JO 2024 : Des doutes quant aux chiffres avancés par les partisans d’un référendum à Budapest

En début de semaine, les partisans d’un référendum relatif à la candidature olympique et paralympique de Budapest 2024 avaient avancé le chiffre de 70 000 signatures afin de démontrer la dynamique de la campagne pilotée par le mouvement « Momentum Mozgalom » au travers de l’initiative « NOlimpia ».

Toutefois, des doutes semblent s’installer quant à la véracité de l’information diffusée par le groupement de contestation. Ainsi, selon des informations obtenues par « Sport & Société », le nombre de signatures obtenues pourrait potentiellement être inférieur de moitié aux estimations avancées par « Momentum Mozgalom ».

(Crédits - NOlimpia Budapest)
(Crédits – NOlimpia Budapest)

« Je serais satisfait du succès de la campagne actuelle, mais je suis très sceptique quant aux chiffres annoncés par le mouvement.

J’ai une bonne idée du nombre de militants dont il dispose, du nombre d’endroits dans la ville où ces derniers recueillent les signatures, et du nombre de signatures que vous pouvez collecter à ces endroits précis.

Les chiffres ne correspondent pas aux annonces » a ainsi fait savoir cette source basée à Budapest (Hongrie).

Selon les estimations de cette dernière, entre 30 000 et 35 000 signatures auraient pu être collectées aux endroits établis par « Momentum Mozgalom ».

Cartographie des principaux points de rendez-vous des militants de NOlimpia (Crédits - NOlimpia Budapest)
Cartographie des principaux points de rendez-vous des militants de NOlimpia (Crédits – NOlimpia Budapest)

Quoiqu’il en soit, les partisans d’un référendum doivent obtenir 138 000 signatures d’ici le 19 février, et la bataille de la communication semble pour l’heure à l’avantage de « NOlimpia ».

Que les chiffres présentés en début de semaine soient exacts ou non, « NOlimpia » occupe le devant de la scène, avec de nouveaux rendez-vous militants sur le terrain et sur les réseaux sociaux, ce qui n’est pas le cas actuellement du Comité de Candidature de Budapest 2024.

Contacté par « Sport & Société », ce dernier n’a pas souhaité réagir à la campagne de mobilisation initié il y a quelques semaines, sans doute soucieux de suivre l’avancement de son propre projet et surtout de préparer au mieux la phase de promotion internationale qui s’ouvrira officiellement vendredi 03 février.

L’issue de la campagne référendaire pourrait en tous cas être cruciale pour la suite de la candidature, dans un cas comme dans l’autre.

« Si l’action échoue et que le nombre de 138 000 signatures, soit 10% des électeurs de Budapest, n’a pas été atteint, cela pourrait constituer un argument devant le Comité International Olympique » a d’ailleurs indiqué avec crainte la source de « Sport & Société ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s