Pékin 2022 : Un format inédit pour le relais de la flamme olympique

Arrivée en milieu de semaine en Chine, la flamme des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin 2022 va désormais être exposée, avant d’être relayée de manière inédite à travers les régions appelées à accueillir les compétitions en février prochain.

Zhang Jiandong, Vice-Maire de Pékin et Vice-Président du Comité d’Organisation des Jeux de Pékin 2022 (Crédits – Beijing 2022 / Cui Jun)

Pour la deuxième fois de son histoire, Pékin reçoit la flamme olympique. Après les Jeux d’été de 2008, la capitale chinoise se prépare désormais à accueillir les Jeux d’hiver de 2022 et a à ce titre réceptionné la flamme allumée plus tôt cette semaine au cœur du site antique d’Olympie (Grèce).

A son arrivée à Pékin, mercredi 20 octobre, ladite flamme a immédiatement rejoint la Beijing Olympic Tower, transportée dans une lampe rappelant la forme de la « première lanterne de Chine » découverte en 1968 dans la tombe de l’un des membres de la dynastie Han qui a régné il y a plus de 2 000 ans.

Au cours d’une cérémonie officielle pilotée par le Comité d’Organisation des Jeux de 2022 (BOCOG) depuis la tour haute de 248 mètres, édifiée dans la foulée des JO 2008 comme un symbole de l’héritage de cet événement pour la ville et le pays dans son ensemble, les principaux dirigeants du Mouvement Olympique en Chine se sont succédé à la tribune. Chacun a dès lors pu apporter des précisions sur les contours du futur relais de la flamme, tout en dévoilant le logo dudit relais et les uniformes qu’arboreront les différents relayeurs.

Visuel du logo du relais de la flamme olympique, de la torche olympique de Pékin 2022, de l’uniforme des relayeurs, de la lanterne de transport et de la vasque utilisée lors des cérémonies officielles (Crédits – Beijing 2022)

Tant en raison du caractère histoire de la venue des Jeux d’hiver dans « L’Empire du Milieu » qu’en raison du contexte sanitaire toujours fragile, les organisateurs ont souhaité instaurer un relais inédit dans la forme et dans le déroulement.

De fait, après une exposition ouverte au public au sein de la Beijing Olympic Tower, la flamme olympique sera symboliquement utilisée par les partenaires des JO 2022 dans le cadre de projets d’entreprises pour promouvoir l’esprit et le concept de l’événement olympique. Diverses activités et manifestations devraient en parallèle se tenir au moyen des nouvelles technologies et de la réalité virtuelle dans les secteurs mobilisés pour l’accueil des compétitions, soit Pékin bien sûr, mais aussi les régions de Zhangjiakou et de Yanqing qui abriteront les sports de neige.

Le relais traditionnel de la flamme olympique se limitera quant à lui aux trois journées qui précéderont l’ouverture des Jeux au sein du célèbre « Nid d’Oiseau ». A compter du 02 février, pas moins de 1 200 relayeurs participeront ainsi à un relais qui traversera les deux régions précitées avant de regagner Pékin où l’ultime relayeur embrasera la vasque au soir du 04 février.

Laisser un commentaire