Anne Hidalgo envisage une métamorphose de la Porte de la Chapelle autour de l’Aréna 2

Dans l’optique des Jeux d’été de Paris 2024, plusieurs chantiers liés à l’aménagement de sites sportifs vont avoir des répercussions plus large et conduire in fine à de vastes changements urbains et paysagers.

Parmi ces chantiers à venir, la construction du Centre aquatique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) va permettre à terme de doter le département de bassins pour la pratique de la natation, mais va aussi permettre aux habitants de disposer d’un nouveau quartier au cœur de la ZAC de la Plaine Saulnier. A Paris, à la jonction avec la Seine-Saint-Denis, l’aménagement programmé de l’Aréna 2 devrait également avoir une incidence plus grande sur l’ensemble d’un quartier.

C’est en tout cas le souhait et l’engagement de campagne de la Maire-candidate, Anne Hidalgo qui s’est rendue à la Porte de la Chapelle (18ème arrondissement) avec ses équipes, et en présence de Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, ce lundi 13 janvier.

Anne Hidalgo en compagnie du Maire du 18ème arrondissement de Paris, Eric Lejoindre, lundi 13 janvier 2020 (Crédits – Paris En Commun)

Désireuse d’accompagner les transformations liées aux Jeux, Anne Hidalgo entend en effet profiter de l’émergence de l’Aréna de 7 500 places pour métamorphoser un quartier malmené depuis plusieurs années par l’impact des flux migratoires d’une part et le développement des trafics d’autre part.

Concrètement, la construction de l’Aréna sur l’emprise de la ZAC Gare des Mines – Fillettes doit dépasser le seul cadre des Jeux, durant lesquels la structure pérenne recevra les rencontres olympiques et paralympiques de badminton, pour insuffler une dynamique de régénération urbaine.

L’aménagement de cette ZAC avait fait l’objet d’un examen spécifique au printemps 2019 par les élus du Conseil de Paris. Le projet de délibération alors présenté par l’équipe municipale actuelle avait rappelé le dimensionnement de la future ZAC de même que son ancrage territorial :

D’ici 2030, Paris souhaite ancrer pleinement le Nord Est parisien comme une nouvelle centralité intelligente, durable, solidaire et reconnue à l’échelle internationale.

[…] Le secteur Gare des Mines – Fillettes s’étend entre la Porte de la Chapelle et d’Aubervilliers sur un périmètre d’environ 20 hectares de part et d’autre du boulevard périphérique.

Sur ce site, le projet de ZAC prévoit la transformation de 150 000 m², avec notamment 41 100 m² de surface d’habitation (750 logements, dont 35% de logements sociaux), 6 200 m² de programmes hôteliers, 4 600 m² de commerces et services, 52 300 m² de bureaux et 24 500 m² d’équipements sportifs, comprenant la future Aréna qui était prévue dès la phase de candidature de Paris 2024, indépendamment de l’obtention des Jeux.

Visuel de la future Aréna 2 dans le quartier de la Porte de la Chapelle (Crédits – APUR-Air-images-Luxigon)

En cas de réélection à l’Hôtel de Ville, Anne Hidalgo propose donc de conforter ce projet de ZAC et, sur le secteur spécifique de la Porte de la Chapelle, de repenser les déplacements.

Cela passerait par de nouveaux éléments de signalétique, mais surtout par la piétonisation et la végétalisation de deux bretelles routières qui deviendraient dès lors des lieux de promenade. Le Boulevard Ney et la Rue du Pré seraient par ailleurs impactés par les changements envisagés qui, là-encore, feraient la part belle aux modes de déplacements doux et à une refonte paysagère.

Plan du projet de réaménagement de la Porte de la Chapelle voulu par Anne Hidalgo (Crédits – Paris En Commun)

Outre ces aménagements, la quête d’un quartier apaisé passerait aussi par l’aménagement de deux grandes esplanades, dont l’une, implantée autour de l’Aréna, cette dernière devant également être dotée d’une toiture végétalisée.

Arborés et équipés de bancs et d’espaces récréatifs, les nouveaux parvis sont souhaités comme des lieux d’attractivité pour la nouvelle Porte de la Chapelle imaginée par Anne Hidalgo. Si elle est réélue en mars prochain, cette dernière souhaite d’ailleurs associer les riverains, les associations du quartier, ainsi que les élus de la Seine-Saint-Denis pour affiner le projet et consolider la réflexion pour « débitumer » le quartier.

Reste à savoir désormais si les électeurs seront sensibles et convaincus par ce projet qui en appelle d’autres, Anne Hidalgo ayant l’ambition de réinventer l’ensemble des Portes de Paris pour les ouvrir sur les communes voisines.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.