LA 2028 : Huntington Beach veut être de la partie

Le programme sportif des Jeux d’été de Los Angeles 2028 n’est pas encore arrêté en ce qui concerne le choix des sports additionnels, mais déjà, Huntington Beach se positionne pour accueillir le cas échéant les épreuves de surf, de skateboard et de BMX.

Vue de la jetée et de la plage de Huntington Beach (Crédits – SurfCityUSA)

Si pour l’heure, Los Angeles 2028 s’est surtout distingué par un travail discret et minutieux, entre structuration de ses équipes, élaboration de sa stratégie marketing ou encore instauration d’axes prioritaires, l’année 2022 devrait constituer un nouvel élan.

De fait, plusieurs éléments de la planification de l’Olympiade californienne devraient être dévoilés par les organisateurs au cours de l’année à venir, que ce soit au niveau des Cérémonies d’ouverture et de clôture, ou encore du programme sportif des Jeux.

Aussi, bien qu’une cartographie des sites soit déjà en place depuis la phase de candidature de Los Angeles, une revue de projet pourrait permettre d’affiner l’emplacement des différents sports et disciplines, en incluant notamment les sports additionnels pour lesquels LA 2028 doit encore plancher.

De toute évidence, après Tokyo 2020 et Paris 2024, le surf devrait encore être de la fête, de même que le skateboard et le BMX, des sports urbains particulièrement populaires le long des plages californiennes. Le cricket devrait également tenter de s’ouvrir les portes des Jeux, à moins que la fenêtre de Brisbane 2032 ne soit plus adéquate au regard de l’attachement de l’Australie pour ce sport.

Quoiqu’il en soit, la Ville de Huntington Beach entend dès à présent se positionner auprès du Comité d’Organisation des Jeux de Los Angeles 2028 pour être l’un des écrins destinés à l’accueil des sports appelés à figurer au programme de cette Olympiade.

Vue de terrasses à Huntington Beach avec, au loin, la plage (Crédits – Alex Beattie / Flickr)

Pour celle qui est surnommée « Surf City », l’organisation des épreuves de surf apparaît ainsi comme une évidence, l’histoire et la culture du surf étant intrinsèquement liées à Huntington Beach, dont les plages de 16 kilomètres de long offrent une capacité optimale pour la réception du public et une qualité de services pour la tenue des compétitions.

Implantée dans le Comté d’Orange, la station balnéaire d’environ 190 000 habitants, située à près de 60 kilomètres au Sud de Los Angeles, désire par ailleurs organiser les épreuves de skateboard et de BMX. Sur ce dernier point, Long Beach, à 21 kilomètres plus au Nord, devrait à n’en pas douter être soucieuse de préserver une place évoquée depuis la phase de candidature pour l’accueil du BMX, aux côtés d’autres sports, à savoir le handball, le water-polo, le triathlon, la natation en eau libre, et la voile.

Pour établir ses choix, le Comité d’Organisation présidé par Casey Wasserman s’attachera en tout cas à préserver le modèle budgétaire projeté pour 2028, avec un investissement mineur dans les infrastructures.

Visuel du Long Beach Sports Park (Crédits – LA 2028)

Dans les deux cas, des aménagements temporaires ou pérennes devraient être consentis.

Pour exemple, les autorités municipales entendent faire émerger un nouveau skatepark, moyennant 750 000 dollars, pour offrir à la ville un site de classe mondiale. Du côté de Long Beach, un investissement d’au moins 14,9 millions de dollars est planifié, selon le dossier de candidature de LA 2028, pour permettre le remodelage temporaire d’un parc de stationnement pour l’installation des pistes de BMX et de tribunes de 6 000 places. Une enveloppe budgétaire qui n’inclut pas les aménagements nécessaires à la réception des autres sports aujourd’hui mentionnés sur Long Beach.

Signe de la détermination de Huntington Beach à figurer parmi les sites des Jeux de 2028, une résolution du Conseil Municipal a été adopté à l’unanimité, le 21 septembre dernier.

Laisser un commentaire