Présidence du CIO : La course s’accélère avec l’entrée en lice de Richard Carrion

Désormais, tous les favoris – ou presque – à la succession de Jacques Rogge ont fait connaître leurs intentions en vue de l’élection du 10 septembre prochain.

Ce mercredi, c’est au tour du Porto-Ricain, Richard Carrion, de se lancer dans la bataille. Président-Directeur-Général (PDG) des groupes financiers « Popular Inc. » et « Banco Popular de Porto Rico », Richard Carrion est surtout connu pour être le Président de la Commission des Finances du Comité International Olympique (CIO).

Richard Carrion - CIO

A ce titre, c’est lui qui négocie le montant des droits de diffusion des Jeux Olympiques.

Selon Richard Carrion, « il y a un grand enjeu dans ces élections. Notre place dans le monde n’est pas garantie. Nous devons avoir un leader qui sache non seulement comment accueillir les changements à venir mais aussi les rendre fonctionnels au sein du CIO et du Mouvement Olympique. Nous devons embrasser une réalité toujours changeante, continuer à innover et évoluer ou risquer de devenir moins pertinents face à la génération actuelle et aux futures générations ».

Son profil d’homme d’affaires pourrait éveiller les critiques de la part de ceux qui protestent contre la dérive financière des grands événements sportifs, à commencer par les JO. De fait, la polémique sur le « gigantisme » olympique, jamais vraiment clôturée, risque bien de repartir de plus belle.

Richard Carrion fut l’un des principaux partisans de la candidature de Porto Rico pour l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2004, en étant Président du Comité de Candidature.

Au sein du CIO, Richard Carrion a été membre de la Commission Exécutive entre 2004 et 2012 ainsi que de la Commission de Coordination des JO d’Atlanta 1996. En 2010, il a par ailleurs intégré la Commission de Coordination des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016.

Illustration – Crédits – CIO

Laisser un commentaire