JO 2024 : La Villette et Daumesnil, première étapes avant la baignade dans la Seine

La Ville de Paris et la candidature olympique et paralympique de Paris 2024 ont fait de la baignade dans la Seine, l’un des axes forts de l’héritage envisagé des Jeux d’été. Le fleuve qui sillonne la capitale française serait en effet utiliser pour la natation en eau libre ainsi que pour l’épreuve de natation du triathlon.

Aujourd’hui, une première étape est en passe d’être actée dans ce plan ambitieux qui répond aussi aux engagements du programme « Nager à Paris ».

Visuel du projet d'aménagement sur le Bassin de la Villette (Crédits - Mairie de Paris)
Visuel du projet d’aménagement sur le Bassin de la Villette (Crédits – Mairie de Paris)

Ainsi, les élus locaux se prononceront lors du prochain Conseil de Paris, sur l’autorisation de l’aménagement d’une baignade publique dans le Bassin de la Villette (19ème arrondissement) pour un investissement de 1,3 million d’euros.

Dès la mi-juillet 2017 – en parallèle de l’opération Paris Plages – trois bassins distincts seront ouverts au public : un secteur pour les enfants sous surveillance (40 cm de profondeur) ; un secteur intermédiaire d’une profondeur maximale de 1,20 m ; et enfin un secteur réservé aux nageurs confirmés d’une profondeur maximale de 2 m.

Accessible à tous et notamment aux personnes à mobilité réduite, ces espaces seront par ailleurs équipés d’aménagements spécifiques près des bassins (cabines, douches, sanitaires).

L’ouverture au public sera étendue l’année suivante de mi-juin à mi-septembre, avant peut-être d’envisager une extension hors-période estivale.

Lac Daumesnil (Crédits - Paris Info)
Lac Daumesnil (Crédits – Paris Info)

D’ici 2019, un autre lieu devrait être ouvert à la baignade durant l’été. Des aménagements sont en effet prévus sur le Lac Daumesnil (12ème arrondissement) afin d’offrir là-aussi, trois secteurs de baignade.

Un premier secteur d’une surface de 2 600 m² disposera d’une profondeur comprise entre 30 et 60 cm ; un deuxième secteur d’une surface de 2 200 m² aura quant à lui une profondeur comprise entre 30 cm et 1,5 m ; et enfin un troisième secteur de 3 200 m² permettra une baignade dans 2,5 m de profondeur.

(Crédits - Picture Plane Ltd/Thames Baths Project)
Visuel du projet de bassin flottant sur la Tamise (Crédits – Picture Plane Ltd / Thames Baths Project)

Ces projets ne sont pas sans rappeler celui qui fut dévoilé de l’autre côté de la Manche dès 2013 et dont « Sport & Société » avait présenté les contours à l’été 2015.

Misant sur le succès des Jeux de Londres 2012, l’architecte Chris Romer-Lee avait proposé un projet sur la Tamise, avec l’ambition de filtrer les eaux du fleuve britannique pour permettre la baignade dans un bassin flottant de 25×10 m.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s