Le Tribunal Arbitral du Sport rejette le dernier appel et ouvre les portes du Comité International Olympique à Tony Estanguet

C’est désormais acquis : Tony Estanguet est élu à la Commission des Athlètes du Comité International Olympique (CIO) et fait donc son entrée au sein de la prestigieuse institution.

Ce matin, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a en effet rejeté le dernier appel susceptible d’empêcher l’élection du triple champion olympique français de canoë-kayak.

Tony Estanguet - CIO

Avant de statuer sur le cas du Japonais Koji Murofushi (marteau), le TAS avait déjà écarté l’appel du Tawaïnais Mu-Yen Chu (taekwondo) il y a quelques semaines.

Aujourd’hui, l’instance a souligné que « les arbitres ont informé le Secrétaire général du TAS qu’ils rendront la sentence arbitrale avec les motifs dans quelques jours et ont indiqué qu’ils avaient constaté à l’unanimité que la raison principale justifiant la confirmation de la décision du CIO était liée au fait que le Comité Olympique Japonais (JOC) n’avait pas respecté les règlements applicables« .

Une dernière étape doit encore être franchie pour valider complètement l’élection du Palois.

Début juillet, une Session Extraordinaire se réunira à Lausanne afin d’entériner l’entrée des quatre nouveaux membres. Outre Tony Estanguet, Danka Bartekova (Slovaquie / tir), James Tomkins (Australie / rame) et Kirsty Coventry (Zimbabwe / natation) seront officiellement élus membres de la Commission des Athlètes et ce, pour un mandat de huit ans.

Tony Estanguet met fin à la disette qui frappait les sportifs français candidats à la Commission des Athlètes. Avant lui, deux champions avaient échoué à intégrer ladite Commission : le judoka David Douillet (double champion olympique lors des JO 1996 et 2000) et la tenniswoman Amélie Mauresmo (ex-numéro un mondiale et médaillée d’argent aux JO d’Athènes 2004).

Le kayakiste rejoint donc Jean-Claude Killy et Guy Drut au coeur de la sphère olympique, ce qui porte à trois, le nombre de Français membres de l’institution de Lausanne.

Ces trois personnalités françaises, seront appelées à élire la prochaine Ville Hôte des Jeux Olympiques d’été 2020 ainsi que le nouveau Président du CIO, début septembre.

Dans la foulée, une décision concernant la mise en place d’une candidature de la France pour les JO 2024, pourrait permettre d’asseoir la stature du nouvel élu mais aussi, permettre à l’Hexagone d’affirmer ses atouts.

Entre l’instauration du Comité Français du Sport International (CFSI) présidé par le très respecté, Bernard Lapasset, et l’élection de Tony Estanguet au CIO, la patrie de Pierre de Coubertin a en effet la possibilité de rêver au retour des Jeux en France.

Cent ans après l’Olympiade 1924, les JO d’été pourraient faire leur retour sur le sol français, pour l’édition 2024.

Outre les Olympiades 1900 et 1924, la France a accueilli les Jeux d’hiver en 1924 (Chamonix), 1968 (Grenoble) et 1992 (Albertville). Depuis, toutes les candidatures tricolores se sont traduites par des échecs : Paris 1992, Lille 2004, Paris 2008, Paris 2012 et plus récemment, la débâcle d’Annecy 2018.

Pour la Ministre des Sports, Valérie Fourneyron, l’élection de Tony Estanguet « est une juste reconnaissance pour un homme qui, par-delà son incroyable palmarès sportif et les idéaux qu’il porte, est un exemple d’intégrité et de droiture. Je sais qu’il aura à cœur de faire entendre la voix des athlètes au sein du Mouvement Olympique. Il y mettra la même détermination farouche et la même exigence qu’il a consacré à sa carrière sportive et à tous les combats dans lesquels il s’est engagé ».

Illustration – Crédits – Page officielle Facebook

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.