JO 2036 : Le Maire d’Istanbul à la rencontre du Président du Comité Olympique de Turquie

En 2021, le Maire d’Istanbul (Turquie) avait annoncé son intention de présenter la candidature de sa ville à l’organisation des Jeux d’été de 2036. Pour 2022, Ekrem İmamoğlu entend donner un coup d’accélérateur à cette ambition.

Le Maire d’Istanbul Ekrem İmamoğlu – au centre – à la rencontre du Président du Comité Olympique de Turquie, Uğur Erdener – à droite – jeudi 30 décembre 2021 (Crédits – TMOK)

Régulièrement intéressée par l’accueil de l’événement olympique et paralympique, la « Perle du Bosphore » pourrait être de la partie pour espérer décrocher l’organisation des JO 2036.

Un temps évoquée pour 2024, puis pour 2032, l’idée d’une candidature turque refait désormais surface et ce, après l’intérêt soulevé l’an passé par le Maire de la mégalopole de 16 millions d’habitants. Ce dernier espère ainsi que la persévérance de sa ville – potentiellement candidate pour la sixième fois – sera enfin récompensée par le Comité International Olympique (CIO).

Reposant sur les équipements existants de la ville et sa région, pour la plupart édifiés dans le cheminement des précédents projets olympiques et paralympiques, un nouveau projet porté par Istanbul pourrait en outre profiter d’aménagements supportés par le budget municipal et, sans doute doute aussi, par l’apport d’un financement de l’État.

Afin de démontrer l’enthousiasme qui est le sien à voir éclore une candidature, Ekrem İmamoğlu n’a pas manqué de s’entretenir fin décembre 2021 avec le Président du Comité Olympique de Turquie (TMOK), Uğur Erdener, par ailleurs membre du CIO.

Au cours d’une visite à la Maison olympique, jeudi 30 décembre, le Maire d’Istanbul a ainsi pu découvrir une exposition de photographies consacrée aux Jeux de Tokyo 2020, tout en échangeant sur l’opportunité de mettre en œuvre un projet pour 2036.

Le Président du Comité Olympique de Turquie, Uğur Erdener, et le Maire d’Istanbul Ekrem İmamoğlu, jeudi 30 décembre 2021 (Crédits – TMOK)

En présence de plusieurs personnalités du sport turc et de représentants de la municipalité, Ekrem İmamoğlu a notamment affirmé que :

Le sport constitue un mode de vie. Nous voulons amplifier ce modèle. Bien sûr, nous voulons qu’il soit renforcé avec le concept des Jeux et que nous puissions aller vers un voyage olympique. C’est avec ce sentiment que nous sommes venus vous rendre visite.

Nous voulons faire de 2036 un objectif indispensable et absolu pour Istanbul. Il n’y aura pas de perdants dans ce processus. Nous pensons que 2036 conviendra à Istanbul.

Face à cette manifestation d’intérêt, le Président du TMOK a sans surprise répondu par l’encouragement à accroître la réflexion en cours. Comme l’a ainsi exposé Uğur Erdener à l’issue de la rencontre :

En tant que sportif, je tiens à vous remercier chaleureusement. Au nom d’Istanbul, vous travaillez très sérieusement pour réaliser le rêve olympique d’Istanbul.

Il y a d’autres villes et pays qui prennent en ce moment des mesures pour 2036.

J’espère que nous franchirons cette étape ensemble dans le contexte d’une discussion avec le CIO afin d’exprimer la détermination d’Istanbul.

(Crédits – Istanbul 2020)

Désormais, le travail de fond devrait se poursuivre entre les parties, avec la recherche aussi de l’appui du Président de la République – et opposant au Maire d’Istanbul – Recep Tayyip Erdoğan.

Homme fort du pays et soutien des dernières candidatures turques, son investissement apparaît indispensable pour consolider les fondements d’un nouveau projet.

Les mois qui viennent et l’affirmation de projets rivaux à l’échelle internationale pourraient en outre permettre d’affiner la stratégie d’Istanbul pour les Jeux de 2036, l’échéance étant déjà très disputée, avec notamment l’intérêt de pays comme la Hongrie, l’Indonésie, l’Inde, la Russie, le Qatar et, plus récemment, l’Égypte.

Laisser un commentaire