Pékin 2022 : L’objectif de 300 millions de nouveaux pratiquants a été dépassé

En présentant sa candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver, Pékin 2022 avait formulé la promesse de faire venir 300 millions de nouveaux pratiquants sur les pistes de ski et dans les arènes de sports de glace. A moins de 15 jours de la Cérémonie d’ouverture, l’objectif a été atteint et même dépassé.

(Crédits – Beijing 2022)

En 2015, dans les derniers mois de la phase de candidature, Pékin 2022 n’avait eu de cesse que de marteler un argument sans équivoque, à la fois ambitieux et réalisable au regard de la détermination des autorités et des organisateurs à faire des Jeux d’hiver un rendez-vous incontournable pour la Chine.

Promettant la venue de 300 millions de nouveaux pratiquants de sports d’hiver à l’horizon 2022, les porteurs du projet chinois avaient ainsi frappé un grand coup pour convaincre les membres électeurs du Comité International Olympique (CIO) et, en sus, les partenaires, les entreprises spécialisées et les équipementiers.

Sept années se sont écoulés depuis, et à moins de 15 jours de la Cérémonie d’ouverture, les organisateurs ont fait savoir que cet objectif – pouvant s’apparenter à un vrai challenge – s’est concrétisé au-delà des espérances.

Selon les données d’un Rapport commandé par l’Administration Générale d’État pour le sport au Bureau National des Statistiques, pas moins de 346 millions de Chinois, soit 24,56% de la population du pays, se sont ainsi adonnés aux sports de neige et de glace depuis la désignation de Pékin comme hôte des Jeux d’hiver.

Dans le détail, parmi ces dizaines de millions de nouveaux pratiquants, quelques 300 millions sont âgés de plus de 18 ans, tandis que 46 millions ont moins de 18 ans. La tranche d’âge la plus dynamique lorsqu’il s’agit d’évoquer les sports d’hiver se situe d’ailleurs chez les 18-30 ans, avec une participation de l’ordre de 37,27%.

Afin de rendre possible l’objectif initial, Pékin 2022 et les autorités chinoises ont planifiés dès 2014 la mise en œuvre annuelle d’une « Saison des sports de neige et de glace pour le public » pour inciter ledit public à découvrir les sports d’hiver. Mais alors que 10 Régions, Provinces et Municipalités chinoises participèrent à la toute première édition, elles sont aujourd’hui au nombre de 31, ce qui témoigne d’un réel engouement institutionnel et populaire, avec aujourd’hui l’organisation de près de 1 200 activités et la participation d’environ 100 millions de personnes.

Dans le même temps, le nombre d’infrastructures destinées à la pratique des sports d’hiver a été considérablement rehaussé depuis 2015, rendant d’autant plus accessible ces sports. Pour preuve, le pays comptabilisait 654 patinoires et 803 stations de ski indoor et outdoor au début de l’année 2021, soit un accroissement considérable de 317% pour la première catégorie et de 41% pour la seconde par rapport aux données étudiées il y a sept ans au moment de la candidature.

Autres enseignements du Rapport publié cette semaine, 70,35% des nouveaux pratiquants se sont intéressés aux sports d’hiver pour se divertir, tandis que 15,78% l’ont fait pour des raisons de bien être et de santé. Enfin, 92,64% des dizaines de millions de nouveaux venus ont dévalés les pentes et patinés de leur propre initiative.

(Credits – Beijing 2022)

Reste à savoir désormais si cet enthousiasme de la population perdurera dans le temps, après la clôture des Jeux d’hiver de Pékin 2022.

Le succès de ces derniers et la performance des compétiteurs chinois pourraient en tout cas y contribuer, de même que les chantiers d’infrastructures réalisés pour désenclaver les régions montagneuses, sans négliger aussi la présence accrue d’acteurs de l’industrie des sports d’hiver.

Ces derniers, conscients de la manne économique que représente aujourd’hui un pays comme la Chine, devraient ainsi maintenir leur présence et assurer un développement continu des équipements sur le territoire, avec l’appui des autorités locales et nationales, sous la supervision du Président Xi Jinping, mobilisé depuis les prémices de la candidature.

Pour le Président du CIO, Thomas Bach, l’espoir est immense de voir perdurer cet héritage des Jeux qui conforte la place de la Chine – et plus globalement de l’Asie – parmi les nouveaux grands acteurs du sport mondial.

Comme il l’a notamment exposé :

Ayant fait participer 300 millions de personnes aux sports de neige et de glace, les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin porteront les sports d’hiver à un nouveau niveau et marquent un point tournant dans le développement mondial de ces sports.

De cette façon, l’histoire distinguera la période avant et après les Jeux d’hiver de Pékin.

Laisser un commentaire