JO 2024 : Anne Hidalgo, Maire de Paris : « On programmera bien sûr une grande consultation »

Les modalités relatives à la mise en œuvre effective de la candidature olympique de Paris se précisent.

Après la transformation du Comité Français du Sport International (CFSI) en Association d’étude Ambition Olympique et Paralympique et à la suite de la consultation des Conseils d’arrondissements, la Maire de Paris est prête à « engager pleinement » la capitale française dans la course olympique.

Anne Hidalgo souhaite ainsi l’organisation d’une consultation des Parisiens.

Paris 2024 - Anne Hidalgo

Ces derniers, favorables à 58% à la tenue des Jeux d’été de 2024 dans leur ville, devraient de fait être mobilisés au cours des prochains mois dans le cadre d’une initiative dont la nature reste à préciser.

« On programmera bien sûr une grande consultation.

Quelle forme prendra-t-elle ? Référendum, pas référendum ?

Moi je veux une grande consultation dans laquelle les Parisiens puissent dire leur engagement, leur état d’esprit par rapport aux Jeux » a ainsi affirmé Anne Hidalgo dans une interview pour le quotidien « Aujourd’hui en France ».

Récemment, le Conseil de Paris a écarté l’idée d’un référendum pourtant souhaité par le Groupe des élus écologistes de la capitale.

Plutôt qu’un référendum – toujours risqué pour une candidature olympique -, la consultation souhaitée par Anne Hidalgo pourrait donc prendre la forme d’une série de réunions publiques. Un site internet participatif pourrait par ailleurs être mis en ligne afin de recueillir les avis des Parisiens.

Dans son projet de vœu adressé aux élus de la capitale, la Première Magistrate de Paris estimait ainsi nécessaire d’assurer « une concertation exemplaire et ambitieuse avec les habitants, la société civile et le monde économique ».

Ce choix pourrait dès lors rejoindre celui de Hambourg (Allemagne). La cité portuaire de l’Elbe semble elle-aussi décidée à engager une « consultation citoyenne » mais n’a pas précisé pour autant la nature de cette dernière.

Illustration : Crédits – Page officielle Facebook

7 pensées

  1. Un référendum ne serait pas une bonne idée. On a vu ce que cela a pu donner ailleurs. De plus, Boston et Hambourg pourraient aussi subir les conséquences de ce genre de consultation. Les opposants aux JO se mobilisent toujours davantage que les partisans. Donc prudence. Mais il faut absolument consulter les Parisiens, répondre à leurs craintes, expliquer encore et toujours que les Jeux peuvent représenter un merveilleux potentiel de développement.

    J'aime

    1. Hambourg n’a en tous cas pas prononcé le terme même de référendum, mais évoque, comme Anne Hidalgo pour Paris, l’idée d’une « consultation »… Notion qui peut prendre la forme d’un sondage officiel ou de réunions publiques / site participatif.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.