Les Maires de Paris et Los Angeles réagissent à l’annonce du retrait des États-Unis de l’Accord de Paris

Ce jeudi soir, dix-huit mois après l’adoption de l’Accord de Paris, le Président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé le retrait de son pays de cet engagement majeur acté par plus de 190 pays dans le monde.

Présidente du C40 qui rassemble les 91 plus grandes villes de la planète mobilisées en faveur du climat, la Maire de Paris n’a pas tardé à réagir à cette annonce qui était redoutée depuis l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis.

« Les conséquences du dérèglement climatique se font déjà ressentir dans les grandes villes du monde : ouragans à la Nouvelle-Orléans et à New-York, inondations à Paris, Houston et plus récemment Montréal, vagues de canicules mortelles à Sydney, pollution de l’air à Pékin, Delhi et dans toutes les grandes villes…

Tout cela a présidé à la décision de 190 nations de signer en 2015 l’Accord de Paris sur le climat » a notamment rappelé Anne Hidalgo.

La Maire de Paris a par ailleurs adressé un appel solennel aux autorités américaines afin que ces dernières reviennent sur leur décision de retrait.

« En retirant les États-Unis de l’Accord de Paris, le Président Trump commet aujourd’hui une erreur aux conséquences dramatiques.

En tant que Présidente du C40, et en tant que Maire de Paris, j’appelle solennellement le gouvernement des États-Unis à revenir sur cette décision dramatique. Si nous voulons éviter les effets les plus ravageurs de la crise climatique, les quatre années à venir sont cruciales.

Nous avons plus que jamais besoin du leadership américain face à ce défi majeur » a insisté Anne Hidalgo.

(Crédits – C40)

Malgré le retrait américain, les villes du C40 s’engagent à poursuivre les efforts issus de l’Accord de Paris. Ce sera notamment le cas du côté de Los Angeles.

« Le changement climatique est un fait de la vie que vivent tous les jours les habitants de Los Angeles et des villes du monde entier. C’est une grave menace pour notre santé, notre environnement et notre économie, et cela n’est pas discutable ou négociable » estime Eric Garcetti, récemment réélu à la tête de l’emblématique « Cité des Anges ».

Preuve de l’engagement de celui qui est aussi vice-Président du C40, Los Angeles s’est associée avec 61 autres villes américaines pour mener des actions et des initiatives conjointe en faveur de l’Accord de Paris.

Ce rassemblement de villes comptabilisant plus de 36 millions d’Américains, comportent Washington (District of Columbia), Chicago, San Francisco, Atlanta, Boston, New York, Denver, ou encore Salt Lake City.

« Nous intensifierons nos efforts pour atteindre les objectifs actuels en matière de protection du climat, nous pousserons une nouvelle action concernant le seuil de 1,5 degrés et nous travaillerons ensemble pour créer l’économie de l’énergie propre du XXIème siècle.

Nous investirons de plus en plus dans les énergies renouvelables et dans l’efficacité énergétique. Nous allons acheter et créer plus de voitures et de camions électriques. Nous augmenterons nos efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, créer une économie d’énergie propre et défendre la justice environnementale » énonce en particulier l’engagement des Maires de ces villes américaines.

Eric Garcetti entouré des Maires des villes américaines engagées dans le respect de l’Accord de Paris (Crédits – Eric Garcetti / Page Twitter)

En prenant la tête d’une nouvelle fronde d’élus locaux à l’égard du pouvoir fédéral, Eric Garcetti conforte sa position d’opposant à la politique menée par Donald Trump.

Depuis l’élection de ce dernier, Eric Garcetti n’a eu de cesse en effet de se placer en contradiction avec les actions du locataire de la Maison Blanche, en particulier en ce qui concerne la politique migratoire des États-Unis et ce, alors que Los Angeles revendique régulièrement sa dimension de ville cosmopolite.

Proche du couple Clinton, le Maire de Los Angeles pourrait en tous cas être un acteur majeur de la scène politique nationale au cours des prochaines années.

Cela pourrait se traduire par une possible candidature au poste de Gouverneur de Californie en 2018, voire même par un intérêt potentiel pour l’investiture du Parti Démocrate pour l’élection présidentielle de 2020.

Thomas Bach, Président du Comité International Olympique (Crédits – CIO)

Les interventions respectives de la Maire de Paris et du Maire de Los Angeles rappellent aussi que les deux villes sont candidates à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Que ce soit Los Angeles 2024 ou Paris 2024, chacune des deux candidatures a en effet acté des engagements environnementaux et ce, en lien avec les recommandations du Président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, et de l’Agenda 2020 du Mouvement Olympique.

Ces engagements comprennent par exemple la poursuite de l’installation d’équipements d’énergies renouvelables comme les panneaux photovoltaïques à Los Angeles ou l’édification d’un Village des Athlètes répondant aux dernières normes environnementales pour Paris.

En déplacement dans la capitale française lors de la COP21, Thomas Bach avait d’ailleurs incité les Villes Candidates à prendre des mesures pour favoriser la durabilité de leur projet respectif afin notamment d’en réduire les coûts.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s