JO 2024 : La Commission d’évaluation du CIO reçue au Palais de l’Elysée

Ce mardi 16 mai, au dernier jour de la visite d’inspection du Comité International Olympique (CIO) à Paris, le Président de la République Emmanuel Macron a choisi de recevoir les membres de la Commission d’évaluation ainsi que les leaders de la candidature de Paris 2024.

Au cours d’un petit déjeuner au sein du Palais présidentiel de l’Élysée, le nouveau Chef de l’État – entré en fonction ce dimanche 14 mai – s’est exprimé en Français et en Anglais pour réaffirmer le plein engagement des plus hautes autorités à l’égard de la candidature olympique et paralympique.

(Crédits – Sport & Société)

La semaine dernière, Emmanuel Macron avait une première fois adressé son soutien à Paris 2024. Il avait alors eu un échange téléphonique avec le Président du CIO, Thomas Bach.

Déjà souligné hier après la visite des sites, l’appui institutionnel et politique est plus que jamais un atout pour la candidature française par rapport à sa rivale américaine qui elle, n’a pas proposé d’entrevue avec le Président Donald Trump lors de la venue à Los Angeles de la Commission du CIO.

Bien que l’engagement fédéral américain ne soit pas un élément traditionnel des candidatures sportives aux États-Unis – hormis dans le domaine de la sécurité et du renseignement -, nul doute qu’une photographie des porteurs de Los Angeles 2024 et des membres de la Commission d’évaluation avec le Président américain aurait pu avoir un certain écho.

(Crédits – Sport & Société)

A Paris, l’une des membres de la Commission a exprimé sa satisfaction à être reçue par l’hôte de l’Élysée.

« Merci pour votre accueil Monsieur Le Président » a notamment lancé Nawal El Moutawakel, membre du CIO pour le Maroc et ancienne Présidente de la Commission d’évaluation des Villes Candidates aux JO 2012.

Comme l’a souligné par la suite Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024, cette réception élyséenne est la première du genre pour le Président élu le 07 mai dernier.

Plus de quarante personnes avaient été conviées au 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré, et le Président de la République a tenu à s’entretenir individuellement avec chacun des membres de la Commission d’évaluation.

Une manière de retenir les leçons du passé des candidatures françaises et un geste, loin d’être anodin, qui se veut un signal fort envoyé à destination de l’institution olympique.

Emmanuel Macron a en outre fait savoir qu’il se rendrait physiquement à Lausanne (Suisse) puis à Lima (Pérou).

Le rendez-vous de Lausanne sera l’avant-dernière occasion pour les deux Villes Candidates de convaincre les membres électeurs du CIO. Il sera précédé de quelques jours par la publication du Rapport d’évaluation et des sondages officiels menés à Los Angeles et à Paris.

Quant au rendez-vous de Lima, il constituera le point d’orgue d’une campagne olympique ouverte par le CIO en janvier 2015 et qui a connu depuis lors de nombreux rebondissements, avec les retraits successifs de Boston (États-Unis), Hambourg (Allemagne), Rome (Italie) et enfin Budapest (Hongrie).

Comme une leçon face à ces aléas olympiques, les salons de l’Élysée et le perron du Palais présidentiel français ont résonné aujourd’hui encore d’une unité institutionnelle et politique saluée jusqu’au sommet de l’institution de Lausanne.

Au cours de la conférence de presse finale concluant la visite de la Commission d’évaluation, Patrick Baumann a adressé sa reconnaissance à l’égard du Président de la République.

« Ce matin, la Commission a eu l’honneur de rencontrer le Président Macron dans sa troisième journée entière et complète en tant que Président de la République. Nous avons eu une très bonne réunion, une bonne discussion.

Cette discussion n’a laissé aucun doute, la candidature de Paris 2024 a le soutien extrêmement fort et solide des autorités publiques, à tous les niveaux, depuis le plus haut jusqu’à la Ville de Paris » a ainsi affirmé le Président de la Commission d’évaluation.

Publicités

8 Thoughts

  1. Le Président Macron, sera apparemment de la partie à Lausanne et à Lima. Une bonne chose pour la candidature de Paris, qui semble bien avoir retenu la leçon, avait sérieusement manqué par la « présence inssufisante » de Mr Chirac et son départ rapide, alors que Tony Blair est resté jusqu’au bout et a pu mieux développer son lobbying.

    En sera-t-il de même pour le nouveau président français de la jouer comme Blair ? Et pour Los Angeles prendront ils le risquent de le faire avec Donald Trump ?

    J'aime

    1. Le Président Macron semble en effet s’inspirer de Tony Blair, en ayant reçu les membres de la Commission d’évaluation et surtout en ayant tenu à s’entretenir individuellement avec chacun.
      Concernant la candidature de Los Angeles 2024, un déplacement du Président Trump ne semble pas être à l’ordre du jour.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s