JO 2024 : Près de 9,5 millions de dollars de charges de fonctionnement pour Boston en 2014

Afin d’assurer son succès dans la course à l’investiture américaine, la candidature de Boston (Massachusetts) a mobilisé pas moins de 9,415 millions de dollars (8,225 millions d’euros) entre janvier et décembre 2014, selon un document réalisé par Smith Sullivan & Brown PC.

Parmi les dépenses engagées par la candidature olympique, près de 2,1 millions de dollars (1,8 million d’euros) ont été consacrés aux règlements de prestations fournies par des cabinets d’architectes et d’ingénierie et 462 000 dollars (environ 404 000 euros) à la tenue de réunions publiques et de manifestations promotionnelles.

Boston 2024 - bracelet

Mais au-delà de ces données, qui font par ailleurs état de 10,420 millions de dollars (9,103 millions d’euros) de dons et de contributions diverses, le document présenté ce week-end mentionne le montant des dommages et intérêts que le Comité Olympique des États-Unis (USOC) pourrait réclamer à Boston 2024 ou à la Ville de Boston en cas de non-respect des engagements pris par la candidature lors de sa sélection, le 08 janvier 2015.

De fait, si le contrat liant la candidature à l’USOC – depuis le 20 mars dernier – n’est pas respecté d’ici 2017, « le paiement de dommages et intérêts d’un montant de 25 millions de dollars » (21,8 millions d’euros) devra être effectué au profit de l’institution olympique américaine.

Ce contrat couvre la période comprise entre le 08 janvier 2015 et le 1er octobre 2017, soit aux environs de la date qui sera prochainement fixée par le Comité International Olympique (CIO) pour désigner la Ville Hôte des JO 2024.

La somme indiquée devrait, à n’en pas douter, devenir un sujet de tension supplémentaire entre les partisans et les opposants à la candidature, ces derniers s’inquiétant de la mobilisation de fonds publics à destination du projet olympique de Boston 2024.

Cette donnée est en tous cas des plus intéressantes lorsque l’on sait que Boston 2024 s’est engagé dans l’organisation d’un référendum – à haut risque – au mois de novembre 2016…

Illustration : Crédits – Boston 2024

Laisser un commentaire