JO 2024 : « Où serez-vous en 2024 ? » La nouvelle vidéo promotionnelle de Los Angeles

Dans la foulée de la publication d’un sondage aux résultats sans équivoque, la candidature de Los Angeles (États-Unis) a mis en ligne une nouvelle vidéo promotionnelle.

Mettant en avant le cadre de vie de Los Angeles, ce document pose une question-clé : « Où serez-vous en 2024 ? »

Pour y répondre, citoyens, stars hollywoodiennes et athlètes américains se succèdent durant un peu plus de deux minutes, sans oublier le bref témoignage du Maire de la ville, Eric Garcetti.

Sans difficulté, le Comité de Candidature a pu s’entourer de Champions olympiques comme Janet Evans – vice-présidente de LA 2024 -, Greg Louganis ou encore Kobe Bryant. L’actrice Jessica Alba et l’acteur Will Ferrell font aussi une apparition dans cette vidéo, de même que le Chef et restaurateur Roy Choi, ainsi que le jeune espoir paralympique Ezra French.

Sur un ton résolument optimiste, les différents intervenants témoignent en tous cas de la passion qu’ils ont à l’égard de Los Angeles et plus largement des idéaux olympiques et paralympiques.

Ces témoignages interviennent une semaine après la révélation du logo de Ville Candidate et du projet de Los Angeles 2024, un projet qui repose sur l’héritage des Jeux de 1984 mais aussi sur l’innovation dont sait faire preuve la Californie.

Pour Janet Evans, « le film de notre marque illustre l’incroyable diversité de Los Angeles, et ce qui est encore plus important, son sentiment d’unité.

Les plus récents sondages montrent que 88% de nos habitants sont en faveur de LA 2024 et ce soutien, ainsi que la passion pour les Jeux, sont éclatants de vitalité dans ce film.

Plus d’un millier d’Olympiens et de Paralympiens ont déjà élu domicile à Los Angeles et en Californie du Sud. Voir, dans cette vidéo, ces jeunes espoirs olympiques et paralympiques faire partager leurs rêves est une source de motivation. Nous espérons les voir prendre place sur le podium à Los Angeles en 2024″.

Signe de la volonté du Comité de Candidature de faire connaître son projet le plus largement possible, la vidéo promotionnelle sera projetée, dès jeudi, dans les cinémas Regal* de Californie du Sud.

Comme l’a affirmé Ken Thewes, Directeur Marketing des cinémas Regal, « nous sommes ravis d’apporter une contribution à la campagne de LA 2024 en vue de faire revenir les Jeux à Los Angeles, car comme n’a cessé de le montrer la Fondation LA84 jusqu’à aujourd’hui, accueillir les Jeux constitue la plus formidable invitation au changement positif et à long terme dans les quartiers.

En outre, le fait que l’un de nos cinémas phares du complexe de divertissements LA LIVE se situe au cœur du pôle Downtown Cluster envisagé par LA 2024 nous rend impatients de coopérer avec LA 2024 au fil de la candidature ».

Quelques jours avant la 88e Cérémonie des Oscars, LA 2024 frappe donc un grand coup au travers de cette stratégie audacieuse qui vise à assurer une visibilité optimale auprès du public et en particulier des jeunes.

* Le groupe Regal dispose de plus de 100 cinémas sur le territoire de Californie.
Publicités

11 Thoughts

    1. Los Angeles joue sur son image, mais elle doit encore inventer sa vision des Jeux, car hormis l’héritage de 1984 et son expérience, LA ne fait pas rêver à l’heure actuelle.

      N’oublions pas qu’elle reste le « deuxième choix » de l’USOC. Autre défi à relever.

      J'aime

      1. Je l’espère, dans le Stade de France pour suivre la merveilleuse cérémonie d’ouverture des jeux de …Paris. : -) ; on peut toujours « rêver » très « fort » !!!

        Plus sérieusement, oui les gens à l’étranger sont plus tournés sur un retour en Europe et particulièrement à Paris que sur des jeux de nouveaux à Los Angeles, car la plupart des commentaires sont à chaque fois tournés sur l’héritage déjà existant, de l’édition ’84. Et aussi sur les jeux d’Atlanta qui n’auront que 20 ans cette année. Alors que les projets européens sont plus axés sur des équipements manquant ou à terminer.

        D’autres n »hésitent pas sur certains forum à parler « d’arrogance » concernant l’attitude des américains. Pour une fois que ce n’est pas les français…

        J'aime

  1. Si Trump gagne les élections présidentielles, les Américains peuvent dire adieu à 2024…Juste l’imaginer faisant partie de la délégation américaine le jour du vote donne des frissons dans le dos…

    J'aime

    1. Même si Trump n’est pas élu mais est désigné candidat Républicain, cela restera une épine dans le pied de LA. La candidature de LA devra dans ce cas réparer les pots cassés par la présidentielle américaine. Les candidatures européennes auront pris le large. Tout dépendra également de la couleur du Sénat et de a Chambre des Représentant qui pourront influencer la poursuite et la crédibilité de la candidature américaine.

      J'aime

  2. Video peu inspirante en effet, qui rappelle quelque peu celle de la candidature de Chicago 2016. Décevant.

    Cette candidature de Los Angeles me paraît assez étrange, car avec un sondage qui crève le plafond, des athlètes de légendes qui vendent un concept inexistant…je me dis ou vont les américains? Peut-être vers la victoire.

    Billy Payne a vendu Atlanta aux membres du CIO qui pour la plupart ne la situait pas sur la carte. Avec comme seul héritage, un stade olympique transformé en stade de base ball aujourd’hui presque désuet et un parc « olympique du centenaire » en plein centre-ville tristement célèbre par l’attentat qui s’y est déroulé.

    Bien sûr nous ne sommes plus dans les années 1990, le CIO a changé…mais pas le lobbying!

    Los Angeles joue « à fond » la carte des JO de 1984? Rappelons que ce fut les premiers Jeux à offrir des bénéfices au CIO, et que le CIO a de la mémoire.

    Paris a un dossier qui frise la perfection, avec une équipe cohérente et solide. Rome n’est pas en reste mais un deca en dessous je pense.

    Los Angeles reste la grande interrogation, à suivre de très près…

    Kevin a raison, cela un reste un second choix de l’usoc. Pas très bon en terme d’image, ils vont redoubler d’effort pour effacer ce point.

    Quoiqu’il en soit je suis convaincu d’une chose: Los Angeles ne sera pas l’une des premières éliminées lors du vote de Lima…

    J'aime

    1. Il ne faut pas non plus voir Los Angeles comme un ogre. Paris a d’immenses qualities et la ville des anges bien des défauts. Oui, les Etats-Unis sont puissants au CIO, mais comment celui-ci pourra-t-il nous faire avaler une nouvelle organisation par ce pays, 28 ans seulement après Atlanta?

      Tout dépendra de la volonté du CIO d’écarter à nouveau Paris ou pas. Je ne vois pas trop comment ils vont pouvoir justifier cela en cas de nouvelle défaite. Surtout pour aller à Los Angeles. Ce qui priverait l’Europe de JO d’été pendant au moins 16 ans (2012-2028). De plus, si 2024 échappe à l’Europe, je ne vois pas qui sur le vieux continent voudra se présenter pour 2028. Istanbul? Saint-Pétersbourg ou Moscou? Budapest? À voir. Et avec quelles chances de gagner surtout. Certainement pas Londres, Rome, Berlin, Madrid ou Paris par contre et ce, pour différentes raisons.

      J'aime

    2. Je suis tout à fait d’accord avec toi David, qu’il ne faut pas enterrer trop vite Los Angeles, car en matière de lobbying (pays anglo saxon oblige) ils gardent un avantage.

      Maintenant comme tu l’as également mentionné, nous ne sommes plus dans les années 90 où à chaque fois les américains proposaient, le CIO disposait.

      La période où seuls les Etats- Unis, le Canada et à moyens terme, le Mexique pouvaient organiser les jeux et pas les autres sur le continent semble révolu.

      Le CIO ne voudra pas faire d’erreur, en refusant une offre européenne sachant que pour cette édition, elles sont majoritaire pour se présenter cette fois. Le vieux continent n’a plus eu de candidats gagnant depuis 2014 avec Sotchi, mais surtout, le comité voit ces dernières renoncer car de plus en plus de villes et d’habitants rejettent l’idée de les accueillir par manque ou risque de pertes d’argents surtout avec les cas de corruptions sorties ses derniers temps.

      Si L.A peut toujours gagner, (je ne le nie pas) les villes de 2028, 2032 et au delà, seront encore moins nombreuses aux portillons car peur de se voir virer méchamment par le CIO en particulier les villes du calibre que nous avons actuellement :

      Paris se présente à nouveau alors qu’au départ le Maire de la ville n’était pas très chaude pour plonger une nouvelle fois. Un nouvel échec et ce n’est même plus sûr que Paris et la France en générale veuille se présenter pendant plusieurs décennie.

      Rome tente à nouveau sa chance après avoir abandonnée ceux de 2020, une erreur et toute l’Italie leur tomberont dessus car l’argent aura été utilisées pour rien.

      Budapest a moins ce problème car elle candidate pour la seconde fois depuis très longtemps.

      Alors que les E-U une défaite pourrait remettre en cause ou non, une candidature de L.A, mais pas forcément du pays sachant que des villes comme San Francisco autre grande ville de Californie n’a jamais réussi à être sélectionnée après plusieurs tentatives, se serait le bon moment.

      Maintenant, ils peuvent aussi bien prendre le risque et voir comment cela pourra bien se terminer. Wait and see !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s