Paris 2024 dévoile le calendrier des Jeux Olympiques par épreuves

Quelques semaines après avoir présenté le calendrier de la prochaine édition des Jeux d’été par sessions, le Comité d’Organisation de Paris 2024 passe un nouveau cap, avec cette fois-ci le dévoilement du calendrier des épreuves. Une façon de se projeter plus concrètement dans le déroulement des Jeux qui s’ouvriront dans deux ans.

Visuel de Paris La Défense Arena configurée pour l’organisation des épreuves de natation des Jeux d’été de 2024 (Crédits – Paris 2024)

Pensé en coopération avec les principales parties prenantes à la tenue de l’événement olympique – à savoir le Comité International Olympique (CIO) bien sûr et les Fédérations Internationales, mais encore l’Olympic Broadcasting Services (OBS) en charge de la production des images TV – le calendrier des épreuves de Paris 2024 permet d’imaginer à quoi ressembleront les Jeux à l’été 2024.

Ainsi, dès le 24 juillet 2024, soit à l’avant-veille de l’ouverture des Jeux, les premiers matchs du tournoi olympique de football et du tournoi olympique de rugby à 7 donneront le tempo de la quinzaine, avec 8 matchs consacrés au ballon rond dans les stades sélectionnés dans l’Hexagone et 12 rencontres orchestrées autour du ballon ovale au Stade de France.

Les premières médailles seront ensuite décernées dès le premier jour des Jeux, avec, au lendemain de la Cérémonie d’ouverture organisée sur la Seine et ses berges en cœur de Paris, huit sports en lumière le samedi 27 juillet.

Ce sera notamment le cas du cyclisme, avec le contre-la-montre féminin et masculin qui se disputera dans les rues de la « Ville Lumière » de 14h30 à 18h30, avec un départ donné devant les Invalides et une arrivée sur le Pont Alexandre III (7ème). Cette même après-midi, le rugby à 7 couronnera des équipes à partir de 14h30, tandis que le judo offrira ses premières breloques parisiennes à partir de 16h00 au sein de la Champ-de-Mars Aréna (7ème).

Quelques heures plus tard, ce sera au tour de skateboard, avec la finale des épreuves de « street » hommes à compter de 17h00 sur la Place de la Concorde (8ème) entièrement reconfigurée pour l’occasion, puis de l’escrime qui pourra alors consacrer ses premiers champions sous la monumentale nef du Grand Palais (8ème) dès 19h00.

Visuel du Grand Palais pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (Crédits – Paris 2024 / François Tomasi / Luxigon)

La journée inaugurale aura préalablement débutée par les épreuves de tir à Châteauroux (Indre) avec des médailles à 10h30, et s’achèvera en prime time avec de la natation à partir de 20h30 entre les murs de la Paris La Défense Aréna (Nanterre, Hauts-de-Seine), pour les finales du 400 mètres nage libre (hommes et femmes) et celles des relais 4×100 mètres nage libre (hommes et femmes).

Cette mise en appétit se poursuivra les jours suivants, avec notamment en athlétisme et en natation, les finales systématiquement organisées en soirée, au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour le premier sport cité et à Paris La Défense Aréna pour le second. De quoi garantir aux diffuseurs des succès d’audiences certains.

Pour preuve, les finales du 100 mètres auront idéalement lieu le samedi 03 août et le dimanche 04 août 2024 au soir, tandis que du côté des finales du 100 mètres nage libre, ces dernières se tiendront le mercredi 31 juillet 2024 à compter de 20h30.

Au sein de ce calendrier des Jeux par épreuves, les organisateurs ont en outre tâché de mettre en avant le sport féminin. De fait, alors que Paris 2024 constituera la première édition des Jeux d’été paritaire, avec 5 250 hommes et 5 250 femmes engagés dans les compétitions, l’enchaînement des épreuves permettra d’apporter un nouvel éclairage.

Ce sera le cas pour le marathon féminin qui, pour la première fois depuis son introduction au programme des Jeux en 1984, se déroulera au lendemain de celui des hommes qui, traditionnellement, vient conclure les sessions d’athlétisme de la quinzaine olympique.

Il en sera de même pour le tennis de table, avec la finale féminine par équipes qui clôturera le programme de la petite balle, le 10 août.

Ce sera aussi le cas pour la lutte, l’haltérophilie et le cyclisme sur route qui, à chaque fois, viendront conclure leurs sessions sportives respectives, tout comme également la finale du tournoi de basketball féminin, ultime rencontre et de surcroît ultime médaille d’or des Jeux, le dimanche 11 août 2024 à partir de 15h30 à l’Aréna Bercy (12ème).

Visuel de l’Aréna de la Porte de la Chapelle (Crédits – Paris 2024 / Mairie de Paris / SCAU / NP2F)

Fidèle à sa promesse de Jeux résolument pensés pour être les plus populaires et accessibles possibles, Paris 2024 proposera 13,4 millions de billets, soit 10 millions pour les Jeux Olympiques et plus de 3,4 millions pour les Jeux Paralympiques.

Plus d’un million de billets – dans tous les sports au programme olympique – seront notamment proposés à partir de la somme symbolique de 24 euros.

Dans le même temps, et en tenant compte de la dimension exceptionnelle des Jeux, 50% des billets « grand public » auront un prix inférieur ou égal à 50 euros, et un tiers des billets pour les finales seront proposés à la vente à un tarif inférieur ou égal à 100 euros. Enfin, plus de 90% des billets seront proposés à un prix inférieur ou égal à 200 euros.

De manière plus générale, la politique tarifaire adoptée par Paris 2024 assurera un échelonnement des prix d’accès aux compétitions entre 24 et 950 euros, ce dernier échelon constituant, selon le Comité d’Organisation, seulement 0,5% du volume total des billets à destination du grand public.

Ce champ des possibles voulu par les organisateurs parisiens des Jeux s’illustrera dès le premier jour des épreuves à médailles, avec par exemple le contre-la-montre (24 euros), l’escrime (85 à 260 euros), en rugby à 7 (50 à 160 euros) ou encore en plongeon (80 à 300 euros) et en judo (90 à 330 euros).

Sur les sites patrimoniaux remarquables qui seront à l’honneur des Jeux, cette même politique tarifaire diversifiée se retrouvera dans les épreuves de tir-à-l’arc sur l’Esplanade des Invalides (24 à 100 euros, et 50 à 160 euros pour les finales), lors du tournoi de beach-volley dans l’enceinte éphémère du Stade Tour Eiffel (24 à 120 euros, et 95 à 390 euros pour les finales).

Sur la Place de la Concorde, les sports urbains – qui génèrent un engouement singulier auprès des plus jeunes – seront proposés à des prix attractifs, bien que peut-être un brin élevé pour le public précité, allant de 45 à 130 euros pour la première finale de breakdance, 50 à 160 euros pour une finale de basket 3×3 ou 45 à 130 euros pour la finale « park » en skateboard.

Pour ce qui est du tournoi de tennis dans l’enceinte historique de Roland Garros (16ème), les organisateurs proposeront une billetterie comprise entre 24 et 120 euros, avec un rehaussement entre 120 et 390 euros pour les finales.

Concernant la voile, à Marseille (Bouches-du-Rhône), les prix seront fixés à 24 euros.

Ce même tarif constituera en outre un montant d’entrée pour les sports collectifs, avec par exemple des billets entre 24 et 120 euros pour le tournoi de volleyball à l’Aréna Paris Sud (Parc des Expositions de la Porte de Versailles, 15ème), et entre 24 et 70 euros pour le hockey-sur-gazon au Stade Yves-du-Manoir à Colombes (Hauts-de-Seine). Les quarts de finale de handball à Lille (Nord) seront quant à eux accessibles dès 45 euros, avec ensuite les finales entre 85 et 260 euros, alors que les quarts de basketball masculin à l’Aréna Bercy se vendront à partir de 80 euros.

En ce qui concerne certaines épreuves-reines des Jeux, Paris 2024 a là-encore veillé à proposer un tarif d’entrée attractif, en considérant bien sûr l’événement auquel assisteront les futurs spectateurs. Ces derniers devront ainsi débourser entre 120 et 950 euros pour suivre in situ les finales du 100 mètres en athlétisme et du 100 mètre nage libre en natation. Du côté de la gymnastique, la finale du concours général féminin – l’un des temps forts des Jeux d’été – sera disponible à des prix allant de 120 à 660 euros.

Visuel du Stade Yves-du-Manoir de Colombes modernisé et réagencé à l’occasion des Jeux de 2024 (Crédits – Paris 2024 / Populous / Luxigon)

Au-delà de la billetterie classique, Paris 2024 a d’ores et déjà précisé qu’une expérience sur-mesure des Jeux pourra être planifiée.

Cela se traduira par la mise en place de packs de 3 sessions à partir de 72 euros. Concrètement, les spectateurs pourront composer un pack dans lequel figureront trois sessions distinctes – par exemple athlétisme, handball et rugby – avec des tarifs préférentiels. Une manière d’apporter de la visibilité à l’ensemble des sports inscrits au programme des Jeux.

Après les grandes lignes dévoilées quant à sa politique tarifaire entre mars 2022 et aujourd’hui, le Comité d’Organisation proposera l’intégralité de la grille de prix des billets « grand public » en décembre 2022.

Laisser un commentaire