JO 2026 : Héritage olympique et développement durable au cœur des ambitions de Salt Lake City

Ville Hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2002, Salt Lake City (Utah) ne cache plus ses ambitions pour accueillir à nouveau l’événement en 2026. Très tôt, la ville américaine a dévoilé son concept, basé sur une réutilisation massive de ses installations existantes et sur l’aménagement d’infrastructures modulables.

Concernant les équipements existants, les autorités politiques et sportives de l’Utah entendent profiter du passé olympique de la ville et de la renommée de Salt Lake City sur le plan sportif pour entreprendre de vastes travaux de rénovation.

Ce sera notamment le cas des tremplins de saut à ski (3 millions de dollars soit 2,37 millions d’euros) mais aussi de l’Anneau de vitesse (1,4 million de dollars soit 1,12 million d’euros).

Salt Lake City - panneaux solaires

Ce dernier, hôte de la Coupe du Monde short-track (patinage de vitesse sur piste courte) dès le 07 novembre, va ainsi bénéficier d’un aménagement ambitieux visant à équiper le parking du site de 3 108 panneaux solaires.

Le projet devrait générer 1 million de kilowattheures (kWh) par an tandis que les économies d’énergies sont estimées à 100 000 dollars (79 840 euros) chaque année.

Sur le budget global, 900 000 dollars (718 560 euros) proviennent de subventions, dont 200 000 dollars (159 680 euros) de la part du Comté de Salt Lake City et 564 000 dollars (450 300 euros) de Rocky Mountain Power, partenaire du projet.

Salt Lake City - parking Anneau de vitesse

Les différents aménagements prévus ne sont en tout cas pas anodins.

Ils visent bien entendu à moderniser les sites du Parc Olympique de Salt Lake City mais sont aussi un message envoyé en direction du Comité International Olympique (CIO). Celui-ci, soucieux désormais de privilégier les candidatures portant un concept alliant durabilité et fonctionnalité, sera sans doute sensible à ces projets.

La ville de Salt Lake City en a pleinement conscience et compte bien poursuivre le développement et le maintien de son riche héritage.

Pour Colin Hilton, Président de Utah Olympic Legacy Foundation estime d’ailleurs que Salt Lake City « fait partie de ces villes attractives. Nous ne formulons pas seulement des promesses.

Nous continuons de prendre des mesures importantes pour montrer au monde que nous sommes en pointe en matière d’utilisation de nos sites olympiques ».

Grâce à cette planification globale, les partisans d’un nouveau projet olympique de Salt Lake City, estiment à 1,7 milliard de dollars (1,36 milliard d’euros), le coût d’organisation des JO 2026, soit largement moins que la dernière édition, organisé par Sotchi (Russie).

Illustrations : Crédits – Utah Olympic Legacy Foundation
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s