JO 2020 : « Encore une évaluation fantaisiste… »

Le dernier numéro de la revue juridique et économique du sport, « JuriSport » (n°131), est revenu sur les dernières estimations du Comité de Candidature de Madrid 2020 concernant les retombées économiques potentielles liées à l’organisation des Jeux.

Le Comité prévoit ainsi quelques 3,8 milliards d’euros de retombées et pas moins de 83 000 emplois pérennes.

Mais pour la revue juridique, « dans un pays marqué par la crise économique et où le chômage atteint des niveaux record, on ne peut s’empêcher de penser que ces données (sans nul doute surévaluées) servent à détourner l’attention des coûts qu’engendrerait l’accueil d’un tel événement sportif ».

« JuriSport » va même plus loin dans la critique, en pointant du doigt la pertinence même des études commandées par les diverses candidatures.

On sait depuis longtemps maintenant, que le budget définitif des Villes Hôtes dépasse plus ou moins largement, les estimations présentées au moment de l’élection olympique. A titre d’exemple, le budget des JO de Londres a été doublé voire triplé entre 2005 et 2012.

Mais c’est davantage celui de Sotchi 2014 qui relance la polémique sur la durabilité des Jeux. En effet, avec des coûts d’organisation estimés entre 50 et 60 milliards de dollars (38,6 à 46,4 milliards d’euros), la bourgade russe présente désormais, le budget olympique le plus élevé de l’histoire.

Dès lors, la revue estime que les chiffres avancés par Madrid 2020 posent « encore une fois la question de la rigueur scientifique avec laquelle sont menées ces études qui, trop souvent, ne servent qu’à légitimer un choix politique discutable aux yeux de l’opinion publique. Le budget global présenté par la candidature madrilène, malheureusement bien souvent sous-estimé, s’élève à 2,4 milliards d’euros ».

Laisser un commentaire