JO 2024 : La Ville d’Aubervilliers se mobilise pour avoir enfin son Centre aquatique

Promesse de la candidature olympique de Paris 2012, le Centre aquatique d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) n’a finalement pas vu le jour et ce, après plusieurs mois d’incertitudes, de difficultés pour boucler le financement de l’installation et d’annonces de relance du projet (2011, 2012, 2013 et 2014).

Centre Aquatique Paris 2012

Aujourd’hui, alors que la capitale française s’apprête à déposer sa candidature à l’organisation des Jeux de 2024, l’idée d’implanter le Centre des compétitions de natation à Aubervilliers refait surface, notamment sous l’impulsion du Maire Pascal Beaudet et des élus municipaux bien décidés à obtenir des garanties de la part des différentes parties prenantes.

Il faut dire que la localisation du complexe aquatique motive les appétits des uns et des autres, à l’instar du Maire d’Aulnay-sous-Bois ou encore de La Courneuve.

En ce sens, la Ville d’Aubervilliers a publié ce vendredi 15 mai un communiqué sous forme de tribune à l’attention des autorités olympiques et politiques, avec pour titre : « Centre aquatique olympique d’Aubervilliers : les engagements de l’État doivent être tenus ! »

Centre Aquatique Olympique - 2012

« Le projet d’implanter le Centre aquatique olympique dans le quartier Cristino Garcia Landy à Aubervilliers faisait partie intégrante du dossier de candidature de Paris aux Jeux de 2012.

Dès l’annonce de l’échec de la candidature française, le Président de la République Jacques Chirac décidait en 2005 que le Centre aquatique, le Vélodrome et le Stand de tir olympiques seraient réalisés malgré tout. Il reçut le soutien des Collectivités impliquées, Ville de Paris, Région, Communauté d’agglomération Plaine Commune et des Fédérations sportives concernées.

Si le Stand de tir et le Vélodrome (dont l’implantation était initialement prévue au Fort d’Aubervilliers) sont réalisés, le Centre aquatique, malgré les initiatives nombreuses de la Fédération Française de Natation portée par les succès nombreux de ses nageuses et nageurs, n’a toujours pas vu le jour.

Aussi à l’heure où se dessinent les contours du dossier de candidature pour les Jeux de 2024, l’engagement de l’État doit être respecté quoiqu’il advienne. Sa réalisation sans tarder serait même un bonus pour le dossier de candidature !

Localisé à La Plaine entre la gare du RER B et le Canal Saint-Denis, sa construction participera à l’aménagement urbain de ce secteur clé de la métropole parisienne en synergie avec les pôles sportifs et culturels que constituent le Stade de France et le futur Campus Condorcet.

Cette implantation sur un des territoires les plus populaires de la région parisienne donne du sens à la candidature française aux JO.

Cette dimension est en effet une garantie de voir ce projet soutenu et défendu par le plus grand nombre en valorisant comme notre territoire sait le faire la diversité des pratiques sportives, d’égal accès à toutes les générations quelle que soit leur situation sociale.

Pour toutes ces raisons, le Centre aquatique d’Aubervilliers doit sortir de terre au plus vite ! »

Illustrations : Crédits – Dossier de candidature de Paris 2012 et Cabinet Chaix & Morel
Publicités

12 Thoughts

  1. Mon commentaire n’est pas directement lié à cet article puisqu’il concerne la gouvernance de la probable candidature de la ville de Paris à l’organisation des JO 2024. Je suis étonné que vous n’ayez pas écrit d’article au sujet du départ de Jean Levy de son poste d’ambassadeur du sport. En effet, n’était-il pas à un poste clef en ce qui concerne le lobbying pour la candidature de Paris ? Alors même que vous faites part des difficultés, des changements de gouvernance du côté de la candidature de Boston… C’est important, il me semble, d’être le plus objectif possible quand bien même vous seriez en faveur de la candidature de la ville de Paris.

    J'aime

    1. Bonjour,

      Il s’agit simplement d’une question de planning. Avec en moyenne plus de 5 articles par jour publiés ici et étant seul aux commandes du site, je ne peux – à côté de mon activité professionnelle – traiter chaque actualité à l’instant T. 🙂

      Mais je compte bien évoquer ce départ dans les prochains jours. Sachez enfin que malgré mon attachement – légitime – à l’égard d’une candidature française, je sais rester objectif et j’ai eu plusieurs fois l’occasion de pointer ici et là les carrences du dossier tricolore. Les plus de 200 articles consacrés à Paris 2024 ne sont pas tous flatteurs, soyez-en certain !

      J'aime

  2. Grossière erreur : Le Stand de tir n a jamais été réalisé à Versailles, excluant de facto le TNV, plus gros club de France, et plus ancien, du site occupé, alors que l’Etat s’engageait à construire un stand. Des heures difficiles à traverser. Aujourd hui heureusement le TNV est battu pour rester dans son ancien stand mais doit le quitter sous peu maintenant qu’il a réussi à obtenir la construction d’un nouveau stand.
    mais ou l auteur a t il pris sa source??????

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.