Paris 2024 : La SOLIDEO maintient le cap

Face à la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) a dû s’adapter au cours des dernières semaines en réorganisant notamment son organisation afin de garantir l’avancement des dossiers administratifs et la bonne reprise des chantiers.

Visuel de l’ossature bois du Centre Aquatique Olympique avec, au loin, la vue sur le Stade de France (Crédits – Architectes: VenhoevenCS + Ateliers 2/3/4/ Image: Proloog)

Instance chargée de superviser les travaux relatifs aux sites des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Paris 2024, la SOLIDEO occupe une place capitale depuis sa fondation, une place qui va encore croître à mesure que les chantiers seront engagés et in fine, réalisés.

Aussi, dans le but de ne pas impacter le calendrier prévisionnel des différents sites – dont le Village des Athlètes qui doit être édifié à cheval sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis et L’Île-Saint-Denis – la SOLIDEO a tenu à maintenir un certain rythme de travail en plein confinement, avec un recours massif au télétravail et aux rendez-vous avec les autres acteurs des Jeux et ce, via la technique de la visioconférence.

Ainsi, l’instance – tout comme le Comité d’Organisation des Jeux (COJO) de Paris 2024 – a pu accomplir ou superviser plusieurs missions au cours des trois derniers mois.

Visuel de l’Aréna de la Porte de la Chapelle et de son parvis arboré (Crédits – SCAU / NP2F)

Pour preuve, l’attribution par la Métropole du Grand Paris (MGP) de la concession du Centre Aquatique Olympique et du franchissement piéton en direction du Stade de France au groupement piloté par Bouygues Bâtiment Île-de-France avec les agences d’architecture SCAU et NP2F a pu être confirmée par un vote du Conseil d’administration réuni à distance le 14 mai dernier.

De la même manière, l’attribution par la Ville de Paris – en sa qualité de maître d’ouvrage – du marché global de conception, construction et exploitation de la future Aréna de la Porte de la Chapelle au même groupement pré-mentionné devrait être approuvée lors d’une prochaine réunion programmée le 18 juin 2020.

Ces deux projets majeurs du dispositif de Paris 2024 ne sont toutefois pas les seuls dont les contours ont pu être précisés au cours des dernières semaines.

Visuel du pôle de commerces et services de proximité de la future cité-jardin héritée du Village des Médias des Jeux de 2024 (Crédits – TVK-SOLIDEO / Image : My Lucky Pixel)

De fait, en ce qui concerne le Cluster des Médias, la consultation des groupements immobiliers en lice pour l’aménagement des installations s’est poursuivie, avec en particulier la remise des offres à la date du 24 avril, puis l’organisation de six auditions le 19 mai.

En plus du Cluster des Médias qui doit s’établir dans le secteur de Dugny-Le Bourget, la SOLIDEO a aussi supervisé plusieurs actions concernant le Village des Athlètes et ce, après une fin d’année 2019 relativement dense avec l’attribution de lots et la signature de promesses de vente. Concrètement, l’arrêté AEU (prescriptions environnementales) et l’arrêt de réalisation de la ZAC ont été obtenu le 18 mars pour le premier et le 20 avril pour le second, tandis que la reprise des chantiers de déconstruction à Saint-Ouen a été opérée dès le 27 avril, avant un démarrage des travaux de viabilisation un mois plus tard (25 mai).

La SOLIDEO a par ailleurs été en mesure d’entériner la signature d’une Convention d’objectifs avec Vinci Immobilier qui aura en charge l’aménagement du secteur Universeine dans l’emprise du Village des Athlètes. Cette signature revêt une certaine importance lorsque l’on sait que ce secteur est destiné à accueillir un tiers des compétiteurs au moment des Jeux.

Les aménagements au sein du futur Village donneront encore lieu à des études de projet dans les semaines qui viennent, avec aussi la finalisation et le dépôt des premiers permis de construire dans le courant de l’été 2020.

Toujours en ce qui concerne le Village Olympique et Paralympique, mais aussi le Cluster des Médias, la SOLIDEO a planifié la mise en place de deux Participations du public par voie électronique (PPVE), des procédures qui débuteront le 10 juin pour un achèvement au 12 juillet 2020.

1- L’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis ; 2- Le franchissement de la Seine ; 3- Le mur antibruit de l’A86 ; 4- La place olympique ; 5- Le Mail Finot ; 6- Le réaménagement des berges de la Seine et requalification de la RD1 (Crédits – SOLIDEO)

Au-delà de ces sites, la SOLIDEO a par ailleurs poursuivi ses consultations avec les partenaires d’ouvrages destinés aux Jeux. Cela s’est notamment traduit par la réception des offres pour l’aménagement de la Marina du Roucas Blanc à Marseille (Bouches-du-Rhône), mais aussi pour la rénovation du Stade Yves-du-Manoir à Colombes (Hauts-de-Seine) sans oublier la couverture programmée au-dessus du Court Suzanne Lenglen du Stade Roland Garros dans le 16e arrondissement de Paris.

Les rendez-vous de la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) ont aussi permis la signature de Conventions d’objectifs en vue de la modernisation du Stade de France, l’enceinte saint-dionysienne devant bénéficier d’un programme de mise à niveau à hauteur de 50 millions d’euros dans la perspective de la Coupe du Monde de Rugby en 2023 et bien sûr des Jeux d’été de Paris 2024.

Visuel du Court Suzanne Lenglen configuré pour le tournoi olympique de boxe (Crédits – Paris 2024)

Cet important travail, réalisé dans des conditions singulières, n’est pas propre à la SOLIDEO. Les autres composantes du projet olympique et paralympique, à commencer par le Comité d’Organisation des Jeux (COJO) dont les activités se sont massivement poursuivies avec le recours au télétravail.

Si les équipes sont pour l’heure toujours mobilisées via cette pratique, le retour au siège parisien, 96 Boulevard Haussmann (8e arrondissement), va se faire progressivement, avec un accès limité durant les premières semaines.

Ailleurs dans le monde, les Comités d’Organisation des Jeux de Tokyo 2020, Pékin 2022 ou encore Los Angeles 2028 ont également eu recours au télétravail afin de maintenir un haut niveau de prestations avec évidemment des attentes et des objectifs distincts entre les différents acteurs, et le retour dans les sièges respectifs devraient intervenir là-aussi progressivement dans les semaines et mois à venir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.