Anne Hidalgo présente son Plan Vélo avec 100% des rues cyclables en 2024

Ce mardi 28 janvier, la Maire de Paris, a présenté le Plan Vélo qu’elle entend mettre en œuvre si les Parisiens lui renouvellent leur confiance lors des élections municipales des 15 et 22 mars prochains.

Désireuse de poursuivre les efforts engagés depuis plusieurs années, avec le déploiement de pistes cyclables et une piétonisation plus vaste de certains espaces de la capitale comme le Parc Rives de Seine, Anne Hidalgo entend désormais aller plus loin avec une place prépondérante accordée aux modes de déplacements doux.

Anne Hidalgo lors de la présentation de son Plan Vélo, le 28 janvier 2020 (Crédits – Paris En Commun)

L’actuelle locataire de l’Hôtel de Ville propose dès lors la mise en œuvre d’un nouveau plan de circulation pour favoriser les transports en commun et le vélo. Elle se fixe pour cela un objectif clair : 2024, année où Paris accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été.

Concrètement, Anne Hidalgo prévoit notamment l’aménagement d’au moins une « vélorue » par arrondissement – soit une rue où les vélos et les piétons auraient la priorité sur les voitures -, la généralisation du double-sens cyclables en zone 30, mais encore la création de pistes cyclables sécurisées sur tous les ponts de Paris.

En outre, dans le prolongement des initiatives liées aux Jeux et comprenant par exemple l’aménagement d’un tram-bus sur les quais hauts Rive Droite, des « boucles cyclables olympiques » permettraient de relier entre eux les sites des Jeux.

Des voies végétalisées réservées aux vélos et aux piétons seraient par ailleurs aménagées pour relier Paris et les communes voisines, tandis que la réalisation d’un Vélopolitain – ou RER V – de 170 kilomètres serait concrétisée pour accroître encore davantage le réseau cyclable existant (1 000 kilomètres).

Si la place des vélos dans les déplacements urbains apparaît au cœur de la stratégie voulue par Anne Hidalgo et ses colistiers, la question du stationnement des cyclistes est également une priorité.

Aussi, afin d’améliorer l’offre existante et dans le but d’inciter toujours plus de Parisiens à prendre le vélo au détriment de leur véhicule motorisée, la Maire-candidate propose pas moins de 100 000 places de stationnement supplémentaires, via la création de véloboîtes pour le stationnement résidentiel et de vélostations près des gares parisiennes, ainsi que l’installation de nouveaux arceaux. Les copropriétaires et les entreprises seraient aussi sollicités pour créer des abris à vélos sécurisés dans leurs immeubles.

(Crédits – Paris En Commun)

Pour accompagner ce chantier d’ampleur, qui engendrerait la suppression de 60 000 places de stationnement destinés aux voitures, Anne Hidalgo veut sensiblement augmenter l’enveloppe budgétaire consacrée à la politique de développement du vélo, avec aide à l’achat, soutien de la pratique et garantie de la sécurité des usagers.

Alors qu’un plan quadriennal de 150 millions d’euros avait été présenté par la Maire de Paris en janvier 2016 pour faire de Paris une « capitale mondiale du vélo », un investissement municipal de 350 millions d’euros serait projeté pour les six prochaines années.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.