JO 2024 : Dans l’attente des Jeux, Los Angeles multiplie les projets urbains

Colossaux. Le terme paraît parfaitement adapté à la mesure des travaux qui vont être engagés dans les années à venir par la Ville de Los Angeles (Californie).

A l’initiative du Maire Eric Garcetti et des industriels régionaux, la « Cité des Anges » va en effet engager de vastes chantiers dans le domaine des transports et dans l’aménagement urbain, prélude – peut-être – à l’accueil des Jeux d’été en 2024.

Vue panoramique de Los Angeles (Crédits - LA Mayor)
Vue panoramique de Los Angeles (Crédits – LA Mayor)

Concernant les transports, les autorités locales avaient déjà annoncé la mise en œuvre d’un plan de modernisation du réseau routier à hauteur de 88 milliards de dollars (79,9 milliards d’euros).

Ce programme – le plus important du genre aux États-Unis – vise à réhabiliter certains axes, tout en dotant la deuxième agglomération du pays de nouveaux équipements plus fonctionnels et surtout plus propres sur le plan énergétique.

Cette problématique est d’ailleurs l’un des axes forts de la politique municipale, mais aussi de la candidature olympique et paralympique de Los Angeles 2024.

Dans les années à venir, pas moins de 4 000 hectares de panneaux solaires doivent par exemple être installés, notamment sur les sites susceptibles d’accueillir les compétitions sportives.

Vue satellite de San Pedro (Crédits - Google Maps)
Vue satellite de San Pedro (Crédits – Google Maps)

Sur le plan de l’aménagement urbain, le Maire de Los Angeles semble en tous cas désireux de poursuivre une politique qu’il a érigé en priorité de son mandat.

Accompagné par Joe Buscaino, membre du Conseil Municipal (15e District) et par les dirigeants du port de Los Angeles, Eric Garcetti a ainsi présenté, cette semaine, le plan de revitalisation de la zone portuaire de L.A.

Doté d’un budget de 100 millions de dollars (90,8 millions d’euros), ce plan doit permettre de repenser le secteur de Ports O’ Call Village à San Pedro.

Sur plus de 12 hectares, de nouveaux espaces doivent êtres créés et aménagés, notamment sur le plan de la restauration, mais aussi de la consommation avec de nouvelles boutiques dans le cadre du San Pedro Public Market. L’accès au littoral devrait également être repensé dans un esprit de durabilité avec une meilleure fluidité dans les déplacements, notamment en période touristique.

Visuel du projet de San Pedro Public Market (Crédits - The Ratkovich Company and Jerico Development)
Visuel du projet de San Pedro Public Market (Crédits – The Ratkovich Company and Jerico Development)

« Le L.A. Waterfront devrait être une célébration de notre beau rivage, une destination de classe mondiale où les familles et les amis peuvent manger, jouer, se promener le long de l’eau et passer du temps ensemble.

Je me suis engagé à donner à cette communauté le front de mer qu’elle mérite, et je suis fier de présenter ce projet et cette vision pour le territoire » a affirmé Eric Garcetti.

Concrètement, un investissement privé assuré par Ratkovitch Company permettra de construire des restaurants, des boutiques, des bureaux, mais aussi un marché de produits frais sur une superficie globale de 6,5 hectares.

Une nouvelle promenade sur le front de mer, un amphithéâtre en plein air, des espaces verts et des espaces récréatifs divers seront par ailleurs aménagés.

« Ce projet sera un point majeur dans les efforts du port de Los Angeles de créer un front de mer accessible aux piétons entre Banning Landing et Cabrillo Beach » a déclaré Gene Seroka, Directeur exécutif du Port de Los Angeles.

Ce programme de revitalisation – qui doit être achevé d’ici 2020 – n’est pas le seul axe de la politique menée dans le domaine portuaire. Le front de mer bénéficie en effet de l’investissement massif des autorités en charge du port de Los Angeles.

Ces dernières ont déjà financé l’amélioration des dessertes et des équipements de plusieurs secteurs – Harbor Boulevard, Parkway Promenade, Downtown Harbor – pour un montant total de 600 millions de dollars (544,8 millions d’euros).

Mais au cours des dix prochaines années, ce sont encore 400 millions de dollars (363,25 millions d’euros) qui devraient permettre de reconfigurer la zone portuaire – Wilmington Waterfront Promenade, etc… – dans son ensemble.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s