Los Angeles 2028 : Des monuments illuminés pour célébrer le retour des Jeux aux États-Unis

Seule candidate à l’organisation des Jeux de 2028 depuis l’accord avec le Comité International Olympique (CIO) cet été, Los Angeles (États-Unis) a fait le choix de limiter sa délégation péruvienne au strict minimum.

De fait, les officiels de LA 2028 et les intervenants à la tribune de la Session du CIO – ce mercredi – ne différent pas des personnalités déjà sollicitées au cours des deux dernières années.

Néanmoins, en dépit de cette mobilisation moindre à Lima (Pérou), l’esprit de célébration sera au rendez-vous. Particulièrement sur le sol américain.

(Crédits – LA City)

Los Angeles a ainsi illuminé quelques-uns de ses sites les plus célèbres dès la soirée du 12 septembre, à la veille de l’officialisation par le CIO de la désignation des Villes Hôtes aux Jeux de 2024 et de 2028.

Pas moins d’une cinquantaine de monuments emblématiques de la « Cité des Anges » sont et seront encore demain éclairés pour symboliser l’adhésion de toute la ville à la cause olympique et paralympique.

A l’instar de ce qui avait été organisé lors de la venue de la Commission d’évaluation du CIO – en mai dernier – l’Hôtel de Ville de Los Angeles s’est éclairé aux couleurs de LA 2028, de même que l’iconique Observatoire Griffith, le château d’eau de Disney, l’aéroport international (LAX) ou encore la fontaine du Grand Park, et les jetées de Malibu, Santa Monica, Hermosa Beach, Huntington Beach, et Venice.

Le Memorial Coliseum – hôte des Jeux en 1932 et 1984, et choisi comme l’un des deux Stades Olympiques des JO 2028 – est aussi l’un des sites mobilisés, tout comme d’autres installations proposées pour 2028, à savoir le Honda Center, le StubHub Center, le Rose Bowl Stadium, le Centre des Congrès de Long Beach, et le campus de UCLA.

(Crédits – LA 2028)

Plus encore que pour les sites de Los Angeles, l’organisation de l’Olympiade 2028 symbolisera le retour des Jeux sur le sol américain. Ce dernier n’avait plus accueilli l’événement planétaire depuis 2002, dans sa configuration hivernale, et 1996, pour son édition estivale avec Atlanta.

Pour marquer ce retour espéré par les candidatures infructueuses de New York 2012 et de Chicago 2016, les autorités municipales de St.Louis, Squaw Valley et Lake Placid s’associeront à la célébration californienne.

Le choix de ces trois villes ne doit rien au hasard, chacune ayant accueilli les Jeux par le passé : St.Louis avec les Jeux d’été de 1904 ; Squaw Valley et Lake Placid avec respectivement les Jeux d’hiver 1960 et 1980.

Concrètement, la façade de la Gare Union de St.Louis devrait être illuminée, tout comme le symbole olympique de Squaw Valley et l’enceinte de hockey-sur-glace de Lake Placid.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s