Sotchi 2014 : Moins de 100 jours avant la Cérémonie d’ouverture

Le 29 octobre a symboliquement marqué le cap des 100 jours restants avant l’ouverture officielle des prochains Jeux Olympiques d’hiver, à Sotchi (Russie).

Considérée par Thomas Bach, Président du Comité International Olympique (CIO), comme l’étape la plus délicate, cette phase de l’organisation va encore demander de nombreux efforts et ce, afin de livrer les infrastructures sportives et non-sportives dans les délais prévus.

Selon le Comité d’Organisation de Sotchi 2014, le Centre des Médias devrait être inauguré le 07 janvier 2014 tandis que le Village Olympique devrait ouvrir ses portes d’ici le 30 janvier.

Pour Thomas Bach, les prochains JO seront « excellents, uniques et [offriront] aux athlètes les conditions parfaites pour livrer les meilleures performances ».

100 jours - Sotchi 2014

Mais derrière le discours diplomatique et convenu du CIO, force est de constater que les préparatifs des Jeux de Sotchi sont toujours aussi chaotiques. Une partie des sites n’a toujours pas été achevée et d’ores et déjà, la question de l’héritage olympique se pose, avec en toile de fond, le coût des Jeux et l’utilisation des sites.

Car avec des dépenses avoisinant les 40 milliards d’euros, les Jeux de Sotchi – les plus chers de l’histoire – pourrait laisser de nombreuses installations pérennes devenir de véritables « éléphants blancs ».

A titre d’exemple, le flamboyant Stade Olympique (40 000 places) n’accueillera aucun événement d’importance majeure entre la Cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques et la Coupe du Monde de football… 2018.

Le Stade Olympique, illustration des enjeux liés à la durabilité des sites sportifs, n’est malheureusement pas la seule enceinte à être dans ce cas de figure. En effet, que vont devenir les immenses patinoires qui composent le Parc Olympique de Sotchi ou encore les installations aménagées en montagne, comme le tremplin de saut à ski dont le coût a dépassé les 170 millions d’euros ?

A l’image de la Chine, avec les Jeux de Pékin 2008, les autorités russes considèrent l’événement olympique comme une vitrine de la puissance diplomatique, économique et sportive. Une vitrine dont le coût importe peu.

Illustration : Crédits – Sotchi 2014
– Des volontaires symbolisent le chiffre 100 devant le Palais des Glaces Bolchoï et ses 12 000 places.

Laisser un commentaire