Paris 2024 en visite en Polynésie Française du 09 au 12 novembre

Territoire hôte des épreuves de surf dans le cadre des Jeux de Paris 2024, la Polynésie Française s’apprête à accueillir une délégation du Comité d’Organisation qui effectuera un déplacement sur place du 09 au 12 novembre.

Vue de Teahupo’o en Polynésie Française (Crédits – Chris Hoare / Flickr)

Avant une nouvelle revue de projet en présence de la Commission de Coordination du Comité International Olympique (CIO) prévue dans le courant du mois de novembre, et avant l’ultime réunion de l’année de son Conseil d’administration, planifiée pour la mi-décembre, le Comité d’Organisation des Jeux (COJO) de Paris 2024 a concocté un déplacement à plus de 17 000 kilomètres de la métropole.

De fait, du 09 au 12 novembre, une délégation de Paris 2024 va se rendre en Polynésie Française afin de rappeler la place de ce territoire ultra-marin dans le dispositif des Jeux, le site de Teahupo’o ayant été confirmé comme lieu des épreuves de surf à l’été 2024.

Conduite par Étienne Thobois, Directeur Général du COJO, ladite délégation entamera son séjour polynésien par une rencontre protocolaire avec le Président, Édouard Fritch, mardi 09 novembre en cours de matinée. A la suite de cette rencontre au sommet, le COJO actera officiellement la signature de la convention « Terre de Jeux 2024 » avec le gouvernement de la Polynésie Française.

Outre le volet institutionnel – qui verra aussi le COJO proposer une présentation du projet en présence des représentants de la commune de Taiarapu-Ouest, mercredi 10 novembre – Paris 2024 profitera bien sûr de sa venue pour visiter le site de Teahupo’o, dans l’après-midi du 09 novembre, avant de tenir une étape de la tournée des drapeaux olympique et paralympique, jeudi 11 novembre.

La visite ultra-marine du COJO s’achèvera le lendemain, vendredi 12 novembre, par une conférence de presse en compagnie du Directeur Général de Paris 2024, Étienne Thobois, du Président de la Polynésie Française, Édouard Fritch, et du Haut-Commissaire de la République en Polynésie Française, Dominique Sorain.

La vague de Teahupo’o (Crédits – Chris Hoare / Flickr)

L’annonce de la visite du COJO en Polynésie Française intervient en même temps que la désignation de l’île de Tahiti comme hôte des Jeux du Pacifique 2027.

Déjà organisée sur l’île à deux reprises – sous la dénomination de Jeux du Pacifique Sud en 1971 et en 1995 – cette manifestation verra concourir pas moins de 4 500 athlètes issus de 24 pays et territoires durant quatorze jours. Les organisateurs prévoient la mobilisation de 28 sites et le recrutement de quelques 4 000 volontaires pour parfaire les conditions d’accueil de l’événement.

Signe de l’intérêt des autorités locales pour l’accueil de grands événements, la candidature de Tahiti avait reçu le soutien de l’ensemble de la classe politique polynésienne dans la dernière ligne droite.

Laisser un commentaire