JO 2024 : Le CIO annonce la composition de la Commission d’évaluation

Une semaine jour pour jour après avoir réceptionné la Partie 1 des dossiers des candidatures à l’organisation des Jeux d’été de 2024, le Comité International Olympique (CIO) a dévoilé ce mercredi la composition de la Commission d’évaluation des Villes Candidates.

Cette Commission – qui inspectera les Villes au printemps 2017 puis qui livrera son Rapport en juin de la même année – sera présidée par Frank Fredericks.

Frank Fredericks en octobre 2009 (Crédits - IOC Flickr / R. Juilliart)
Frank Fredericks en octobre 2009 (Crédits – IOC Flickr / R. Juilliart)

Médaillé d’argent à quatre reprises sur les épreuves du 100 mètres et du 200 mètres aux Jeux de Barcelone 1992 et d’Atlanta 1996 puis multi-médaillé dans la majeure partie des grands championnats internationaux, ce Namibien de 49 ans a occupé plusieurs fonctions au sein d’instances internationales, à commencer par la Commission des Athlètes de la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF).

Au CIO, Frank Fredericks a siégé durant plusieurs années à la Commission Exécutive (2008-2012) ainsi que dans la Commission des Athlètes (2004-2008) dont il fut le Président entre 2008 et 2012.

Sa nomination à la tête de la Commission d’évaluation des Jeux de la XXXIIIe Olympiade constitue aujourd’hui la suite logique d’un parcours déjà marqué par sa présence au sein des Commissions d’évaluation des Villes Candidates aux JO de 2012 – Paris était candidate – puis de 2020.

Frank Fredericks sera entouré de 13 membres, parmi lesquels Nawal El Moutawakel, Présidente de la Commission de Coordination de Rio 2016, – élevée au rang de Chevalier de la Légion d’honneur en mars 2015 -, Gunilla Lindberg, Présidente de la Commission de Coordination de PyeongChang 2018 ou encore Tsunekazu Takeda, Président du Comité Olympique du Japon, artisan de la victoire de Tokyo 2020, mais surtout homme fort du marketing au sein du CIO.

Composition complète de la Commission d’évaluation des Villes Candidates aux JO 2024 :

  • Frank Fredericks (Namibie),
  • Patrick Baumann (Suisse),
  • Marisol Casado (Espagne),
  • Mikaela Cojuangco Jaworski (Philippines),
  • Kirsty Coventry (Zimbabwe),
  • Nawal El Moutawakel (Maroc),
  • Ugur Erdener (Turquie),
  • Habu Gumel (Nigeria),
  • Poul-Erik Hoyer (Danemark),
  • Duane Kale (Nouvelle-Zélande / Membre du Comité International Paralympique),
  • Gunilla Lindberg (Suède),
  • Kereyn Smith (Nouvelle-Zélande),
  • Bernard Rajzman (Brésil),
  • Tsunekazu Takeda (Japon).

« Pour ce qui est de l’organisation de la manifestation olympique, l’Agenda olympique 2020 met l’accent sur la durabilité et l’expérience des athlètes. Et c’est précisément là que Frank Fredericks, quadruple médaillé olympique d’argent en sprint et ancien Président de la Commission des Athlètes du CIO, pourra donner la pleine mesure de ses compétences » a affirmé Thomas Bach, Président de l’institution de Lausanne (Suisse).

Le 11 mars 2015, Nawal El Moutawakel fut décorée par le Président de la République, François Hollande, au Palais de l’Élysée (Crédits - Présidence de la République)
Le 11 mars 2015, Nawal El Moutawakel fut décorée par le Président de la République, François Hollande, au Palais de l’Élysée (Crédits – Présidence de la République)

Outre Frank Fredericks, Paris, et plus largement la France, retrouveront plusieurs des membres de la Commission. Certains d’entre-eux ont en effet déjà occupé des fonctions d’évaluation de candidatures tricolores.

Ce fut le cas de Nawal El Moutawakel, Présidente de la Commission d’évaluation des Villes Candidates aux JO 2012, de Gunilla Lindberg, Présidente de la Commission d’évaluation des Villes Candidates aux JO d’hiver de 2018 pour lesquels Annecy déposa un dossier, et de Tsunekazu Takeda, membre de cette dernière Commission.

Ce fut également le cas de Patrick Baumann, membre de la Commission d’évaluation des JO 2008 pour lesquels Paris était candidate.

Membre de la Commission des Athlètes du CIO, Kirsty Coventry retrouvera sur son chemin Tony Estanguet. Le Français, coprésident de Paris 2024, fut élu au même moment au sein du CIO en 2013 et siège lui-aussi au sein de la Commission des Athlètes. Un autre membre de la Commission d’évaluation croisera le triple Champion Olympique de canoë-kayak : Bernard Rajzman, membre – comme Tony Estanguet – de la Commission de la Solidarité Olympique.

Marisol Casado aura pour sa part l’occasion de retrouver Guy Drut, membre français du CIO, qu’elle côtoie actuellement au sein de la Commission des Affaires Publiques et du Développement social par le sport.

De gauche à droite, Tony Estanguet ; Kirsty Coventry ; Jacques Rogge, ancien Président du CIO ; Danka Bartekova et James Tomkins (Crédits - CIO / R. Juilliart)
De gauche à droite, Tony Estanguet ; Kirsty Coventry ; Jacques Rogge, ancien Président du CIO ; Danka Bartekova et James Tomkins (Crédits – IOC / R. Juilliart)

Bien évidemment, la présence de membres ayant inspecté des candidatures tricolores par le passé ne présage en rien de l’issue de l’évaluation à venir. Une chose est sûre néanmoins. Certains connaissent déjà bien Paris et la France. Ils en maîtrisent donc les forces, mais aussi les faiblesses.

Le Comité de Candidature est prévenu. Il devra en conséquence travailler avec finesse son rapport avec la Commission d’évaluation et devra préparer au mieux la venue de ladite Commission sur le sol francilien.

Si les dates doivent encore être dévoilées, la visite technique devrait selon toute vraisemblance avoir lieu entre février et mars 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s