JO 2024 : La Session extraordinaire du CIO vote à l’unanimité le principe d’une double attribution

La Session extraordinaire du Comité International Olympique (CIO) organisée ce mardi à Lausanne (Suisse) a validé le principe de double attribution des Jeux d’été de 2024 et de 2028.

Désormais, les discussions doivent s’engager entre les Villes Candidates de Los Angeles 2024 et de Paris 2024 – via en particulier leur Maire respectif, Eric Garcetti, et Anne Hidalgo – afin de parvenir à un accord avec l’institution.

En cas d’entente tripartite, la 131ème Session qui se déroulera en septembre 2017 à Lima (Pérou) devra encore ratifier l’accord, autrement dit le fait que les JO 2024 irait en direction d’une ville et que les JO 2028 irait vers l’autre ville.

En revanche, si un accord n’est pas réalisé entre les deux Villes Candidates, la Session de Lima ne votera que sur la Ville Hôte des Jeux de 2024, soit l’unique échéance initialement prévue lors de l’ouverture de la procédure de candidature en 2015.

Dans ce cas précis, la Ville Candidate qui n’obtiendrait pas l’Olympiade sera véritablement considérée comme la seule et unique perdante d’un match qui engage aujourd’hui trois parties prenantes.

Peu avant le scrutin, Thomas Bach – Président de l’institution de Lausanne – avait d’ailleurs rappelé l’enjeu : « Si une Ville refuse [un accord], nous irons à Lima avec un vote pour 2024 ».

De gauche à droite, Casey Wasserman, Président du Comité de Candidature de Los Angeles 2024 ; Eric Garcetti, Maire de Los Angeles ; Thomas Bach, Président du Comité International Olympique ; Anne Hidalgo, Maire de Paris ; et Tony Estanguet, coprésident du Comité de Candidature de Paris 2024 (Crédits – Sport & Société)

Les discussions vont dès à présent débuter entre les deux Maires, mais aussi les leaders des candidatures américaine et française.

Le Président du CIO a d’ailleurs usé d’une note d’humour pour évoquer la perspective d’un futur accord.

« Peut-être commenceront-nous à parler ce soir, lors du dîner.

Nous commencerons autour d’un Chardonnay puis nous poursuivrons avec un Bordeaux » a notamment déclaré Thomas Bach lors d’une conférence de presse aux côtés des Maires, Eric Garcetti et Anne Hidalgo, et des Présidents des candidatures, Casey Wasserman, et Tony Estanguet.

Les deux élus ont ensuite, chacun leur tour, abordé les discussions à venir, avec là-encore, la subtilité du langage.

« J’entre avec beaucoup de confiance dans ce processus historique » a ainsi affirmé Anne Hidalgo, tandis que son homologue américain a fait savoir qu’il serait « heureux de pouvoir aider Los Angeles ou Paris pour 2028 ».

En cas d’accord, l’information pourrait être communiquée par le CIO dans le courant de l’été, soit même avant la Session de Lima qui aurait néanmoins à ratifier l’entente comme précisé précédemment.

Quoiqu’il en soit, et en dépit de l’amitié entre les deux responsables politiques – amitié réaffirmée ce soir au SwissTech Centre – rien n’est encore acquis. Chaque Ville Candidate devrait en effet avoir à cœur d’avancer ses arguments respectifs pour obtenir en premier lieu l’échéance de 2024, avant peut-être d’accepter l’Olympiade de 2028.

Un faux-pas de communication ou une stratégie mal préparée n’est pas à écarter, ce qui rebattrait inévitablement les cartes avant le mois de septembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s