Football américain : Los Angeles va bénéficier du retour des Rams et d’un nouveau stade

Alors que les préparatifs du 50e Super Bowl vont bon train autour du Levi’s Stadium de Santa Clara (Californie), les dirigeants de la puissante National Football League (NFL) ont pris aujourd’hui une décision historique.

Après plus de vingt ans d’absence, la région de Los Angeles va à nouveau bénéficier de la présence d’une franchise de football américain au sein du championnat qui passionne chaque année des dizaines de millions de spectateurs et de téléspectateurs.

Visuel du terrain et des tribunes du futur stade des Rams (Crédits - NFL / Rams / HKS)
Visuel du terrain et des tribunes du futur stade des Rams (Crédits – NFL / Rams / HKS)

En effet, 30 des 32 propriétaires de franchises de la NFL ont voté en faveur de l’aménagement d’un nouveau stade et donc du déménagement des Rams de Saint-Louis (Missouri). Cette équipe connaît bien la région de Los Angeles et ce, pour y avoir résidé entre 1946 et 1994.

A l’étroit dans son enceinte actuelle – Edward Jones Dome (66 000 places) – les Rams et leur propriétaire, Stan Kroenke, vont de fait avoir l’opportunité de construire un gigantesque stade de 70 240 places, qui pourra accueillir jusqu’à 100 000 spectateurs en fonction des événements organisés sur place.

Autour de ce mastodonte d’un coût de 1,8 milliard de dollars (1,65 milliard d’euros), divers commerces, boutiques et espaces récréatifs devraient voir le jour à Inglewood d’ici 2019. Une salle multifonctionnelle de 6 000 places est également envisagée non loin du futur stade.

Au total, en incluant l’aménagement du stade et les multiples équipements alentours, l’édification du complexe sportif sur l’ancien hippodrome de Hollywood Park pourrait représenter un coût de près de 3 milliards de dollars (2,76 milliards d’euros) selon le « Los Angeles Times ».

Visuel du futur complexe des Rams à Inglewood (Crédits - NFL / Rams)
Visuel du futur complexe des Rams à Inglewood (Crédits – NFL / Rams / HKS)

D’ici-là, et dès le lancement de la prochaine saison, les Rams de Los Angeles devraient prendre place au sein du mythique Coliseum de la « Cité des Anges ».

Avec cette arrivée, les Rams viennent renforcer la vocation sportive de la deuxième ville des États-Unis, ville par ailleurs candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024.

Pour le Maire de la ville, « Los Angeles se cimente comme l’épicentre du monde du sport avec l’annonce, aujourd’hui, du retour de la NFL dans notre région.

Nous ne pouvons pas attendre pour accueillir les Rams, et peut-être d’autres bientôt, qui viennent rejoindre une gamme passionnante de franchises professionnelles et de puissantes sections collégiales.

Avec le retour de la NFL, une raison supplémentaire de venir à Los Angeles voit le jour, tandis que les habitants de Los Angeles vont pouvoir affirmer l’amour de leur ville. Je suis impatient de voir les joueurs sur le terrain » a ainsi déclaré Eric Garcetti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au-delà de l’opportunité pour Los Angeles et ses environs, la venue des Rams constitue surtout un réel potentiel pour la franchise – vainqueur du Super Bowl en janvier 2000 face aux Tennessee Titans – et son propriétaire, soucieux de gagner en visibilité et en gains grâce à ce retour tonitruant sur la côte Ouest.

Publicités

13 Thoughts

    1. Et vu le montant plus de 2 milliard d’euros, le montant sera difficilement et rapidement atteint. Au final le nouveau stade olympique de Tokyo de Zaha Hadid n’aurait pas été le stade le plus cher de l’histoire.

      Après quelle sera la place de ce stade dans la candidature de LA 2024? Et est ce que tous les stades de grandes capacités de la métropole de Los Angeles pourront-ils cohabiter tous ensemble ou bien un des stades sera mis à l’abandon et à la disparition?

      J'aime

      1. Le secteur privé devra grandement mettre la main à la poche pour financer ce vaste complexe sportif et culturel.
        Le retour d’une franchise de NFL et la perspective – à moyen ou long terme – d’accueillir le Super Bowl pourraient stimuler les investisseurs potentiels.

        Concernant le coût du Stade de Zaha Hadid, cette enceinte aurait pu être la plus chère de l’Histoire… des Jeux.
        Or, dans le cas présent, il s’agira d’une enceinte dédiée au football américain.

        Bien sûr, elle pourrait être utilisée dans le cadre de la candidature aux JO 2024 et, le cas échéant de l’organisation de l’événement par Los Angeles.

        Après, il est vrai que la coexistence de tant d’enceintes de grande capacité – supérieure à 70 000 places – est une spécificité propre aux Etats-Unis. Dans le cas du projet de Inglewood, tout dépendra bien sûr du plan relatif à l’utilisation annuelle de la future installation, notamment au regard de la coexistence avec le Los Angeles Memorial Coliseum et, d’une certaine manière aussi, du Levi’s Stadium de Santa Clara, hôte du Super Bowl, le 07 février.

        J'aime

  1. C’est une spécificité toute américaine de posséder des stades dantesques dans une même ville…Mais cela avait posé problème pour la candidature de New-York aux JO de 2012. En effet,le projet de stade olympique en plein coeur de Manhattan avait soulevé les foudres des bailleurs du Madison Square Garden posé non loin de là…y voyant une future concurrence. Mais le cas de Los Angeles semble différend…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s