Commission des Athlètes du CIO : Quatre nouveaux membres après les Jeux de Rio 2016

La Commission des Athlètes du Comité International Olympique (CIO) s’apprête à accueillir quatre nouveaux membres à l’issue des Jeux de Rio 2016.

Élus par les sportifs pour un mandat de 8 ans, Britta Heidemann (escrime / Allemagne), Seug-min Ryu (tennis de table / Corée du Sud), Daniel Gyurta (natation / Hongrie) et Yelena Isinbayeva (athlétisme / Russie), viendront remplacer quatre représentants sportifs en partance : Claudia Bokel (Allemagne), De Sung Moon (Corée du Sud), Alexander Popov (Russie) et Yumilka Ruiz Luaces (Cuba).

De gauche à droite (Crédits - CIO / Getty Images)
De gauche à droite, Daniel Gyurta ; Yelena Isinbayeva ; Angela Ruggiero, future Présidente de la Commission des Athlètes du CIO ; Seug-min Ryu ; et Britta Heidemann (Crédits – CIO / Getty Images)

L’élection des nouveaux membres – qui était conditionnée à la participation de ces derniers aux Jeux de Londres 2012 ou de Rio 2016 – devra encore être ratifiée par la Session du CIO qui se réunira dimanche 21 août.

« Les athlètes sont au cœur des Jeux Olympiques. Leur voix compte beaucoup au CIO. Toutes mes félicitations aux nouveaux élus à la Commission des Athlètes.

Nous nous réjouissons de travailler en étroite collaboration avec eux pour faire progresser le Mouvement Olympique » a affirmé le Président de l’institution olympique, Thomas Bach.

Du 24 juillet au 17 août, pas moins de 5 185 sportifs ont participé au scrutin afin de départager quelques 23 candidats.

Aucun Français n’était candidat – Tony Estanguet a été élu lors des JO de Londres 2012 – mais un Japonais faisait partie des postulants, et non des moindres. Directeur des Sports du Comité d’Organisation des Jeux de Tokyo 2020, Koji Murofushi (athlétisme) souhaitait faire son entrée dans le monde olympique, mais n’a pas réussi à obtenir le nombre de suffrages suffisants.

  • Britta Heidemann : 1 603 voix,
  • Seug-min Ryu : 1 544 voix,
  • Daniel Gyurta : 1 469 voix,
  • Yelena Isinbayeva : 1 365 voix.

Suspendue des Jeux Olympiques comme 67 autres athlètes après la décision de la Fédération Internationale (IAAF), la perchiste Yelena Isinbayeva n’a eu de cesse de contester cette sentence.

Désormais, elle entend bien s’imposer comme l’une des figures du renouveau de l’athlétisme en Russie.

La Championne Olympique 2004 et 2008 souhaite pour cela se positionner pour prendre les commandes de la Fédération d’Athlétisme de Russie. En cas de succès, elle pourrait par la suite prétendre à des fonctions plus importantes au sein du sport russe.

Son élection au sein de la Commission des Athlètes du CIO pourrait de fait lui servir de tremplin idéal.

Mais l’athlète russe pourrait ne pas être la seule à bénéficier de son entrée dans l’institution de Lausanne (Suisse).

Le spécialiste hongrois du 200m brasse, Daniel Gyurta, pourrait en effet jouer un rôle majeur au cours des prochains mois dans le cadre de la candidature de Budapest 2024.

Si la « Perle du Danube » semble être distancée par ses trois autres rivales pour cette échéance (Paris, Los Angeles et Rome), elle pourrait en revanche acquérir de l’expérience et être une adversaire coriace pour les éditions 2028 et 2032.

Avec Daniel Gyurta membre du CIO, la capitale hongroise disposerait alors d’un représentant supplémentaire, incarnant surtout la jeunesse (27 ans) et le dynamisme du pays. Deux éléments que Budapest 2024 portent déjà dans son projet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s