JO 2024 : Le site PSA d’Aulnay-sous-Bois, futur site olympique ?

Dans le cadre d’une candidature olympique de Paris à l’organisation des Jeux d’été de 2024, la réflexion devra être posée quant à l’aménagement territorial de la capitale et de sa périphérie.

Contrairement aux projets pour les JO 1992, 2008 et 2012, la capacité foncière dans Paris intra-muros est aujourd’hui plus que limitée. Pour simple exemple, le Village Olympique du projet de Paris 2012 devait être aménagé dans le quartier des Batignolles (XVIIe arrondissement). Faute de succès olympique, le quartier a connu un autre destin avec la construction du futur Palais de Justice de Paris, l’implantation de nouveaux logements et bureaux et l’aménagement du parc urbain Martin Luther King.

Dès lors, l’implantation du Village des Athlètes s’avère être une problématique particulière. Si Paris venait à se positionner pour accueillir les Jeux, elle devrait donc se tourner vers sa proche banlieue afin d’y aménager le Village, infrastructure indispensable pour devenir Ville Olympique.

Aulnay - PSA

Plusieurs options ont déjà été étudiées et exposées sur Sport & Société : Colombes (Hauts-de-Seine), mais aussi Thiais (Val-de-Marne) ou encore La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Mais un nouveau site pourrait être sujet à débat et pourquoi pas être sélectionné pour devenir le futur Village Olympique : le site PSA d’Aulnay-sous-Bois.

Fermée cette année, l’usine automobile du groupe PSA Peugeot-Citroën s’étend sur près de 170 hectares, dont près de 45 hectares de bâtiments industriels.

Des projets de réaménagement sont à l’étude mais l’intégration du Village Olympique et / ou d’autres sites olympiques est de nature à permettre une requalification rapide et optimale du site, en proposant de futurs logements et des espaces récréatifs pour le grand public, une fois l’événement olympique terminée.

C’est en tout cas le positionnement du Conseil Économique, Social et Environnemental d’Ile-de-France (CESER) qui, dans son rapport sur l’opportunité d’une candidature olympique, estime que « dans le cadre des fonds européens pour la reconversion des sites industriels, la requalification de ce secteur doit devenir une priorité. L’idée d’adapter les Zones franches en ZEOP (Zones Économiques Olympiques Prioritaires) pourrait le cas échéant permettre des réalisations rapides ».

Grand Paris Express -15 16 17

Éloigné de près de 15 kilomètres du Stade de France – potentiel Stade Olympique -, le site PSA d’Aulnay-sous-Bois présente la caractéristique et peut-être l’atout, d’être proche de l’aéroport du Bourget. Ce dernier, dans le cadre d’une candidature olympique, pourrait être proposé pour être aéroport de départ et d’arrivée des officiels et des athlètes olympiques et paralympiques.

Néanmoins, la compacité recherchée dans les dernières candidatures olympiques – Londres 2012 et Tokyo 2020 en particulier – ne serait pas présente dans le cas de Paris 2024 avec l’option d’un Village Olympique à Aulnay-sous-Bois, à moins que le déploiement du Grand Paris Express ne contribue à une amélioration des conditions et surtout, du temps de trajet entre les deux communes de Seine-Saint-Denis.

L’aménagement de la ligne 15 passera en effet par le Stade de France, la ligne 16 par Saint-Denis et Aulnay-sous-Bois et enfin la ligne 17 par l’aéroport du Bourget.

Reste à convaincre élus locaux et investisseurs, au premier rang desquels PSA Peugeot-Citroën.

Car même si les ateliers de montage ont fermé leurs portes, le groupe automobile aura son mot à dire si jamais le site est amené à être sélectionné par la candidature olympique francilienne. PSA envisage en effet de maintenir une vocation industrielle au site, ce qui n’est pas sans rappelé le projet olympique de Berlin (Allemagne).

La capitale fédérale allemande souhaite ainsi reconfiguré l’aéroport Tegel en Village Olympique tout en développant des installations dédiées à la recherche universitaire et à l’industrie technologique.

Publicités

11 pensées

    1. Tout à fait.

      Le Mouvement sportif français présentera ses conclusions quant à l’étude d’opportunité d’une candidature de Paris aux JO, en janvier 2015.
      Les élus locaux et le gouvernement devront ensuite se décider en juin 2015, avant un dépôt éventuel en septembre 2015.

      Le Comité International Olympique (CIO) lancera alors la procédure de sélection jusqu’en 2017, année à laquelle l’institution dévoilera le nom de la Ville Hôte.

      Si Paris est candidate et si elle est élue Ville Organisatrice, le site pourrait devenir Village Olympique et / ou hôte d’autres installations comme la Piscine Olympique.
      A l’issue des Jeux, le Village serait transformé en résidences et appartements, à l’image des derniers JO de Londres 2012.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.