LA 2028 : La Ville de Long Beach prépare ses grands travaux

Associée à Los Angeles pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2028, la ville de Long Beach (Californie, États-Unis) devrait accueillir plusieurs épreuves si l’on s’en tient au projet présenté par les porteurs de la candidature américaine en 2017.

En effet, dans le cadre du Long Beach Sports Park, LA 2028 envisage la mise en place des tournois olympiques de handball et de water-polo, des épreuves de BMX et de natation en eau libre, ainsi que des compétitions de voile et de triathlon. Pour les Jeux Paralympiques, seul le triathlon devrait perdurer dans la cité côtière.

Pour satisfaire aux besoins des Jeux et satisfaire en ce sens les impératifs techniques des Fédérations Internationales et du Mouvement Olympique et Paralympique, la Ville s’est dès lors engagée à procéder à des travaux d’aménagement sur le front de mer.

Carte du dispositif olympique de Los Angeles (Crédits – LA 2028)

La Ville de Long Beach a ainsi identifié huit chantiers prioritaires, rassemblés sous la bannière du programme municipal « 8 by 2028 ». Présenté en février 2018 au Conseil Municipal, ce programme a récemment fait l’objet d’un premier rapport de suivi, rendu public le 08 août.

Si une partie desdits travaux sera directement liée à l’hébergement des Jeux d’été de 2028, le reste sera néanmoins actionner dans le même laps de temps et ce, afin de pouvoir bénéficier du tremplin offert par l’événement.

Concrètement, les élus locaux – en premier lieu desquels le Maire de Long Beach, Robert Garcia – entendent contribuer à la réhabilitation de la jetée Belmont Veterans Memorial Pier, à la construction d’un nouveau Centre Aquatique, mais également à la mise à niveau des tours de sauvetage et des plages de la ville, tout en assurant la modernisation de l’aréna et l’aménagement d’un hôtel.

Des chantiers sur la ligne du métro qui dessert la ville sont aussi prévus, de même qu’un plan de modernisation de l’aéroport de Long Beach.

Visuel de la jetée Belmont Veterans Memorial Pier (Crédits – Ville de Long Beach)

Emblématique site de Long Beach, la jetée Belmont Veterans Memorial Pier fut aménagée à la fin des années 1960 en remplacement d’un précédent équipement ouvert sur l’océan Pacifique.

Afin d’assurer la viabilité du site pour les décennies à venir et permettre aussi à ce dernier d’abriter les compétitions olympiques de voile en 2028, les élus ont acté un plan de réhabilitation de l’ouvrage pour un investissement compris entre 25 et 35 millions de dollars, soit entre 21,7 et 30,4 millions d’euros.

A l’heure actuelle, les études de faisabilité se poursuivent et donneront lieu in fine à un choix technique quant à la meilleure option pour doter la jetée des conditions d’accueil et de sécurité adéquates.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non loin de ce site, la Ville de Long Beach projette la construction d’un nouveau Centre Aquatique en remplacement de l’existante Belmont Plaza Pool aujourd’hui non-adaptée aux nouvelles dispositions concernant en particulier les risques sismiques dans la région californienne.

Située entre la plage et Ocean Boulevard, le futur équipement s’étendra sur une superficie de 11 600 mètres carrés, avec une jauge permanente de 1 250 places. Le Centre Aquatique de Long Beach sera notamment doté d’un bassin intérieur de 50 mètres, ainsi que d’une fosse à plongeon avec des plateformes à 1, 3, 5, 7 et 10 mètres de hauteur.

Outre ces installations susceptibles d’accueillir des compétitions régionales et nationales, le projet de construction prévoit aussi l’aménagement d’un bassin extérieur de 50 mètres et de diverses prestations annexes pour le grand public (un bassin récréatif à l’extérieur, un spa et un centre de remise en forme à l’intérieur).

Pour permettre l’édification de ce centre moderne, les élus ambitionnent de mobiliser 61 millions de dollars (53 millions d’euros) – et jusqu’à 111 millions de dollars (96,47 millions d’euros) en fonction de modifications et de compléments éventuels – pour un démarrage des travaux prévu au cours de l’année 2020. Le site devrait ensuite ouvrir ses portes en 2022 et devenir dès lors l’un des lieux-phares de Long Beach pour la population locale, les sportifs mais aussi les visiteurs.

Visuel de l’esplanade du futur Centre Aquatique de Long Beach (Crédits – Ville de Long Beach)

Symbole du renouveau que veut engager la Ville de Long Beach dans la perspective des Jeux, ces deux premiers projets – les principaux du programme municipal – ont néanmoins suscité une certaine opposition au cours des derniers mois, ce qui a récemment conduit à une décision de justice.

Le 17 juillet dernier, un juge de la Court Supérieure de Long Beach, l’équivalent pour la France d’un tribunal de premier instance, a ainsi statué en faveur de la Ville, en estimant que le double projet n’enfreignait pas la California Environmental Quality Act (CEQA) et que le Conseil Municipal avait agit dans le respect de la législation et dans le cadre de ses compétences. Cette décision intervient après que le groupement Citizens About Responsible Planning (CARP) ait intenté une action contre le projet en juin de l’année passée.

(Crédits – Ville de Long Beach)

Au-delà des critiques sur ces deux chantiers d’envergure, Long Beach prévoit aussi un réaménagement de ses plages et des services proposés, de même que le remplacement des tours de sauvetage existantes.

Les stands et concessions actuellement implantés sur Alamitos Beach et dans les secteurs de Junipero Beach et Granada Beach vont dès lors connaître une profonde cure de jouvence destinée à améliorer les services comprenant, entre autres, la location de matériels (vélos, paddles, etc…). La promenade piétonne du front de mer doit par ailleurs bénéficier des aménagements envisagés.

Pour ces trois sites, la Ville de Long Beach espère attribuer les nouvelles concessions dès novembre 2018, avant un démarrage des chantiers prévu à l’hiver 2019 et une ouverture au public projetée entre l’été 2019 (Junipero et Granada Beach) et le printemps 2020 (Alamitos Beach). Au total, les travaux devraient nécessiter un investissement d’au moins 10,7 millions de dollars (9,3 millions d’euros).

Concernant les « lifeguard towers » – qui font partie des symboles des plages américaines – Long Beach envisage un budget de 1,5 million de dollars (1,3 million d’euros) pour rénover la vingtaine de tours existantes implantées sur les 14 kilomètres de plages et renforcer ainsi la sécurité des baigneurs.

Vue de l’aréna du Long Beach Convention and Entertainment Center (Crédits – Ville de Long Beach)

Située à proximité des espaces dédiés à la baignade et aux activités nautiques, l’aréna du Long Beach Convention and Entertainment Center va elle-aussi avoir droit à une importante réfection.

En effet, un projet d’au moins 24 millions de dollars (20,86 millions d’euros) est déjà en cours de réalisation et devrait encore s’échelonner sur les années à venir, afin de moderniser l’équipement-hôte du tournoi olympique de volleyball en 1984 et site choisi pour le tournoi olympique de handball des Jeux de Los Angeles 2028.

Si des aménagements spécifiques à l’accueil de la compétition sportive seront bien entendu réalisés ultérieurement, le projet municipal focalisera davantage son attention sur les équipements pérennes du site de 13 500 places, comme la révision du système électrique et la mise en place d’un éclairage LED.

Visuel du projet Pine & Ocean Hotel (Crédits – Ville de Long Beach)

Ces projets, qui ont à la fois une dimension sportive et récréative, auraient toutefois un moindre intérêt sans la mise en œuvre, en parallèle, de programmes ambitieux dans les domaines de l’hébergement et des transports.

De fait, adjacent au Long Beach Sports Park des Jeux de 2028, un hôtel de 30 étages doit voir le jour à l’angle des artères Pine Avenue et Ocean Boulevard.

Le Pine & Ocean Hotel – dénomination pour l’heure attribuée au futur équipement – comprendra notamment 419 chambres ainsi que 12 appartements indépendants. Plus de 2 300 mètres carrés d’espaces de réunions et de conférences sont par ailleurs prévus dans le projet dont le coût global est aujourd’hui estimé à 262 millions de dollars (227,7 millions d’euros).

Un financement privé devrait en toute logique être sollicité pour cet hôtel dont la construction est prévue entre 2019 et 2022. D’autres équipements similaires devraient en outre être édifiés par des promoteurs immobiliers durant les années à venir, avec là-encore l’objectif d’être pleinement opérationnels d’ici l’échéance olympique et paralympique de 2028.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Concernant enfin l’aspect singulier des transports, le territoire de Long Beach bénéficiera prochainement de services modernisés pour répondre à l’afflux de visiteurs avant, pendant et après 2028. Rien que pour cette dernière échéance, les estimations font aujourd’hui état de la venue potentielle de 500 000 personnes dans la cité côtière.

Comme l’a notamment exposé « Sport & Société » dans un récent article, la rénovation de la Blue Line du métro de Los Angeles permettra un confort accru et une sécurité intégré jusqu’aux stations situées à Long Beach. Les autorités locales prendront à cet effet en charge une partie de l’investissement nécessaire à la rénovation de la ligne de métro la plus ancienne de la région et l’un des axes les plus fréquentés dans le domaine des transports en commun.

En complément de cette rénovation, la Ville de Long Beach vont aussi poursuivre leurs efforts dans le projet de modernisation de la plateforme aéroportuaire.

Débuté en 2012, ledit projet est entré dans sa deuxième phase avec l’approbation des divers critères par le Conseil Municipal, en mai 2018. Pour un investissement compris entre 65 et 75 millions de dollars (56,5 et 65,2 millions d’euros), l’aéroport de Long Beach – dont l’activité concerne directement ou indirectement 45 000 employés dans la région – offrira des services repensés aux voyageurs à l’horizon 2021.

Les travaux prévus devraient dès lors porter sur un système de billetterie optimisé et un espace d’enregistrement plus confortable. Le contrôle des bagages sera par ailleurs modernisé grâce à l’installation d’une nouvelle structure dédiée.

La zone d’accueil de l’aéroport sera également repensée afin d’être mieux connectée à la cité et aux usagers. Cela comprendra, entre autres, de nouveaux équipements pour les taxis, les navettes et les véhicules de location.

Outre ces chantiers, l’aéroport de Long Beach a pu compter en 2017 sur l’octroi d’une subvention de 15,3 millions de dollars (13,3 millions d’euros) en provenance de la Federal Aviation Administration (FAA). Cette subvention concerne spécifiquement le chantier des pistes de décollage et d’atterrissage avec en particulier la rénovation de la piste principale, le remplacement de la signalétique et la mise en place d’un éclairage LED.

Visuel du Long Beach Sports Park configuré pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2028 (Crédits – LA 2028)

Les différents aménagements projetés dans la région de Long Beach apporteront indéniablement une plus-value au territoire.

Dans la lignée des propos tenus par Casey Wasserman, Président de LA 2028, lors d’une interview accordée à « Sport & Société » en août 2017, les travaux assureront en effet un héritage pour la population bien avant que ne commencent les Jeux.

Ces derniers nécessiteront néanmoins des aménagements supplémentaires relatifs à la tenue de l’événement. Il faudra ainsi procéder au montage et au démontage d’infrastructures temporaires destinées à accueillir les spectateurs qui se rendront à Long Beach pour assister aux épreuves.

Visuel du Long Beach Sports Park avec, au premier plan, les aménagements pour les épreuves de triathlon et de natation en eau libre (Crédits – LA 2028)

Si l’on se réfère au dossier de candidature de LA 2028, le Comité d’Organisation consacrera alors 55,5 millions de dollars (48,24 millions d’euros) aux équipements temporaires de Long Beach.

De fait, un package global de 7,7 millions de dollars (6,7 millions d’euros) devrait être mobilisé pour les installations du front de mer destinées à recevoir des tribunes de 2 000 places pour les épreuves de natation en eau libre et du triathlon. Pour assurer un maximum de visibilité aux épreuves, la sécurisation des abords du site sera également un point-clé de l’investissement et ce, afin de pouvoir accueillir jusqu’à 100 000 spectateurs supplémentaires.

Pour ce qui est des épreuves de voile, le Comité d’Organisation devrait prendre en charge l’adaptation de la jetée de Long Beach et de ses abords (6 000 places assises et 7 000 places pour les spectateurs debout) pour un coût estimé à 11,6 millions de dollars (10,08 millions d’euros).

Concernant les épreuves de BMX, un remodelage temporaire du parc de stationnement limitrophe du Long Beach Convention and Entertainment Center devrait engendrer des dépenses de 14,9 millions de dollars (12,96 millions d’euros), dépenses qui cibleront bien sûr l’installation des tribunes (6 000 places), mais surtout l’aménagement de la piste de BMX.

Les équipements olympiques du Long Beach Convention and Entertainment Center devraient quant à eux entrainer un investissement de 7,4 millions de dollars (6,43 millions d’euros) de la part du Comité d’Organisation des Jeux.

Visuel de la jetée Belmont Veterans Memorial Pier où est envisagé le départ des épreuves de voile (Crédits – LA 2028)

Enfin, le dossier de candidature faisait mention d’une enveloppe budgétaire de 13,9 millions de dollars (12,08 millions d’euros) pour la construction temporaire d’au moins deux bassins pour le tournoi olympique de water-polo, entre l’aréna de handball et le terrain de BMX.

Si pour l’heure le futur Centre Aquatique de Long Beach ne figure pas dans la liste des infrastructures destinées aux Jeux, il pourrait in fine en faire partie dans le cas d’un éventuel remodelage du projet de LA 2028. Cette option aurait alors le mérite de réduire quelque peu les coûts d’organisation tout en permettant la tenue du tournoi olympique dans une arène pérenne et idéalement située.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.