Milan-Cortina 2026 : Vigilance de la Commission de Coordination du CIO

Pour la première fois depuis son installation, et au regard des répercussions de la crise sanitaire ces deux dernières années, la Commission de Coordination du Comité International Olympique (CIO) pour les Jeux d’hiver de 2026 a pu enfin se rendre en présentiel en Italie, et ainsi faire un point d’étape sur les chantiers majeurs qui mobiliseront les équipes de Milan-Cortina 2026 en 2023.

Visite de l’Assago Arena de Milan par la Commission de Coordination du CIO pour les Jeux d’hiver de 2026, en décembre 2022 (Crédits – Milano-Cortina 2026)

Après les incertitudes et les doutes, place désormais à l’action.

Si les deux années écoulées ont été profondément marquées par la crise du Covid-19 et tandis que les organisateurs des Jeux d’hiver de 2026 ont dû palier au départ du Directeur Général, avant d’affronter le flottement post-électoral à la fin de l’été, Milan-Cortina 2026 espère aujourd’hui rebondir le plus efficacement possible.

Aussi, la venue cette semaine de la Commission de Coordination du CIO a permis d’identifier les principaux travaux à conduire l’année prochaine, à savoir en particulier le déploiement plus poussé du Programme des Sponsors, alors que Milan-Cortina 2026 n’a pour l’heure enregistré qu’un nombre limité de partenaires nationaux.

L’optimisation du budget – qui devrait de toute évidence être impacté par l’inflation à l’instar de celui de Paris 2024 et des candidatures aux futures éditions – est également un point d’action majeur pour l’année à venir, de même que la montée en puissance des équipes du Comité d’Organisation, et bien sûr la poursuite des préparatifs sur les sites sportifs et ceux dédiés à l’hébergement des délégations au sein des différents clusters.

Les défis sont immenses et témoignent de l’intensité avec laquelle Milan-Cortina 2026 devra aller de l’avant pour refaire le retard accumulé ces derniers mois.

Récemment, le Président du CIO en personne avait eu l’occasion d’exprimer sa confiance à l’égard des organisateurs, mais néanmoins aussi sa vigilance sur l’engagement des parties au projet olympique et paralympique. Cette fois, c’est au tour de la Commission de Coordination pilotée par Sari Essayah de se montrer soucieuse de la poursuite des efforts déjà constatés, en saluant au passage l’arrivée du nouveau Directeur Général.

Comme l’a notamment affirmé la Présidente de la Commission à l’issue de sa visite :

Le fait de se réunir pour la première fois en personne a permis d’engager un certain nombre de discussions constructives avec l’équipe de Milan-Cortina 2026, tout en nous donnant l’occasion de rencontrer Andrea Varnier, le nouveau Directeur Général du Comité.

La Commission se félicite de l’expérience de ce dernier au sein des Mouvements olympique et paralympique, ainsi que de la vision et de l’énergie qu’il a exprimées lors de nos réunions.

De telles qualités donneront le coup de pouce nécessaire à l’équipe afin de faire avancer les préparatifs des Jeux.

De son côté, le Président du Comité d’Organisation, Giovanni Malago, a tenu à souligner l’importance de l’association des scolaires dans l’élaboration du projet, avec en parallèle une réelle volonté de garantir un héritage durable pour des Jeux qui succéderont en Italie à ceux de Turin 2006.

Ainsi que l’a exposé celui qui occupe aussi les fonctions de Président du Comité National Olympique Italien (CONI) et de membre du CIO :

Notre ambition est que tous les enfants nés après 2010 fassent régulièrement du sport et s’en servent pour comprendre la diversité culturelle, n’utilisent que des moyens de transport durables et grandissent dans une société plus inclusive et intégrée.

Les plans en matière d’héritage ont été détaillés et ont pour objectif commun de laisser aux générations futures des installations et des infrastructures de mobilité financièrement durables.

Le projet de Milan-Cortina s’inscrit pleinement dans le droit fil de l’Agenda olympique 2020+5 et de sa vision de Jeux rentables qui tirent parti des installations et de l’expertise existantes.

Une collaboration étroite entre toutes les parties prenantes est cruciale pour développer ce projet unique.

Visite de la Commission de Coordination du CIO pour les Jeux d’hiver de 2026, au siège de Milan-Cortina 2026, en décembre 2022 (Crédits – Milano-Cortina 2026)

Outre les traditionnelles réunions techniques et discussions avec les responsables du Comité d’Organisation, la Commission de Coordination a également pu investir plusieurs sites destinés à accueillir les Jeux dans un peu plus de trois ans.

Les membres de la Commission a ainsi pu se rendre au Stade San Siro, pièce maîtresse des Jeux pour l’ouverture, mais aussi sur le chantier du Village des Athlètes à Milan, et sur les sites du Centre International de Radio et Télévision (CIRTV) et du Centre Principal de Presse (CPP).

Ils ont par ailleurs eu l’opportunité de visiter l’enceinte de l’Assago Arena – ou Mediolanum Forum – qui sera mobilisée en 2026 pour la tenue des épreuves de patinage artistique et de patinage de vitesse sur piste courte (short-track).

Laisser un commentaire