JO 2024 : Los Angeles confirme l’actualisation de son concept et précise les modalités de gouvernance

Ce vendredi 07 octobre, le Comité de Candidature de Los Angeles 2024 a remis le second volet de son dossier technique au siège du Comité International Olympique (CIO).

Comme ses rivales (Budapest et Paris), LA 2024 a ainsi apporté les éléments relatifs à la gouvernance, aux aspects juridiques et au financement des sites. Mais la candidature américaine a aussi présenté – en introduction et sur cinq pages – une actualisation du concept des Jeux.

Si la localisation du Village des Athlètes au sein du campus de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) avait déjà été précisé dans le premier volet du dossier de candidature, les porteurs du projet californien ont cette fois-ci détaillé les récents changements apportés à l’implantation de certains sites.

De fait, LA 2024 précise la mobilisation de 4 Parcs des sports.

la-2024-carte-1 la-2024-carte-2

  • Parc des sports du centre-ville avec :
    • Le Staples Center (basketball / 18 000 places),
    • Le Microsoft Theater (haltérophilie / 7 000 places),
    • Le Centre des Congrès (escrime, boxe, taekwondo et tennis de table),
    • Le Galen Center de l’Université de Californie du Sud (badminton / 10 300 places),
    • Le Memorial Coliseum (athlétisme),
    • Le terrain Dedeaux de l’Université de Californie du Sud (natation, natation synchronisée et plongeon),
    • Le LAFC Stadium (matchs de phase préliminaire du tournoi de football),
    • Le Grand Park et le parvis de l’Hôtel de Ville (cyclisme sur route, marathon et marche).
  • Parc des sports de la vallée avec :
    • Sports équestres,
    • Tir,
    • Canoë-kayak (slalom).
  • Parc des sports de South Bay avec :
    • Le Stade de football du StubHub Center (rugby à sept / 27 000 places),
    • Le Stade de tennis de StubHub (tennis / 10 000 places),
    • Le VELO Sports Center (cyclisme sur piste),
    • Les terrains du StubHub Center (hockey sur gazon).
  • Parc des Sports de Long Beach avec :
    • La Long Beach Arena (handball / 12 500 places),
    • Le front de mer de Long Beach (triathlon, nage en eau libre, water-polo et BMX),
    • La jetée de Long Beach (voile).
  • Sites supplémentaires avec :
    • Le terrain de golf Riviera (golf),
    • La plage de Santa Monica (beach-volley),
    • Le Forum de Inglewood (gymnastique / 17 500 places),
    • Le Honda Center d’Anaheim (volley-ball / 18 000 places),
    • Le Lac Perris (aviron et canoë-kayak),
    • Le Rose Bowl Stadium (phase finale du tournoi de football / 92 000 places),
    • Le Pauley Pavilion (judo et lutte / 13 800 places).

Outre ces équipements, pour la plupart d’ores et déjà opérationnels, la candidature de LA 2024 entend poursuivre les négociations avec le propriétaire du futur Stade d’Inglewood et ce, afin d’intégrer celui-ci au dispositif, ce qui pourrait conduire à de nouvelles modifications.

La « City of Champions » accueillera en tous cas – avec ou sans les Jeux – le Super Bowl en 2021 en présence de 100 000 spectateurs.

Visuel du Memorial Coliseum repensé pour les Jeux Olympiques (Crédits - LA 2024)

Visuel du Memorial Coliseum repensé pour les Jeux Olympiques et Paralympiques (Crédits – LA 2024)

Le plan présenté cette semaine par LA 2024 diffère de celui qui fut soumis au Comité Olympique des États-Unis (USOC) en août 2015. A ce moment-là, la candidature avait avancé un concept à 5,8 milliards de dollars (5,18 milliards d’euros), concept reposant sur 5 pôles principaux.

Aujourd’hui, LA 2024 n’avance aucun chiffre concernant la répartition des coûts et s’en justifie à la fin du document transmis à l’institution de Lausanne (Suisse).

Dans la partie « Financement des sites », la candidature américaine précise ainsi que la page rassemblant les informations financières a été communiquée au CIO, mais que celle-ci « n’est pas publiée pour le moment afin de protéger les renseignements confidentiels de LA 2024.

Les renseignements de la présente section figureront au budget des Jeux qui sera soumis en février 2017, dans la troisième partie du dossier de candidature ».

Les représentants de la candidature américaine rassemblés sur les marchs du Capitole, le 27 avril 2016 (Crédits - LA 2024)

Les représentants de la candidature américaine rassemblés sur les marches du Capitole, le 27 avril 2016 (Crédits – LA 2024)

Outre l’implantation des sites, ce second volet du dossier de candidature revient également sur les engagements financiers adoptés par les autorités locales, régionales et fédérales.

Les entités politiques ont toutes adressé un soutien à la candidature lors de votes organisés au cours des derniers mois.

Ce soutien s’était notamment exprimé dans le cadre d’une Résolution du Congrès des États-Unis, mais aussi à travers l’engagement de la Chambre des Représentants, du Sénat et du Gouverneur de Californie pour couvrir un éventuel dépassement des coûts à hauteur de 250 millions de dollars (223,2 millions d’euros).

Sans surprise, la candidature rappelle par ailleurs le soutien apporté par les Universités, les entreprises et les syndicats, et la volonté affichée de mobiliser les investisseurs privés de la région pour financer les Jeux.

Comme le mentionne le document officiel, ce souhait repose sur le fait que l’économie de l’État est parmi les plus dynamique au monde avec 2 500 milliards de dollars, soit la 6ème économie de la planète si la Californie était un pays.

Enfin, la candidature de Los Angeles revient sur l’appui massif de la population, tant à l’échelle de la ville (88% selon un sondage publiée en début d’année) que des États-Unis (89% selon un sondage réalisé entre le 19 et le 21 juin)*.

Hôtel de Ville de Los Angeles (Crédits - Ville de Los Angeles)

Hôtel de Ville de Los Angeles (Crédits – Ville de Los Angeles)

Sur le plan de la gouvernance, le CIO avait demandé aux Villes Candidates de préciser les modalités techniques si le projet était retenu.

Dans le cas de Los Angeles, la forme la plus classique de gouvernance a été actée.

« Le Comité d’Organisation de Los Angeles pour les Jeux Olympiques et Paralympiques (LAOCOG) sera une entreprise à but non lucratif et consacrée au bien public en vertu de la législation de la Californie et il jouira du statut d’organisation caritative au regard de la section 501(c)(3) du Code Fédéral des Impôts.

Le COJO aura le rôle d’entité centrale pour la planification et la livraison des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques de 2024, en partenariat étroit avec des entités publiques et privées » précise ainsi le document officiel transmis au CIO.

La Ville de Los Angeles sera l’interlocuteur privilégié du COJO et un protocole d’accord a d’ailleurs été adopté entre les autorités municipales et le Comité de Candidature pour superviser les relations de travail et les responsabilités des futurs acteurs.

Plusieurs départements seront instaurés au sein du LAOCOG, notamment en ce qui concerne l’héritage des Jeux.

Sur ce point, la candidature de LA 2024 a fait savoir que « chaque programme d’héritage bénéficiera de la supervision d’un partenaire indépendant issu du monde universitaire et concordera avec les objectifs à long terme de la ville de Los Angeles.

Conformément à l’accent que nous avons placé dans le dossier de la première étape de la candidature sur le développement du sport des jeunes, le département de l’héritage du LAOCOG s’associera à la Ville de Los Angeles et tirera parti des avis de l’USOC et d’autres parties concernées, ainsi que des Fédérations Internationales et de leurs homologues nationales, pour développer le legs sportif indissoluble transmis par les Jeux et développer le sport des jeunes, tant au niveau de la pratique de masse qu’au niveau élite ».

Livraison du second volet de la candidature au siège du Comité International Olympique (Crédits - LA 2024)

Livraison du second volet de la candidature au siège du Comité International Olympique (Crédits – LA 2024)

Au travers de son nouveau volet technique, Los Angeles 2024 veut en tous cas démontrer sa pleine capacité à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques ; la candidature mettant en particulier l’accent sur les engagements des pouvoirs publics et sur la sécurité que représente son concept basé sur l’utilisation de 97% d’infrastructures existantes.

Au cours des mois à venir, LA 2024 devrait sans doute se concentrer sur la délivrance d’un message fort, susceptible de capter l’attention des membres électeurs du CIO.

Dans une course à trois Villes Candidates, l’enjeu sera majeur voire même décisif d’ici le 13 septembre 2017.

* Sondage réalisé en ligne auprès de 1 005 personnes par Associated Press et GfK.
Advertisements

18 réflexions sur “JO 2024 : Los Angeles confirme l’actualisation de son concept et précise les modalités de gouvernance

  1. Pingback: JO 2024 : Pour son projet, Budapest mise sur un financement public des Jeux | Sport & Société

  2. Pingback: JO 2024 : Paris propose une structure de gouvernance novatrice | Sport & Société

  3. Pingback: JO 2024 : Pour Rome, l’aventure prend fin avec une vidéo et un dossier de candidature inachevé | Sport & Société

  4. Pingback: JO 2024 : A ce jour, Budapest comptabilise 12 Partenaires Officiels | Sport & Société

  5. Pingback: JO 2024 : Los Angeles dans l’attente des résultats de l’élection présidentielle américaine | Sport & Société

  6. Pingback: JO 2024 : La candidature de Los Angeles veut « travailler en étroite coopération avec le Président élu Donald Trump  | «Sport & Société

  7. Pingback: JO 2024 : Faible risque financier et retombées économiques modestes pour Los Angeles | Sport & Société

  8. Pingback: Super Bowl : De nouveaux visuels spectaculaires pour le futur stade des Rams de Los Angeles | Sport & Société

  9. Pingback: JO 2024 : Réflexion en cours pour Los Angeles concernant l’emplacement des Cérémonies | Sport & Société

  10. Pingback: Grâce à une nouvelle coopération, l’entreprise NBC Universal renforce ses liens avec le CIO et l’USOC | Sport & Société

  11. Pingback: Football américain : Après les Rams, les Chargers font leur retour à Los Angeles | Sport & Société

  12. Pingback: JO 2024 : Los Angeles compte sur le futur Musée George Lucas pour renforcer son attractivité | Sport & Société

  13. Pingback: JO 2024 : Pour ses Cérémonies, Los Angeles propose l’utilisation de deux Stades Olympiques | Sport & Société

  14. Pingback: JO 2024 : Los Angeles finalise son projet en dévoilant ses trois derniers sites | Sport & Société

  15. Pingback: JO 2024 : Avant son départ officiel de la Maison Blanche, Barack Obama reçoit l’hommage du Maire de Los Angeles | Sport & Société

  16. Pingback: JO 2024 : Le métro de Los Angeles à rude épreuve face au succès de la « Women’s March  | «Sport & Société

  17. Pingback: JO 2024 : La candidature de Los Angeles conçoit une playlist à l’occasion des Grammy Awards | Sport & Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s