Giovanni Malago réélu à la présidence du CONI

A l’issue d’une réunion du Conseil national du Comité Olympique Italien (CONI), Giovanni Malago a été réélu à la tête de l’institution transalpine pour les quatre prochaines années (2021-2024).

Giovanni Malago, incontestable homme fort du Mouvement Olympique italien après sa réélection à la tête du CONI, le 13 mai 2021 (Crédits – CONI / Simone Ferraro)

En fonction depuis le 19 février 2013, Giovanni Malago a été largement réélu cette semaine à la présidence du CONI, confortant dès lors, à 61 ans, sa place d’homme fort du Mouvement Olympique italien.

Le Président sortant a ainsi recueilli 55 voix parmi les membres du Conseil national, contre 13 voix pour Renato Di Rocco, ancien leader de la Fédération Italienne de Cyclisme, et 1 voix pour Antonella Bellutti, double championne olympique, en poursuite aux Jeux d’Atlanta 1996 et dans la course aux points lors des Jeux de Sydney 2000.

Grâce à cette confiance renouvelée par ses pairs, Giovanni Malago se distingue aujourd’hui par sa longévité au sommet de l’institution du Foro Italico, grimpant d’ailleurs à la troisième place du podium, derrière Giulio Onesti (1946 à 1978) et Gianni Petrucci (1999 à 2012).

A l’annonce des résultats, celui qui occupe depuis 2019 les fonctions de membre du Comité International Olympique (CIO) et de Président du Comité d’Organisation des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026, n’a pas caché sa satisfaction.

Comme il l’a ainsi déclaré :

Je ne m’épargnerai pas de rendre hommage à ceux qui m’ont fait confiance et aussi à ceux qui ont voté pour mes challengers.

En ce moment d’une particulière complexité, je veux continuer à honorer un monde qui me semble être le mien et pour lequel j’ai pris un engagement que je tâche de respecter. Pour moi, il n’y a pas de plus beau rôle que celui de Président du CONI. Vous êtes ma famille et vous me trouverez toujours à vos côtés.

Thomas Bach, Président du CIO, et Giovanni Malago, Président du CONI, le 09 octobre 2018 (Crédits – CIO / Dave Thompson)

Au cours des dernières années, Giovanni Malago s’est distingué par son engagement sans faille à l’égard de l’ambition olympique italienne, soutenant ardemment la candidature avortée de Rome 2024 – n’hésitant pas au passage à régler quelques comptes avec la Maire de la capitale – et ayant été très tôt à la manœuvre pour assurer l’émergence d’un projet régional pour les Jeux d’hiver de 2026.

Récemment, il s’était en outre mobilisé auprès des autorités gouvernementales afin d’éviter une potentielle exclusion de l’Italie des prochains Jeux d’été de Tokyo 2020, exclusion qui aurait pu également avoir des conséquences quant à la mise en œuvre du projet de Milan-Cortina 2026.

Laisser un commentaire