Paris 2024 : La SOLIDEO se projette sur l’année 2020

Acteur majeur du dispositif de Paris 2024, la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) a adopté ce jeudi 28 novembre une série de délibérations dans l’optique de la montée en puissance de sa mission au cours des mois à venir.

Réuni en Conseil d’administration sous la présidence de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, la SOLIDEO a ainsi autorisé son Directeur Général – en la personne de Nicolas Ferrand – à signer les promesses de vente des secteurs D et E du futur Village des Athlètes, sur le territoire de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

1- L’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis ; 2- Le franchissement de la Seine ; 3- Le mur antibruit de l’A86 ; 4- La place olympique ; 5- Le Mail Finot ; 6- Le réaménagement des berges de la Seine et requalification de la RD1 (Crédits – SOLIDEO)

Outre ce projet d’envergure, les membres de la SOLIDEO ont également profité de la réunion de ce jour pour faire un point d’étape concernant la commercialisation du Village des Médias qui doit s’installer entre La Courneuve, Dugny et Le Bourget, toujours dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Aussi, alors que les candidatures des groupements d’entreprises ont été déposées à la date du 13 novembre dernier, conformément au calendrier fixé, une sélection doit désormais s’effectuer au début du mois de décembre 2019, préalable indispensable à la désignation des lauréats dans le courant du mois de mai 2020.

Avant ces échéances, une autre date constituera un nouveau palier dans l’action engagée par la SOLIDEO.

Le 05 décembre prochain, le groupement d’opérateurs immobiliers lauréat de l’aménagement de l’écoquartier de L’Île-Saint-Denis doit en effet être désigné, ce qui permettra de visualiser encore un peu plus le visage des futurs logements des athlètes.

Visuel du futur cluster des médias dans sa globalité (Crédits – TVK / SOLIDEO / Luxigon)

Au-delà des questions liées aux deux Villages des Jeux de 2024, la SOLIDEO a par ailleurs adopté diverses Conventions d’objectifs et ce, comme elle le fait déjà depuis plusieurs mois.

Ce jeudi, l’instance chargée de superviser les travaux des infrastructures olympiques et paralympiques a ainsi adopté de tels documents avec le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pour les aménagements piétons du Bourget, et avec RTE, pour l’enfouissement programmé des lignes à haute tension près du Village des Athlètes.

La SOLIDEO a aussi adopté – avec la Ville de Paris d’une part et la Réunion des Musée Nationaux d’autre part – des Conventions d’objectifs relatives aux aménagements aux abords du Grand Palais, futur hôte des épreuves d’escrime et de taekwondo en 2024.

Visuel du Grand Palais pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (Crédits – Paris 2024 / François Tomasi / Luxigon)

La rénovation de quatre sites d’entraînement – la piscine Georges Vallerey, le centre sportif Max Rousié, le centre sportif des Poissonniers et enfin le centre sportif Bertrand Dauvin – a également donné lieu à la signature de Conventions d’objectifs avec la Ville de Paris.

Pour ces équipements, la SOLIDEO avait planifié, dès le printemps dernier, un investissement spécifique de 11,705 millions d’euros. Une somme non-négligeable au regard des travaux de rénovation et de modernisation prévus pour ces mêmes sites pour un montant global de 24,9 millions d’euros répartis entre la SOLIDEO et les autres parties prenantes.

Façade de la Piscine Georges Vallerey à Paris, qui fut le Centre Aquatique des Jeux de 1924 (Crédits – DJS / Mairie de Paris)

L’ordre du jour de la réunion du Conseil d’administration de la SOLIDEO a également appelé l’adoption du budget 2020 de l’instance.

Signe de la montée en puissance prévue au cours de la nouvelle année – avec le début des travaux de terrassement et le dépôt des premiers permis de construire -, la SOLIDEO table sur des dépenses prévisionnelles de l’ordre de 230 millions d’euros, avec une part notable dédiée à la ZAC du Village Olympique et Paralympique (106 millions d’euros) ainsi qu’à la ZAC du Cluster des Médias (27 millions d’euros).

Les ressources de la SOLIDEO reposeront dès lors sur une participation massive de l’État (60%) et des Collectivités Territoriales engagées autour du projet olympique et paralympique (30%).

Toujours en ce qui concerne les engagements financiers de la SOLIDEO, le Conseil d’administration a validé la composition du Comité d’innovation qui épaulera l’instance en vue d’attribuer 36 millions d’euros à des projets innovants en lien avec les préparatifs des Jeux.

La validation de la Convention de gestion entre la SOLIDEO et les gérants du Paris Fonds Vert a également été actée aujourd’hui avant la signature prochaine d’une souscription de 12 millions d’euros en faveur de ce fonds de capital-croissance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.