Sommet international contre la corruption : Le CIO réaffirme sa détermination

Hasard du calendrier ?

Au moment où Tokyo 2020 se retrouve confronté à des soupçons de corruption, le Comité International Olympique (CIO) a participé, la semaine dernière, au Sommet international de lutte contre la corruption, organisé à Londres (Royaume-Uni) sous l’égide du Premier Ministre britannique, David Cameron.

L’institution olympique était représentée sur place par Pâquerette Girard Zappelli, Directrice du Département « Éthique et Conformité » du CIO, ainsi que par Sir Philip Craven, Président du Comité International Paralympique (IPC).

Ce dernier a d’ailleurs présidé une table ronde sur la thématique du sport. L’occasion également pour le CIO de rappeler ses initiatives propres en matière de lutte contre la corruption.

(Crédits - CIO)
(Crédits – CIO)

Dans le cadre de l’Agenda 2020, l’institution a notamment repensé la procédure de candidature à l’organisation des Jeux, tout en instaurant un registre des consultants pour contrôler les différents intervenants extérieurs auprès des Villes Candidates.

Ces apports viennent en complément des mesures déjà en vigueur au sein de l’institution centenaire, des mesures qui ont pour la plupart été aménagées à la suite du scandale de corruption concernant l’attribution les Jeux de Salt Lake City.

A l’aube des années 2000, ce scandale avait alors ébranlé durablement le CIO qui avait pris des sanctions sans précédent à l’égard de certains de ses membres, tout en mettant en œuvre de nouvelles pratiques, dont la création d’une Commission d’évaluation des Villes Candidates.

« Nous apprécions le fait que ce Sommet ait reconnu les efforts du CIO et des organisations sportives en la matière. Le CIO a tous les instruments en place et la détermination de lutter efficacement contre la corruption.

Mais comme toute autre organisation, nous ne sommes pas à l’abri d’éventuels actes répréhensibles. Dans les cas où cela arrive, nous avons prouvé que nous étions capables de réagir vite.

Les réformes de l’Agenda Olympique 2020 ont renforcé notre conviction qu’il nous fallait appliquer notre politique de tolérance zéro à cet égard.

Nous allons poursuivre notre combat contre la corruption en lançant l’initiative, saluée par le Sommet, de mettre en place un partenariat international pour l’intégrité du sport » a fait savoir Thomas Bach, Président du CIO.

Lamine Diack et Jacques Rogge, ancien Président du CIO, lors d'une réunion conjointe entre le CIO et l'IAAF à Berlin, le 14 Août 2009 (Crédits - CIO / R. Juilliart)
Lamine Diack et Jacques Rogge, ancien Président du CIO, lors d’une réunion conjointe entre le CIO et l’IAAF à Berlin, le 14 Août 2009 (Crédits – CIO / R. Juilliart)

En marge du Sommet internationale, la brulante actualité entourant Tokyo et les autorités nippones n’a pas été passée sous silence.

Dans une déclaration officielle, Pâquerette Girard Zappelli a ainsi évoqué les soupçons relatifs aux conditions d’attribution des JO 2020 et au rôle potentiel de l’ancien Président de la Fédération Internationale d’Athlétisme (IAAF), même si la responsable olympique s’est bien gardée d’apporter un quelconque jugement.

« Le CIO a réagi immédiatement concernant Lamine Diack, ce déjà en novembre 2015 au moment des premières allégations à son égard. Résultat, il n’exerce plus aucune fonction aujourd’hui au sein du CIO.

Nous continuons toutefois à suivre cette affaire de près et nous nous sommes constitués partie civile dans l’enquête menée par les autorités judiciaires françaises«  a ainsi précisé Pâquerette Girard Zappelli.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s