Pékin 2022 : Nouveaux échanges autour de l’expertise française dans le domaine de la montagne

En août 2015, en marge des Championnats du Monde d’athlétisme de Pékin, le Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s’était rendu dans la région de Zhangjiakou (Chine).

Accompagné de Guy Drut, membre français du Comité International Olympique (CIO), Patrick Kanner avait alors visité les sites prévus pour l’accueil des compétitions de neige des Jeux d’hiver de 2022, et avait également rencontré divers interlocuteurs afin de promouvoir l’expertise française dans le domaine de l’aménagement de montagne.

Dans la foulée de ce déplacement – auquel avait aussi participé Thierry Braillard, Secrétaire d’État aux Sports -, la société « ENGIE » avait conclu deux partenariats avec « China Huaneng » concernant le développement de la filière GNL et avec « Beijing Enterprise » pour la recherche autour de la gestion énergétique dans le cadre des Jeux de Pékin 2022.

Cette semaine, un nouveau déplacement a été programmé pour Patrick Kanner.

(Crédits - Patrick Kanner / Page Twitter)

(Crédits – Patrick Kanner / Page Twitter)

Du 15 au 17 février, le Ministre a ainsi prévu plusieurs visites, rencontres et prises de parole autour de la filière sportive et des partenariats avec la Chine dans le domaine des grands événements.

Mercredi, Patrick Kanner se rendra sur les Salons professionnels ISPO et ALPITEC avant de visiter l’Université des Sports de Pékin où il signera des accords de coopération avec l’École Nationale des Sports de Montagne (ENSM) et l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP).

Le lendemain, le Ministre inaugurera le Bureau de représentation de la Fédération Française de Football et de la Ligue de Football Professionnel à Pékin, puis il signera un nouveau accord de coopération concernant cette fois-ci un partenariat entre la Fédération Française d’Équitation (FFE) et l’Université du Commerce de Wuhan.

La journée de jeudi sera par ailleurs ponctué par une réception sur le thème « France-Chine, terres de grands événements sportifs » au cours de laquelle des prises de parole ont été programmées, de même que la projection du film promotionnel de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux d’été de 2024.

Vendredi 17 février enfin, Patrick Kanner a prévu de s’entretenir avec le Vice-Président exécutif du Comité d’Organisation des Jeux de Pékin 2022, et de présenter à ce dernier les entreprises françaises de la délégation. Un entretien avec Gou Zhongwen, Administrateur Général des Sports – équivalent du Président du Comité National Olympique -, est également à l’ordre du jour, de même qu’un dîner avec les tours opérateurs sur le tourisme sportif en France.

Mais si ce déplacement de plusieurs jours revêt un caractère d’importance au regard des enjeux – liés tout à la fois à l’organisation des Jeux de Pékin 2022 et à la candidature de Paris 2024 – il en sera de même avec la venue en Chine de Laurent Wauquiez.

(Crédits - Laurent Wauquiez / Page Twitter)

(Crédits – Laurent Wauquiez / Page Twitter)

Le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sera en effet lui-aussi présent dans l’Empire du Milieu afin de promouvoir l’expertise tricolore dans les industries de montagne.

A la tête d’une délégation d’une cinquantaine de chefs d’entreprise, d’universitaires et de représentants des forces vives de la Région, Laurent Wauquiez a prévu de rencontrer le Maire de Shanghai pour célébrer les 30 ans de la coopération entre Auvergne-Rhône-Alpes et la ville la plus peuplée de Chine. Un nouveau partenariat viendra d’ailleurs renforcer cette coopération.

Laurent Wauquiez entend aussi profiter de son déplacement – le premier du genre en Chine depuis son élection en 2015 – pour valoriser le territoire régional auprès d’investisseurs et de tours opérateurs chinois, en particulier en ce qui concerne la gastronomie, la viticulture et le patrimoine naturel avec bien sûr le Mont-Blanc et les volcans d’Auvergne.

En complément de ces diverses rencontres, la perspective des Jeux d’hiver de 2022 ne sera pas négligée, loin de là.

En effet, l’ancien Ministre du Gouvernement de François Fillon (2007-2012) se rendra en compagnie de Patrick Kanner sur les salons ISPO et Alpitec mercredi 15 février, mais il participera surtout à la signature d’un accord de coopération entre Chamonix-Mont-Blanc et le district de Yanqinq – l’un des pôles sélectionnés pour les JO 2022 – près de la Grande Muraille de Chine.

Jeudi, Laurent Wauquiez se rendra dans la station de ski de Thaiwoo où il assistera à la signature de nouveaux partenariats stratégiques entre la « Compagnie des Alpes »déjà présente en Russie avec la dynamique des Jeux de Sotchi 2014 -, le « Club Med », « POMA » et les interlocuteurs chinois de ces entreprises.

Enfin, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’entretiendra avec le Maire de Pékin, vendredi, avant de prendre part à une soirée organisée à l’Ambassade de France et notamment consacrée aux Jeux de Pékin 2022.

Gou Zhongwen et Jürg Stahl ; le Président de la République Populaire de Chine, Xi Jinping, et la Présidente de la Confédération, Doris Leuthard en arrière plan (Crédits - DFAE / Kaspar Bacher)

Gou Zhongwen et Jürg Stahl ; le Président de la République Populaire de Chine, Xi Jinping, et la Présidente de la Confédération, Doris Leuthard en arrière plan (Crédits – DFAE / Kaspar Bacher)

Les différents échanges et visites des responsables politiques français en Chine interviennent en tous cas au moment où le Comité Olympique Chinois et Swiss Olympic ont conclu une coopération stratégique.

Conscient du poids grandissant de la Chine dans le domaine du sport et notamment des sports d’hiver, le Comité Olympique helvète a ainsi acté des échanges bilatéraux pour assurer la construction de complexes sportifs et l’utilisation de sites d’entraînement, ainsi qu’un transfert de connaissances à destination des régions chinoises.

Ces dernières proposent en effet un potentiel sans équivalent en ce qui concerne l’accès aux sports d’hiver.

Dans le cadre de sa candidature aux JO 2022, Pékin avait notamment exprimé son souhait d’ouvrir les pistes de ski à 300 millions de Chinois.

En engageant des accords avec des pays et des entreprises spécialisés, la Chine veut donc accélérer ce développement et surtout en assurer la pérennité.

Au-delà des accords commerciaux et stratégiques, c’est aussi une campagne de promotion qui se fait jour dans l’Empire du Milieu ; pour Paris 2024 côté français et pour la probable candidature de Sion 2026 côté suisse.

Advertisements

2 réflexions sur “Pékin 2022 : Nouveaux échanges autour de l’expertise française dans le domaine de la montagne

  1. Pingback: JO 2024 : Face à l’incertitude hongroise, Los Angeles et Paris poursuivent leur campagne respective | Sport & Société

  2. Pingback: JO 2024 : La Maire de Paris en visite au Japon, les 27 et 28 février | Sport & Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s