Paris 2024 : La Monnaie de Paris dévoile les monnaies de collection

Pour frapper les monnaies de collection et la pièce commémorative à l’effigie de la prochaine édition des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été, Paris 2024 a sollicité l’une des plus anciennes institutions françaises dont la renommée dépasse les frontières hexagonales.

(Crédits – Paris 2024)

Installée depuis 1775 au cœur de la « Ville Lumière », mais fondée dès 864, la Monnaie de Paris constitue l’une des plus vieilles entreprises au monde. Aussi, du fait de son savoir-faire et de son prestige, l’institution est aujourd’hui mobilisée au service des Jeux de Paris 2024.

Dans le cadre d’une série de monnaies à l’effigie des Jeux, la Monnaie de Paris propose ainsi aux collectionneurs et au grand public de se procurer au choix, des médaillons sous blisters, la pièce commémorative de 2 euros ou encore des monnaies Or et Argent dont la réalisation représente une première mondiale.

(Crédits – Monnaie de Paris / Paris 2024)

Concrètement, la Monnaie de Paris a mis en vente dès le 21 septembre dernier, des monnaies de forme hexagonale d’une valeur faciale de 10 euros et de 250 euros. Hommage à la France, ces monnaies représentent Marianne engagée en pleine course sur une piste d’athlétisme avec, en fond, la symbolique de la Tour Eiffel.

Pour la monnaie Argent 500, un tirage à 100 000 exemplaires a été planifié, avec un prix d’achat de 14 euros. Concernant la monnaie Or 999, un tirage moindre a été opéré, soit 15 000 exemplaires, avec un prix logiquement plus élevé porté à 260 euros.

Outre ces monnaies à la forme singulière, une pièce de 2 euros commémorative sera prochainement frappée pour une durée de quatre années. Reprenant le même dessin que pour les monnaies Or et Argent, cette pièce sera produite selon deux modèles bien connus des numismates, à savoir une version Belle Épreuve à 10 000 exemplaires pour un prix de 20 euros, et une version Brillant Universel proposée à 500 000 exemplaires conditionnés sous 5 blisters distincts pour un prix d’acquisition de 10 euros.

(Crédits – Monnaie de Paris / Paris 2024)

Afin de marquer le passage de témoin entre Tokyo 2020 et Paris 2024, une série de trois monnaies de collection « Handover » est mise en vente.

Dans le détail, une version couleur bronze tirée à 1 million d’exemplaires et vendue 6 euros l’unité propose une valeur faciale d’un quart d’euro. Une version en argent 999/1000ème est aussi proposée avec cette fois une valeur faciale de 10 euros et un tirage à 30 000 exemplaires pour un prix unitaire de 80 euros. Une version en or d’une valeur faciale de 50 euros vient compléter la série, avec un tirage limité à seulement 2 000 exemplaires et un prix de vente s’élevant à 715 euros.

Pour sa coopération avec Paris 2024, la Monnaie de Paris propose enfin des médaillons olympiques et paralympiques colorisés au prix unitaire de 9,50 euros, avec un tirage de 50 000 exemplaires pour la version olympique et de 15 000 exemplaires pour la version paralympique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’émission de ces éléments numismatiques entre pleinement dans la stratégie de Paris 2024 concernant la vente de produits officiels sous licence.

Ces derniers, qui contribuent à façonner l’image de marque des Jeux en préparation, rassembleront près de 10 000 références et plus de 30 000 points de vente en France, sans oublier bien sûr la boutique en ligne. Près de 60 entreprises devraient in fine assurer la production et la mise sur le marché de ces divers objets.

Durant la phase de candidature, Paris 2024 avait projeté des revenus de l’ordre de 113,906 millions d’euros (valeur 2016) pour les licences et le merchandising. Dans le détail, la projection annoncée était de 110,325 millions pour les produits sous licence, 581 000 euros pour les produits philatéliques qui seront prochainement réalisés par La Poste, et enfin 3 millions d’euros issus de la vente des monnaies.

Laisser un commentaire