JO 2024 : Le journal étudiant « The Harvard Crimson » se prononce contre le projet de Boston

Dans sa course olympique, la candidature de Boston (Massachusetts) doit mener bataille afin de convaincre de la pertinence de son projet et de son concept modeste économiquement et durable socialement et écologiquement.

Néanmoins, face à une opposition qui se structure, Boston 2024 est aussi confronté aux craintes récemment exprimées par le prestigieux journal étudiant, « The Harvard Crimson ». Fondé en 1873, le journal est une référence au sein de l’Université de Harvard.

Fin novembre, un article a été publié dans ses colonnes et porte un regard critique sur l’ambition olympique de la ville du Massachusetts.

The Harvard Crimson

Ainsi, la question des retombées économiques et touristiques est ouvertement remise en cause, en particulier au regard de certaines études qui démontrent les gains relatifs pour la ville et le territoire hôtes de l’événement mondial.

Surtout, le journal pointe directement « l’attitude dominatrice » du Comité International Olympique (CIO) envers les Villes Candidates, tout en faisant un parallèle entre les nombreuses exigences de l’institution et les retraits successifs de plusieurs villes dans la course aux JO d’hiver de 2022.

Pour « The Harvard Crimson », Boston ne doit pas « participer à un système fondé autour d’une folie meurtrière.

Bien que l’organisation des Jeux Olympiques d’été 2024 serait sans doute une source de fierté pour Boston et le Massachusetts, celle-ci apporte avec elle des coûts non-définis et susceptibles d’évoluer à la hausse, ce qui exigerait une participation des finances publiques beaucoup plus fortes que ce que le public est en mesure d’accepter.

Boston ne devrait pas concourir à l’organisation des Jeux de 2024 et devrait plutôt concentrer ses énergies considérables sur d’autres efforts ».

Des propos forts qui rejoignent l’argumentaire porté par le groupe d’opposants à la candidature et qui considère que les pouvoirs publics devraient davantage investir dans l’éducation, la santé ou encore les transports que dans la quête d’accueillir le plus grand événement sportif et médiatique de la planète.

Toutefois, les critiques formulées par « The Harvard Crimson » se focalisent sur le système olympique actuel et ce, alors même que le CIO s’apprête à examiner une quarantaine de points pour réformer son fonctionnement et la gouvernance des JO, notamment en ce qui concerne le processus des candidatures.

De ce fait, il n’est pas à écarter la possibilité que le journal étudiant puisse revoir son jugement au cours des prochains mois, en particulier si Boston vient à être désignée par le Comité Olympique des États-Unis (USOC).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.