et surtout populaire, à l’image des Jeux que souhaitent organiser Paris et ses partenaires dans maintenant à peine plus de cinq ans.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.