Pékin 2022 : La France dévoile ses porte-drapeaux

A l’issue d’un double processus de sélection, les porte-drapeaux français pour les Jeux Olympiques et pour les Jeux Paralympiques de Pékin 2022 ont été dévoilés ce mercredi 26 janvier, avec le concours de France Télévisions, diffuseur officiel de l’événement.

De gauche à droite, Kevin Rolland, Tessa Worley et Benjamin Daviet, porte-drapeaux pour les Jeux d’hiver de Pékin 2022 (Crédits – Équipe de France Olympique et Paralympique)

A près d’une semaine de l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver de 2022, l’Équipe de France connaît désormais ses deux représentants qui porteront le drapeau tricolore lors du défilé des athlètes au sein du « Nid d’Oiseau » de Pékin, vendredi 04 février.

Le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) a ainsi annoncé que Tessa Worley et Kevin Rolland auraient l’honneur de conduire – dans l’enceinte du Stade Olympique – la délégation composée de 88 participants, succédant dès lors à Martin Fourcade dans cette mission.

Disposant de l’un des plus beaux palmarès du ski français féminin de ces dernières années, Tessa Worley aura peut-être l’occasion d’enrichir encore davantage sa collection en dévalant les pistes enneigées de la région de Yanqing.

A ce stade, ladite collection est déjà composée, entre autres, de six médailles glanées lors des Championnats du Monde, dont deux titres en slalom géant (2013, 2017) et deux titres en épreuve par équipe (2011, 2017), mais aussi de trente-cinq podiums en Coupe du Monde dont quinze victoires.

Pour Kevin Rolland, le rôle de porte-drapeau aujourd’hui entre les mains, constitue une consécration, d’autant plus si l’on considère son retour à la compétition après son terrible accident survenu en 2019.

Jusqu’à présent, le skieur acrobatique s’est notamment illustré par une médaille de bronze empochée aux Jeux de Sotchi 2014, et par un titre de Champion du Monde dans la discipline du halfpipe, discipline qui lui a aussi valu deux médailles d’argent (2011, 2019) et une médaille de bronze (2017). Triple vainqueur en « Superpipe » des X Games (2010, 2011, 2016), Kevin Rolland a aussi glané deux titres lors des X Games Europe en 2010 et 2011.

Pour aboutir à la sélection de Tessa Worley et Kevin Rolland comme porte-drapeaux de l’Équipe de France Olympique, le CNOSF avait initié une large consultation du public. Ce dernier a ainsi été invité à voter pour choisir deux ambassadeurs par discipline, soit un homme et une femme, parmi une liste proposée par les Fédérations de sports d’hiver.

Par suite, un collège de 26 ambassadeurs a été annoncé, avec la possibilité en son sein de se porter candidat pour la mission de porte-drapeau, sous réserve bien sûr d’obtenir le moment venu une qualification pour les JO 2022.

Plus de 65 000 votes ont été comptabilisés sur la page Facebook de l’Équipe de France, avant que le collège des 26 ambassadeurs ne choisissent in fine le nom des deux représentants tricolores.

En ce qui concerne les Jeux Paralympiques, qui s’ouvriront le 04 mars prochain, Benjamin Daviet a été désigné comme porte-drapeau de la délégation française, un rôle occupé par Marie Bochet en 2018.

Quintuple médaillé paralympique, avec notamment trois titres remportés aux Jeux de PyeongChang 2018, en ski de fond (4×2,5 kilomètres, relai open) et en biathlon (7,5 kilomètres sprint et 12,5 kilomètres), Benjamin Daviet est par ailleurs auréolé de dix-neuf médailles mondiales, parmi lesquelles neuf breloques en or glanées en 2015, 2017 et surtout 2019, année où il empocha cinq de ses titres.

A l’instar du CNOSF, le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) avait aussi engagé en amont une procédure de sélection.

Cette dernière a d’abord été marquée par le vœu de candidature exprimé par les athlètes éligibles, puis par le vote des compétiteurs présents dans la « liste large » de Pékin 2022.

Laisser un commentaire