LA 2028 : Le Maire de Los Angeles veut renforcer le partenariat avec Tokyo

Un an après la clôture des Jeux de Tokyo 2020, et six ans avant l’ouverture de ceux de Los Angeles 2028, le Maire de la « Cité des Anges » entend accroître le partenariat entre les deux Villes Olympiques et Paralympiques, en profitant de l’expérience acquise par la capitale nippone.

Yuriko Koike, Gouverneure de Tokyo, et Eric Garcetti, Maire de Los Angeles, mercredi 31 août 2022 (Crédits – Mayor Eric Garcetti / City of Los Angeles)

En marge de sa participation à l’édition 2022 de l’Urban20 Summit – rassemblant les Maires des principales villes des pays du G20 – organisée cette année à Jakarta (Indonésie), le Maire de Los Angeles a rencontré la Gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, mercredi 31 août.

Les deux personnalités se connaissent bien et ont d’ailleurs déjà eu l’occasion de s’entretenir à plusieurs reprises par le passé, notamment en 2018, année au cours de laquelle Los Angeles et Tokyo avaient convenu d’un partenariat renforcé sur la base, entre autre, de la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 et de 2028.

Ce partenariat entre les deux mégalopoles avait par la suite été complété par un accord de coopération entre les organisateurs de Tokyo 2020 et ceux de Los Angeles 2028 en marge des Jeux Paralympiques l’an passé.

Aussi, la récente visite du Maire de Los Angeles a permis d’envisager de nouvelles opportunités. De fait, et comme l’a annoncé le Cabinet du Maire dans un communiqué, Eric Garcetti a précisé qu’un membre de l’équipe du Gouvernement Métropolitain de Tokyo (TMG) serait prochainement détaché à Los Angeles pour aider à la planification et à la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2028.

Déjà auréolée à deux reprises des anneaux olympiques – avec les éditions 1932 et 1984 – Los Angeles amorce ainsi une nouvelle étape dans ses préparatifs, en misant aujourd’hui sur l’expérience acquise par Tokyo.

Si la solidité du dossier technique de la capitale nippone avait été saluée au moment de sa désignation par le Comité International Olympique (CIO) en septembre 2013, Tokyo avait toutefois dû redoubler d’efforts depuis pour affronter les défis logistiques, les polémiques, l’inflation des coûts et surtout la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

Malgré ces obstacles, Tokyo avait réussi à organiser avec succès les Jeux l’été dernier, devenant d’autant plus une source d’inspiration pour les futures Villes Hôtes et les pouvoirs publics qui accompagnent les préparatifs et ce, même si des soupçons pesant sur des figures de l’ancien Comité d’Organisation pourraient in fine entacher l’image de marque de l’édition passée.

Les anneaux olympiques installés au sein de l’Odaiba Marine Park de Tokyo en décembre 2020 (Crédits – Tokyo 2020)

Parallèlement à ce déplacement, Eric Garcetti a aussi pu rencontrer les autorités de Nagoya pour signer un accord de coopération renouvelée, sachant que les deux villes sont historiquement jumelées depuis 1959.

Cette entente renforcée s’inscrit dans le cadre de la coopération commerciale et touristique avec les villes portuaires nippones de Nagoya donc, mais aussi Yokohama et bien sûr Tokyo, Los Angeles étant désireuse de bâtir et de contribuer à la mise en œuvre d’une économie durable dans ses échanges internationaux, et en particulier avec les acteurs asiatiques dans le Pacifique.

Laisser un commentaire