Paris 2024 : Le voile se lève pour deux secteurs du Village des Athlètes

La fin de l’année 2019 constitue un point d’étape majeur dans le cadre des préparatifs d’organisation des Jeux d’été de Paris 2024 et même un moment singulier en ce qui concerne l’aménagement à venir du Village des Athlètes.

Ainsi, quelques semaines après le lancement symbolique du premier chantier lié au futur quartier olympique et paralympique, la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) a enclenché une nouvelle étape pour l’avancement du projet, avec la sélection des groupements qui auront en charge l’aménagement des secteurs D et E du Village des Athlètes, sur le territoire de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Secteurs fonciers du Village des Athlètes de Paris 2024 (Crédits – SOLIDEO)

Vendredi dernier, le 22 novembre 2019, la Commission de sélection des groupements pour l’attribution des secteurs pré-mentionnés s’est en effet réunie pour classer les entreprises en lice et faire émerger un projet lauréat pour chacun des deux lots.

Deux jours après la présentation en avant-première des projets architecturaux et urbains et après une phase de concertation avec les acteurs locaux, ladite Commission a ainsi placé le groupement CDC, CDC Habitat, Icade Promotion en tête pour le secteur D (environ 48 250 m² de surface de plancher) et le groupement Nexity SA, Eiffage Immobilier IDF, CDC Habitat, Groupama pour le secteur E (environ 52 420 m²).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le premier secteur, le groupement sélectionné prévoit un aménagement réfléchi près de la Cité du Cinéma – futur restaurant des athlètes – et face à la Seine autour de treize bâtiments destinés à héberger pas moins de 3 000 sportifs le temps des Jeux.

Pensé comme un quartier familial dès sa reconversion en 2025, ce secteur assurera une programmation d’activités sportives et de loisirs, mais aussi de missions solidaires en rez-de-chaussée.

Cela se traduira en particulier par l’installation d’un Ecolab, comprenant une épicerie, d’un Social Sport Club, avec des aménagements sportifs, un espace jeunesse et un restaurant avec vue panoramique sur la Seine, sans oublier des espaces de co-working fondés sur la création d’images, en lien avec la Cité du Cinéma limitrophe et l’installation de studios de danse.

Pour l’ensemble des bâtiments, le groupement lauréat prévoit l’utilisation massive de matériaux bio-sourcés et bas carbone pour limiter au maximum l’impact environnemental.

Concrètement, la structure des immeubles sera réalisée en béton bas carbone, ce qui devrait assurer une réduction de 20% des émissions carbone par rapport à du béton classique, tandis que les murs disposeront d’une ossature bois, avec aussi l’usage de matériaux de réemploi. Une fois le site livré, le groupement mise sur le fait que 25% de l’énergie consommée puisse être renouvelable – grâce entre autre à l’aménagement de jardins au-dessus des toits – et ce, afin de répondre aux exigences imposées par les promoteurs du projet du Village des Jeux de 2024.

Du point de vue du logement et de l’installation programmée de nouveaux habitants après les Jeux, un bâtiment, le plus éloigné de la Seine, sera consacré aux activités tertiaires, tandis que cinq bâtiments – dont les deux structures faisant face au fleuve – seront consacrés à des logements dits « libres ». Deux autres bâtiments seront quant à eux destinés à abriter des logements sociaux, alors qu’une résidence sociale et une résidence étudiante prendront place dans deux structures du nouveau quartier de Saint-Ouen. Enfin, les trois derniers bâtiments du secteur D seront dédiés à du logement locatif intermédiaire.

Pour faire le lien entre ces diverses structures, une véritable forêt urbaine est envisagée en contre-bas des immeubles et jusqu’aux berges de la Seine. A l’image de l’ambition environnementale établie pour la construction du Village, les allées feront la part belle aux déplacements doux et aux déambulations piétonnes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il en sera de même pour le secteur E du futur Village des Athlètes.

Situé de l’autre côté du Mail Finot, en parallèle des bâtiments du secteur D, le site comprendra plusieurs structures conçues selon la technique poteaux-poutres bois, avec des planchers préfabriqués en béton bas carbone pour réaliser jusqu’à 50% d’économie de matière.

Durant les Jeux, plusieurs milliers d’athlètes logeront dans des bâtiments largement ouverts sur la Seine et la ville alentour, avec notamment pas moins de 2 000 m² d’espaces communs situés, notamment, sur les toitures aménagées.

Outre cette prestation utile en marge des compétitions, le site disposera in fine de 1 000 m² d’équipements sportifs de proximité, dont un gymnase polyvalent implanté au sommet de l’un des bâtiments, alors que 1 400 m² seront dédiés à la formation et à l’artisanat en rez-de-chaussée.

Comme pour le projet adjacent du secteur D, l’espace pensé au sein du quartier du Vieux Saint-Ouen verra émerger une vaste zone paysagère au milieu des nouveaux immeubles. Par la suite, dans le but de créer du lien social entre les futurs habitants, un jardin potager prendra place au cœur du site, non-loin d’une crèche bâtie dans un bâtiment de pierres.

1- L’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis ; 2- Le franchissement de la Seine ; 3- Le mur antibruit de l’A86 ; 4- La place olympique ; 5- Le Mail Finot ; 6- Le réaménagement des berges de la Seine et requalification de la RD1 (Crédits – SOLIDEO)

Souhaité comme l’incarnation de la cité-modèle du XXIème siècle, le futur Village Olympique et Paralympique de Paris 2024 prend aujourd’hui une dimension nouvelle avec la présentation de premiers visuels issus des projets des deux groupements lauréats.

Pour ces derniers, la prochaine étape sera celle de la signature des promesses de vente. Ce jeudi 28 novembre, le Conseil d’administration de la SOLIDEO a d’ailleurs autorisé Nicolas Ferrand, Directeur Générale de la structure, à engager la signature de ces documents à la mi-décembre 2019.

Les travaux de construction du Village s’enclencheront ensuite entre 2021 et 2023, en ce qui concerne les bâtiments destinés au logement, les espaces publics et les divers équipements appelés à demeurer en héritage (écoles, etc.) sans oublier les opérations complémentaires, comme l’enfouissement des lignes à haute tension ou la réalisation d’une passerelle piétonne entre Saint-Denis et L’Île-Saint-Denis où s’établira une autre partie du futur Village.

Le calendrier prévisionnel fixe au 1er mars 2024 la date de livraison espérée du site et en conséquence, la mise à disposition du Village pour Paris 2024.

Une fois les Jeux terminés, le Comité d’Organisation (COJO) restituera le site aux opérateurs dès le 1er novembre 2024, afin que ces derniers engagent les travaux de réversibilité comprenant la reconversion des logements à l’horizon 2025.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.