LA 2028 : Eric Garcetti signe un accord de coopération avec la Gouverneure de Tokyo

Deux ans avant l’ouverture de la prochaine édition des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été, le Comité d’Organisation de Tokyo 2020 et le Gouvernement Métropolitain de Tokyo ont tenu, mardi 24 juillet, une cérémonie destinée à marquer le compte à rebours avant l’événement planétaire.

Scène de la cérémonie de célébration du compte à rebours avant les Jeux Olympiques d’été 2020, mercredi 24 juillet 2018 (Crédits – Tokyo 2020)

Autour de Yoshiro Mori, Président de Tokyo 2020, et de Yuriko Koike, Gouverneure de la capitale nippone, ladite cérémonie a ainsi rassemblé plusieurs dirigeants sportifs et politiques de premier plan, à l’instar de Tsunekazu Takeda, Président du Comité Olympique du Japon, Shunichi Suzuki, Ministre en charge des Jeux Olympiques et Paralympiques, Toshiei Mizuochi, Ministre d’État en charge de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et des Technologies, mais encore Akio Mimura, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tokyo.

Pour illustrer l’enthousiasme du Comité d’Organisation et la mobilisation de la population locale, des activités diverses ont été organisées, parmi lesquelles des initiations à des sports olympiques (basketball, boxe, tennis de table, tir, etc…).

L’événement, qui a rassemblé 40 000 personnes, a également donné lieu à la présentation de 731 lanternes – comme autant de jours avant l’ouverture des Jeux – contenant des messages d’espoir rédigés par des enfants.

Eric Garcetti, Maire de Los Angeles, et Yuriko Koike, Gouverneure de Tokyo, le 24 juillet 2018 (Crédits – Olympic Channel)

Outre la participation de personnalités et la mobilisation populaire, la cérémonie de célébration de Tokyo 2020 a également accueilli un invité de prestige en la personne du Maire de Los Angeles, Eric Garcetti.

« Je tiens simplement à féliciter la Gouverneure Koike, le Comité d’Organisation et tout le monde ici à Tokyo pour le travail réalisé dans l’optique des Jeux de 2020. C’est un modèle, un vrai modèle pour nous à Los Angeles » a notamment affirmé le responsable américain.

Le Maire de la « Cité des Anges » a d’ailleurs profité de sa présence à Tokyo pour signé un accord de coopération destiné à renforcer les liens entre sa ville et la métropole nippone dans quatre domaines prédéfinis : les Jeux Olympiques et Paralympiques bien sûr – avec les échéances de Tokyo 2020 et de Los Angeles 2028 en ligne de mire -, mais aussi le développement durable, la sécurité et la gestion maritime, les deux villes étant bordées par l’océan Pacifique.

Cet accord stratégique n’est pas sans rappeler le programme conjoint signé au cours des dernières années par Paris avec Tokyo, et plus récemment, l’accord conclu par les Comités d’Organisation des Jeux de 2020 et 2024.

(Crédits – LA 2028)

L’étape nippone s’inscrit dans un agenda bien chargé pour le Maire de Los Angeles qui, depuis lundi et jusqu’au 1er août, effectue un voyage diplomatique en Asie.

Ce voyage doit en effet conduire Eric Garcetti dans quatre autres territoires – Séoul (Corée du Sud), Hanoï et Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam) et Hong Kong – avec, à chaque fois, la volonté de consolider les liens économiques et commerciaux. Pour cela, des représentants du Port et de l’Aéroport international de Los Angeles accompagnent Eric Garcetti dans son périple, tout comme des membres du Bureau du Tourisme et des élus californiens.

Le choix des divers territoires pour ce séjour asiatique ne doit rien au hasard, chacun ayant des partenariats majeurs avec Los Angeles.

Au cours de l’année écoulée, les activités commerciales avec la métropole de Californie ont ainsi représenté plusieurs dizaines de milliards de dollars, avec dans le détail, 40 milliards de dollars entre Los Angeles et le Japon, 25 milliards avec la Corée du Sud et 19,5 milliards avec le Vietnam. Autre chiffre qui résume l’importance de ces échanges, la métropole de Los Angeles a participé pour 27% de l’activité commerciale entre les États-Unis et Hong Kong.

Vue de Los Angeles avec, au premier plan, l’Observatoire Griffith (Crédits – Kyle Huber / Discover Los Angeles)

Au-delà de l’aspect commercial, la visite du Maire de Los Angeles en Asie doit aussi permettre d’accroître la dimension touristique de la métropole qui a accueilli l’an passé près de 1,8 million de visiteurs en provenance de Chine (1,1 million), du Japon (342 000) et de Corée du Sud (315 000).

Le nombre de touristes en provenance de ces pays a d’ailleurs considérablement évolué par rapport à 2015. Cette année-là, parmi les 6,7 millions de touristes étrangers ayant fait le déplacement dans la « Cité des Anges », le Bureau du Tourisme de Los Angeles avait relevé les séjours de 779 000 Chinois et 282 000 Sud-Coréens.

D’ici 2020, la ville de Los Angeles espère accueillir encore plus de touristes asiatiques, mais pas uniquement, avec une ambition affichée de parvenir à 50 millions de visiteurs annuels à cette échéance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.