Rio 2016 : L’USOC espère des « sanctions appropriées » après la publication du Rapport McLaren

Comme un goût de Guerre Froide.

Après la publication du Rapport McLaren concernant la gestion du dopage en Russie, le Comité Olympique des États-Unis (USOC) n’a pas tardé à réagir afin de réaffirmer son positionnement et ses attentes.

Il faut dire que les États-Unis sont en première ligne depuis les révélations de dopage liées à l’athlétisme russe.

Faisant suite aux demandes de l’USOC, l’Agence Américaine Antidopage (USADA) avait d’ailleurs demandé l’exclusion de l’ensemble de la délégation russe des Jeux d’été 2016.

(Crédits - USOC)
(Crédits – USOC)

Dans un communiqué publié peu avant 17h30, Scott Blackmun, Directeur Général de l’USOC, estime en tous cas que « le Rapport McLaren confirme ce que nous avons dit précédemment : le système antidopage actuel est cassé et nécessite l’attention de toutes les personnes intéressées par la protection des athlètes propres.

Nous sommes impatients de travailler avec le Comité International Olympique (CIO), l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) et l’ensemble de la Famille Olympique pour faire face aux défauts du système actuel et pour proposer une approche uniforme nouvelle dans la lutte contre le dopage.

En attendant, nous nous concentrons sur la préparation de l’équipe américaine pour les prochains Jeux de Rio, et nous comptons sur le CIO, l’AMA et les Fédérations Internationales pour imposer des sanctions appropriées au regard de l’ampleur des infractions constatées. Cela permettra de donner un message aux athlètes propres qui participeront aux Jeux de Rio ».

Les prochains jours seront déterminants.

Le CIO pourrait prononcer de premières sanctions dès demain à la suite d’une conférence téléphonique de la Commission exécutive. Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pourrait lui aussi intervenir dès jeudi, après l’examen des demandes d’athlètes russes suspendus.

Quoiqu’il en soit, à moins de trois semaines de l’ouverture des JO 2016, les réactions des autorités sportives et politiques de Russie devraient être scrutées avec la plus grande attention.

Publicités

7 Thoughts

  1. Cette histoire risque en tout cas de créer des problèmes qui mettront beaucoup de temps à cicatriser. Comment les Russes arriveront-ils à se sortir de cette très mauvaise passe ?

    Pour moi cette situation pourrait aussi jouer, de très vilains tours pour les jeux de 2024, car les Russes pourraient aussi vouloir se venger, et Los Angeles par exemple, pourrait en payer les frais, car la Russie est très influente dans les comités sportifs dont le plus puissant n’est autre que… le CIO.

    Autre chose, les Russes peuvent aussi vouloir crier à l’injustice sachant que lors des années 2000, les Américains et les problèmes de dopage à l’EPO, n’ont jamais été vraiment, et sévèrement punis par une suspension de l’équipe américaine d’athlétisme. Pourquoi vouloir écouter une nation qui a comme ça rivale user du dopage pour « triompher » ? Alors oui on parle de dopage « d’État » pour la Russie (sans vouloir la défendre,) mais quoi qu’il arrive cela reste de la triche que quelle en soit la méthode.

    Certains y verront encore l’Occident vouloir donner des leçons au monde, alors qu’elle en fait malheureusement autant que tout le monde et pourrait compromettre les relations difficilement renouées dans le domaine sportif.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s