Présidence du CIO : Denis Oswald entre dans la bataille

C’était attendu, c’est désormais officiel : le Suisse Denis Oswald est candidat à la présidence du Comité International Olympique (CIO).

Cinquième candidat à se déclarer à la succession du Belge Jacques Rogge, Denis Oswald est l’une des figures de l’institution olympique et de fait, l’un des favoris. Dans la course à la présidence, Denis Oswald sera opposé à d’autres Olympiens de renoms, en premier lieu desquels, l’Allemand Thomas Bach.

Denis Oswald

Président de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA) depuis 1989, celui qui fut médaillé de bronze aux JO de Mexico 1968 (quatre rameurs en pointe avec barreur) et participant aux JO de Munich 1972 et Montréal 1976, est également le Président de l’Association des Fédérations Internationales des Sports Olympiques d’été (ASOIF) depuis l’an 2000.

Au sein du CIO, Denis Oswald a occupé plusieurs postes importants au cours des dernières années : membre de la Commission Exécutive durant douze ans (2000-2012); il a également été Président de la Commission de Coordination des JO d’Athènes 2004 et Londres 2012. Le Suisse a en outre occupé un poste de représentant des Fédérations Internationales, auprès du Mouvement Olympique (1989-1999), de la Commission de Coordination des Jeux de Sydney 2000 et de la Commission d’Évaluation des Villes Candidates aux JO 2004.

Parfait connaisseur des arcanes du pouvoir olympique, Denis Oswald a affirmé ses convictions auprès de plusieurs organes internes, parmi lesquels, la Commission Juridique, la Commission Médicale, ou encore le Comité Exécutif « CIO 2000 » qui fut en charge de la mise en place des réformes structurelles du CIO après la révélation du scandale de Salt Lake City.

D’ici la semaine prochaine, et l’ouverture du Congrès SportAccord à Saint-Pétersbourg, d’autres candidats pourraient se faire connaître. Ainsi, l’ancien perchiste Ukrainien, Serguei Bubka devrait dévoiler ses intentions à cette occasion.

Une incertitude demeure autour d’une éventuelle candidature de la Marocaine Nawal El-Moutawakel.

Présidente de la Commission de Coordination de l’Olympiade de Rio 2016, l’ancienne championne olympique d’athlétisme serait la première femme à entrer dans la course cette année. Mais certains observateurs estiment qu’elle ne disposerait pas des soutiens nécessaires pour mener à bien sa campagne.

Illustration – Crédits – CIO

Laisser un commentaire