Nelson Mandela : « Le sport a le pouvoir de changer le monde »

24 juin 1995 à Johannesburg. Ce jour là, l’Afrique du Sud vient de remporter la Coupe du Monde de Rugby – organisée à domicile – face à l’équipe de Nouvelle-Zélande (15-12).

Premier Président noir du pays, Nelson Mandela remet quelques instants plus tard le trophée William Webb Ellis au capitaine de l’équipe des « Springboks », François Piennar.

Rugby

Une image forte qui témoigne de la passion de Nelson Mandela pour le sport et de sa conviction que celui-ci pouvait changer bien des choses. D’ailleurs, ne disait-il pas :

« Le football, aussi bien que le rugby, le cricket et les autres sports collectifs, a le pouvoir de guérir les blessures ».

Plus tard, en 1996, celui qui passa vingt-sept années de sa vie derrière les barreaux, célébra une nouvelle victoire Sud-Africaine sur la scène sportive, avec l’équipe nationale de football cette fois-ci.

Le 03 février 1996, la « Nation arc-en-ciel » bat en effet la Tunisie sur le score de 2-0 en finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Une nouvelle ère s’ouvre alors pour le football Sud-Africain.

Retiré de la vie politique nationale, Nelson Mandela a pourtant continué à apporter son soutien à l’organisation de grands événements sportifs par son pays. C’est ainsi que l’Afrique du Sud accueille le Mondial de Cricket en 2003. Cette discipline particulièrement populaire dans le pays, contribue une fois de plus à resserrer les fondements de la nouvelle Afrique du Sud.

Mais sa plus belle victoire a sans nul doute été l’obtention de la Coupe du Monde de Football 2010.

Pour la première fois de son histoire, le continent africain accueille cette année là le deuxième événement sportif de la planète après les Jeux Olympiques. Des dizaines de stades sont alors aménagés pour organiser dans les meilleures conditions possibles cette manifestation d’envergure.

A Durban, un immense parc des sports voit notamment le jour et pourrait, dans un avenir plus ou moins proche, servir de site principal à l’organisation des premiers Jeux Olympiques du continent africain.

Là encore, Nelson Mandela a tenté, non pas l’obtention des JO, mais plutôt la reconnaissance du monde sportif en présentant la candidature de la ville du Cap pour les Jeux d’été 2004.

Président de l’Afrique du Sud jusqu’en 1999, Nelson Mandela avait d’ailleurs pris place au sein de la délégation du Cap lors de la présentation du projet olympique, le 05 septembre 1997.

Éliminée au quatrième et avant dernier tour de scrutin, Le Cap fut avant tout une candidature de repérage avant, peut être, une candidature victorieuse à l’horizon 2028.

Le sport Sud-Africain doit énormément à l’image et à l’engagement de Nelson Mandela. Sa disparition, ce 05 décembre 2013, va considérablement marquer la Nation toute entière mais aussi le monde sportif bien au delà des frontières de l’Afrique du Sud.

Les quelques lignes suivantes témoignent avec force de la vision de ce grand homme :

« Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière quasi-unique. Le sport peut créer de l’espoir là où il n’y avait que du désespoir.

Il est plus puissant que les gouvernements pour briser les barrières raciales.

Le sport se joue de tous les types de discrimination ».

Illustration : Crédits – AFP / Jean-Pierre Muller

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.