Pékin 2022 : « Les premiers préparatifs sont bien avancés » selon la Commission de Coordination du CIO

La Commission de Coordination du Comité International Olympique (CIO) des Jeux d’hiver de 2022 a achevé cette semaine sa première visite d’inspection à Pékin (Chine).

Quelques mois après la mise en place du Comité d’Organisation de Pékin 2022 et l’instauration de la Commission de Coordination sous la présidence du Russe Alexander Zhukov, la capitale chinoise est donc pleinement entrée dans la phase opérationnel et de planification des Jeux.

Outre la visite des sites de Zhangjiakou (sports de neige) et de Yanqing (ski alpin et ski nordique), les membres de la Commission de Coordination ont également inspecté les sites dédiés aux sports de glace à Pékin.

(Crédits - CIO)
(Crédits – CIO)

« Nous sommes satisfaits de ce que nous avons appris. Pékin 2022 démarre à vive allure.

Les premiers préparatifs sont bien avancés.

Les inspections que nous avons effectués sur les sites de Zhangjiakou et Yanqing ont confirmé que l’équipe de Pékin 2022 restait totalement attachée à son objectif de laisser en héritage des installations de sports d’hiver de classe mondiale » a indiqué Juan Antonio Samaranch Jr, vice-Président du CIO et membre de la Commission de Coordination.

Vue du nouveau siège du Comité d'Organisation des JO 2022 (Crédits - Pékin 2022)
Vue du nouveau siège du Comité d’Organisation des JO 2022 (Crédits – Pékin 2022)

Au-delà de ces visites – ponctuées aussi par la découverte du nouveau siège de Pékin 2022 au sein d’une ancienne usine – la Commission du CIO a tenu à informer les responsables des Jeux de la nécessité de travailler sur cinq thématiques majeures, à savoir la gouvernance de l’événement ; l’aménagement des sites ; les questions sportives, mais aussi les problématiques du marketing ; et de la communication / mobilisation.

« Durant les réunions et inspections, la Commission de Coordination et l’équipe de Pékin 2022 ont eu des discussions approfondies et productives sur un large éventail de sujets, en définissant plus précisément les orientations et les priorités pour la préparation des Jeux.

Nous avons obtenu d’excellents résultats » a affirmé Zhang Jiandong, vice-Président exécutif du Comité d’Organisation.

Vue du Parc Olympique de Pékin, avec au centre, le Stade Olympique construit pour les JO d'été de 2008 (Crédits - Pékin 2022)
Vue du Parc Olympique de Pékin, avec au centre, le Stade Olympique construit pour les JO d’été de 2008 (Crédits – Pékin 2022)

En mai 2015, ce dernier avait accordé une interview exclusive à « Sport & Société », en revenant notamment sur les promesses de Pékin 2022 et l’ambition de faire de la Chine l’une des nouvelles destinations touristiques en matière de sports d’hiver.

Durant la campagne pour l’élection de la Ville Hôte des JO 2022, les autorités s’étaient en particulier engagées à attirer 300 millions de Chinois sur les pistes de ski aménagées à l’occasion des Jeux.

Un engagement qui avait alors permis à Pékin de rafler la mise aux dépens d’Almaty (Kazakhstan), quelques années à peine après avoir organisé les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2008.

Publicités

3 Thoughts

  1. Cette première visite d’inspection intervient au moment ou Alexander Zukhov, président de la commission de coordination de Beijing 2022, est sur le point de quitter son poste de président du comité olympique russe, de ce fait sa place au sein du CIO est en sursis…et par la-même son poste de président de la commission de coordination des jeux de 2022. L’ombre de Vladimir Poutine a encore frappé.

    Officiellement, Zukhov quitterait ses fonctions pour se consacrer à son statut de porte-parole de la Douma à Moscou, ce qui est difficilement compatible avec ses responsabilités à Lausanne, sport et politique ne faisant pas bon ménage. Officieusement, il paierait les déboires russes liés au dopage et à la suspension de la Russie aux derniers jeux olympiques.

    Mais si Zukhov quitte le CIO, la voix de la Russie s’en trouverait encore plus affaiblie au sein du mouvement. Ce que Vladimir Poutine ne souhaite pas. Il devrait rencontrer Thomas Bach prochainement.

    Le dirigeant du CIO n’a pas fini de suer…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s