LA 2028 : Gene Sykes va quitter ses fonctions de Directeur Général

Figure incontournable de la candidature olympique et paralympique de Los Angeles (Californie, États-Unis), Gene Sykes va prochainement quitter ses fonctions de Directeur Général de LA 2028.

Depuis 2015, ce dernier avait œuvré à la mise en place de la stratégie gagnante de Los Angeles et ce, alors même que le Comité Olympique des États-Unis (USOC) avait dû composer avec le désistement soudain – mais néanmoins prévisible – de Boston (Massachusetts), Ville Candidate initialement choisie pour représenter le Pays de l’Oncle Sam.

(Crédits – Gene Sykes / Page Twitter)

Avec Casey Wasserman, Président du Comité de Candidature et désormais du Comité d’Organisation, Gene Sykes avait ensuite accompagné le projet tout au long du processus de désignation de la Ville Hôte des Jeux. Cette présence avait été d’autant plus importante et décisive qu’elle avait contribué au choix de Los Angeles de se focaliser sur l’échéance de 2028 plutôt que sur celle de 2024 après l’accord conclu avec le Comité International Olympique (CIO) à l’été 2017.

Dans un communiqué publié ce mardi soir, Casey Wasserman a d’ailleurs tenu à saluer l’engagement sans faille de Gene Sykes durant les trois dernières années :

Au nom de toute l’équipe de LA 2028, je tiens à remercier Gene pour son amitié, son leadership et sa passion de voir les Jeux revenir dans sa ville natale de Los Angeles.

Nous sommes reconnaissants pour la contribution de Gene au prochain chapitre de l’histoire olympique et paralympique de Los Angeles et nous apprécions le travail qu’il a accompli pour bâtir les fondations de notre Comité d’Organisation. Nous sommes bien placés pour poursuivre notre voyage.

Si Gene Sykes laisse sa place à un poste-clé dans l’organigramme de LA 2028, il demeurera toutefois un personnage essentiel au bon fonctionnement du Comité d’Organisation.

A compter du 1er janvier 2019, il intégrera ainsi le Conseil d’administration de LA 2028 avec un rôle consultatif. Cela lui permettra de garder un regard attentif sur les travaux de LA 2028, l’année 2019 étant annoncée comme une année charnière pour les préparatifs d’accueil des Jeux.

(Crédits – LA 2028)

En effet, après avoir procédé au déménagement de son siège cet été, LA 2028 va profiter de la nouvelle année pour véritablement s’installer comme Comité d’Organisation de l’événement planétaire. Après un renforcement du pôle communication survenu au cours de l’automne, des nominations de nouveaux leaders et des confirmations de postes pourraient dès lors être opérées au cours des prochaines semaines.

L’année 2019 constituera une étape majeure des préparatifs organisationnels.

Au-delà de l’organigramme, LA 2028 va aussi mettre à profit les mois à venir pour poursuivre ses discussions avec le CIO et le Comité International Paralympique (IPC) pour affiner son concept et tâcher de garantir un maximum d’économies.

L’année 2019 coïncidera par ailleurs avec le lancement des actions sportives en direction de la jeunesse, un programme conséquent de 160 millions de dollars qui doit permettre à LA 2028 de soutenir la découverte du sport et de la pratique sportive des jeunes de la région de Los Angeles.

Nerf de la guerre, l’aspect financier des Jeux ne sera pas négligé, loin de là. Le Comité d’Organisation des JO 2028 entend ainsi déployer progressivement son stratégique programme des partenariats.

D’ici l’ouverture des Jeux, plusieurs milliards de dollars de revenus sont espérés par LA 2028 mais également par l’USOC, ce dernier étant aussi à la manœuvre depuis l’instauration d’une entité conjointe chargée du marketing. Récemment nommée en qualité de Directrice Générale de la structure, Kathy Carter aura à ce sujet fort à faire pour permettre la levée d’au moins 5 milliards de dollars de revenus de sponsoring.

Un montant colossal et inédit dans l’histoire des Jeux.

Le Président du CIO, Thomas Bach, et le Maire de Los Angeles, Eric Garcetti, après la signature du Contrat Ville Hôte pour les Jeux de 2028, le 13 septembre 2017 (Crédits – CIO / Greg Martin)

Il y a un peu plus d’un an, en octobre 2017, Gene Sykes avait listé les objectifs principaux de l’année 2018 dans le cadre d’une interview accordée à « Sport & Société ».

Le futur ex-Directeur Général de LA 2028 avait en outre fait mention du calendrier plus que favorable pour le Comité d’Organisation des Jeux :

Puisque notre plan pour les Jeux ne nécessite aucune nouvelle construction de site permanent, nous avons – ce qui est sans précédent – 11 ans devant nous pour nous concentrer sur la manière de révolutionner l’expérience des Jeux pour chaque athlète, chaque spectateur et chaque habitant de Los Angeles.

Nous avons 11 années pour nous concentrer sur l’héritage pour notre ville, non seulement en ce qui concerne l’après 2028, mais aussi en ce qui concerne les années qui précédent la tenue des Jeux.

Ce propos d’actualité résume parfaitement l’ambition programme qui attend les porteurs de LA 2028 pour les mois et les années à venir.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.